La population du Val-de-Marne à l’horizon 2050Une croissance plus forte que celle de la région

Issam Khelladi, Thomas Poncelet, Lauren Trigano, Insee Île-de-France

Si les tendances démographiques récentes se maintenaient, le Val-de-Marne verrait sa population augmenter continûment entre 2013 et 2050 (+ 18,3 %). Cette croissance ralentirait toutefois au cours de la période, en raison du vieillissement de la population. La part des habitants les plus âgés pourrait augmenter de manière significative alors que celle des plus jeunes resterait stable. La croissance démographique du Val-de-Marne serait soutenue exclusivement par le nombre de naissances, le solde migratoire demeurant déficitaire.

Insee Flash Ile-de-France N° 26
No 26
Paru le : 28/11/2017

En 2050, le Val-de-Marne compterait 1,6 million d'habitants

En 2050, selon les différents scénarios démographiques envisagés (Pour comprendre), la population du Val-de-Marne serait comprise entre 1 557 800 et 1 655 000 habitants. Si les tendances récentes se poursuivaient (scénario tendanciel), elle compterait 1 601 500 habitants, soit une hausse de 18,3 % par rapport à 2013. La croissance démographique se prolongerait jusqu’en 2050 (figure 1) mais elle n’aurait de cesse de ralentir tout au long de la période. Alors que le Val-de-Marne gagnerait 9 400 habitants par an en début de période (+ 0,70 %), la population départementale ne progresserait que de 4 100 habitants en 2050, soit une augmentation annuelle de 0,26 %.

Dans le même temps, la population de l’Île-de-France passant de 11 959 800 à 13 504 900 habitants, le poids démographique du Val-de-Marne augmenterait légèrement au sein de la région, passant de 11,3 % en 2013 à 11,9 % en 2050.

Figure 1 – Une croissance démographique continue mais de moins en moins forteProjection de la population du Val-de-Marne de 2013 à 2050 selon trois scénarios

Une croissance démographique continue mais de moins en moins forte
Année Recensement de la population Scénario tendanciel Scénario croissance haute Scénario croissance basse
1999 1 227 030
2000 1 236 443
2001 1 246 724
2002 1 256 515
2003 1 266 690
2004 1 276 157
2005 1 287 350
2006 1 298 340
2007 1 302 889
2008 1 310 876
2009 1 318 537
2010 1 327 732
2011 1 333 702
2012 1 341 831
2013 1 354 005 1 354 004 1 354 004 1 354 004
2014 1 363 442 1 363 440 1 363 443
2015 1 372 896 1 372 985 1 372 817
2016 1 382 392 1 382 700 1 382 172
2017 1 391 457 1 392 065 1 390 984
2018 1 400 302 1 401 306 1 399 522
2019 1 408 944 1 410 427 1 407 798
2020 1 417 418 1 419 476 1 415 851
2021 1 425 692 1 428 398 1 423 627
2022 1 433 750 1 437 204 1 431 129
2023 1 441 591 1 445 872 1 438 357
2024 1 449 196 1 454 382 1 445 288
2025 1 456 578 1 462 741 1 451 958
2026 1 463 780 1 470 998 1 458 385
2027 1 470 812 1 479 158 1 464 605
2028 1 477 704 1 487 237 1 470 633
2029 1 484 476 1 495 278 1 476 510
2030 1 491 199 1 503 321 1 482 293
2031 1 497 831 1 511 345 1 487 937
2032 1 504 424 1 519 389 1 493 492
2033 1 510 931 1 527 432 1 498 922
2034 1 517 375 1 535 458 1 504 228
2035 1 523 734 1 543 484 1 509 399
2036 1 530 004 1 551 507 1 514 410
2037 1 536 163 1 559 483 1 519 227
2038 1 542 181 1 567 409 1 523 809
2039 1 548 017 1 575 231 1 528 116
2040 1 553 714 1 582 997 1 532 181
2041 1 559 234 1 590 649 1 535 959
2042 1 564 592 1 598 229 1 539 484
2043 1 569 769 1 605 691 1 542 707
2044 1 574 769 1 613 035 1 545 650
2045 1 579 609 1 620 275 1 548 320
2046 1 584 269 1 627 440 1 550 707
2047 1 588 781 1 634 489 1 552 838
2048 1 593 152 1 641 444 1 554 726
2049 1 597 386 1 648 298 1 556 406
2050 1 601 464 1 655 049 1 557 827
  • Lecture : en 2030, selon le scénario tendanciel, la population du Val-de-Marne serait de 1,49 million d’habitants.
  • Source : Insee, recensement de la population et modèle Ompale 2017.

Figure 1 – Une croissance démographique continue mais de moins en moins forteProjection de la population du Val-de-Marne de 2013 à 2050 selon trois scénarios

Une croissance démographique portée par le solde naturel

La croissance démographique serait uniquement portée par le solde naturel. En effet, entre 2013 et 2050, le déficit migratoire se creuserait, passant de - 2 900 en 2013 à - 7 500 en 2050. Cette détérioration concernerait l’ensemble des classes d’âge et notamment les 60 ans ou plus, dont le déficit migratoire passerait de - 4 000 en 2013 à - 5 300 en 2050. Le solde migratoire des 20 à 59 ans resterait positif jusqu’en 2039. Excédentaire en 2013 (+ 1 500), il diminuerait jusqu’à - 300 en 2050.

En revanche, le solde naturel serait excédentaire tout au long de la période. D’environ + 12 400 en 2013, ce solde diminuerait jusqu’à la fin de la prochaine décennie. Il repartirait à la hausse au cours de la décennie suivante, avant de décroître à nouveau ensuite pour atteindre + 11 600 en 2050.

La croissance démographique du Val-de-Marne serait alors soutenue par les seules naissances. Elle serait supérieure à celle de la petite couronne et à celle de l’Île-de-France (figure 2).

Figure 2 – Une croissance démographique plus importante que dans le reste de la petite couronne

Une croissance démographique plus importante que dans le reste de la petite couronne
Population en 2013 Population en 2050 Taux de croissance annuel moyen entre 2013 et 2050 (en %) Âge moyen en 2013 Âge moyen en 2050
Val-de-Marne 1 354 000 1 601 500 0,45 37,5 40,7
Paris 2 229 600 2 233 000 0,00 39,2 42,2
Petite couronne 4 497 900 5 149 900 0,37 36,8 40,8
Grande couronne 5 232 300 6 122 000 0,43 37,1 41,0
Île-de-France 11 959 800 13 504 900 0,33 37,4 41,1
  • Source : Insee, recensement de la population 2013 et modèle Omphale 2017 (scénario tendanciel).

Un vieillissement inéluctable

En 2013, le Val-de-Marne compte près de 94 000 habitants âgés de 75 ans ou plus (figure 3). Ce nombre pourrait presque doubler d’ici 2050 pour atteindre 185 000. Alors que la part des habitants les plus âgés représente moins de 7 % de la population départementale en 2013, ce taux atteindrait plus de 11,5 % en 2050. Cette augmentation serait surtout due au nombre d’hommes âgés, multiplié par 2,4 sur la période. L’espérance de vie à la naissance des hommes se rapprocherait progressivement de celle des femmes, au même rythme que dans les autres départements de la région. En 2050, l’espérance de vie des Val-de-Marnais serait de 89,1 ans pour les hommes et de 91,9 ans pour les femmes, contre respectivement 79,9 ans et 85,3 ans en 2013. Les espérances de vie dans ce département resteraient, en 2050 comme en 2013, les quatrièmes plus élevées de la région.

Figure 3 – Deux fois plus d'habitants de 75 ans ou plus en 2050Structure par âge des habitants du Val-de-Marne en 2013 et projection en 2050 selon le scénario tendanciel

Deux fois plus d'habitants de 75 ans ou plus en 2050
Âge Femmes en 2013 Hommes en 2013 Femmes en 2050 Hommes en 2050
0 9 588 9 892 10 521 11 051
1 9 085 9 870 10 256 10 878
2 9 449 9 798 10 283 10 822
3 9 109 9 529 10 358 10 633
4 9 262 9 407 10 369 10 716
5 8 722 9 047 10 323 10 634
6 9 083 9 591 10 312 10 635
7 8 603 9 182 10 248 10 670
8 8 339 8 894 10 242 10 640
9 8 465 8 752 10 121 10 589
10 8 236 8 781 10 052 10 615
11 8 452 8 529 9 935 10 592
12 8 490 8 860 9 890 10 492
13 8 042 8 389 9 847 10 382
14 7 922 8 286 9 852 10 492
15 7 726 8 086 9 879 10 473
16 7 979 8 390 9 761 10 338
17 7 924 8 116 9 488 10 041
18 7 589 7 818 9 436 9 782
19 7 916 8 057 9 230 9 444
20 8 432 8 721 8 909 8 999
21 8 801 9 219 8 901 8 754
22 9 777 9 208 9 105 8 548
23 9 846 9 317 9 237 8 516
24 10 370 9 640 9 733 8 498
25 9 970 9 427 9 935 8 776
26 10 304 9 330 10 134 8 720
27 10 455 9 303 10 453 8 905
28 10 076 9 171 10 602 9 199
29 9 982 9 094 10 821 9 262
30 10 858 9 657 11 091 9 486
31 10 875 9 769 11 227 9 621
32 10 559 9 984 11 276 9 674
33 10 026 9 732 11 320 9 788
34 9 945 9 425 11 451 9 849
35 9 938 9 799 11 564 10 100
36 9 637 9 549 11 434 10 050
37 9 652 9 612 11 007 9 874
38 9 738 9 355 11 102 9 957
39 10 103 10 405 11 118 10 030
40 10 213 10 285 10 853 9 906
41 10 536 9 752 10 740 9 915
42 9 659 9 610 10 603 9 702
43 9 674 9 123 10 713 9 821
44 9 639 9 293 10 465 9 458
45 10 040 9 258 10 377 9 182
46 9 903 9 598 10 343 9 061
47 9 689 9 350 10 179 9 004
48 10 102 9 248 10 224 8 992
49 9 798 9 283 10 287 9 166
50 9 235 8 685 9 693 8 638
51 9 871 8 502 9 529 8 476
52 9 103 8 593 9 327 8 335
53 8 855 8 448 9 287 8 375
54 8 781 8 281 9 343 8 284
55 8 482 7 930 9 069 8 086
56 8 592 7 584 9 053 8 132
57 8 293 7 545 9 524 8 605
58 8 100 7 539 9 659 8 840
59 7 682 7 169 9 745 8 909
60 7 573 6 946 9 495 8 588
61 7 671 6 764 9 291 8 443
62 7 557 6 853 8 910 8 137
63 7 598 6 683 8 809 7 949
64 7 022 6 257 8 536 7 663
65 6 908 6 200 8 138 7 300
66 6 795 5 814 7 848 7 019
67 5 059 4 445 8 102 7 176
68 4 939 4 168 8 002 7 018
69 4 715 3 929 7 888 7 035
70 4 191 3 936 7 407 6 563
71 3 930 3 325 7 103 6 288
72 3 860 3 335 7 028 6 289
73 4 425 3 264 6 685 5 995
74 4 435 3 169 6 642 5 903
75 4 043 2 957 6 731 5 872
76 4 470 3 164 6 882 6 195
77 4 182 2 790 6 885 6 095
78 4 245 2 743 6 894 5 656
79 4 008 2 601 6 271 5 387
80 4 104 2 924 6 098 5 014
81 3 954 2 308 5 879 4 822
82 3 949 2 273 5 824 4 650
83 3 631 1 941 5 629 4 544
84 3 331 1 860 5 387 4 269
85 2 952 1 617 5 346 3 970
86 2 644 1 423 4 916 3 721
87 2 640 1 178 4 426 3 303
88 2 420 1 025 4 377 3 010
89 2 178 857 3 835 2 727
90 1 803 807 3 496 2 452
91 1 593 621 3 098 2 146
92 1 354 522 2 692 1 807
93 702 245 2 399 1 512
94 481 150 2 034 1 234
95 317 88 1 652 978
96 257 68 1 361 717
97 209 47 1 155 560
98 252 44 950 397
99
100
  • Source : Insee, recensement de la population 2013 et modèle Omphale 2017.

Figure 3 – Deux fois plus d'habitants de 75 ans ou plus en 2050Structure par âge des habitants du Val-de-Marne en 2013 et projection en 2050 selon le scénario tendanciel

Pour comprendre

Les projections départementales 2013-2050 sont issues du modèle Omphale. Celui-ci permet de projeter d’année en année les pyramides des âges des différents territoires. La population par sexe et âge y évolue selon des hypothèses formulées sur trois composantes : la fécondité, la mortalité et les migrations. Ces hypothèses purement démographiques n’intègrent aucun facteur exogène comme les politiques publiques. Ces projections ne peuvent donc pas être assimilées à des prévisions. Aucune probabilité n’est affectée à la réalisation de chacun des scénarios présentés ici :

  • Un scénario tendanciel qui prolonge les évolutions récentes sur chacune des composantes. Sauf mention contraire, les chiffres cités font référence à ce scénario.
  • Un scénario de « croissance haute » rassemblant les hypothèses les plus favorables à la croissance démographique concernant les trois composantes : fécondité, espérance de vie et migrations.
  • Un scénario de « croissance basse » rassemblant les hypothèses les plus défavorables à la croissance démographique concernant les trois composantes : fécondité, espérance de vie et migrations.

Les hypothèses de ces trois scénarios sont les suivantes :

Val-de-Marne Scénarios
Tendanciel Croissance haute Croissance basse
Naissances et décès
Solde naturel annuel moyen 2013-2050 12 100 13 100 11 400
Espérance de vie à la naissance en 2050 (en années)
Hommes 89,1 91,5 87,1
Femmes 91,9 94,0 90,1
Migrations
Solde migratoire annuel moyen 2013-2050 -5 400 -5 000 -5 900
  • Source : Insee, modèle Omphale 2017.

Pour en savoir plus

Poncelet T., Trigano L., « Même vieillissante, l’Île-de-France resterait la région la plus jeune de France métropolitaine en 2050 », Insee Analyses Île-de-France n° 62, juin 2017.

Desrivierre D., « D’ici 2050, la population augmenterait dans toutes les régions de métropole », Insee Première n° 1652, juin 2017.

De Biasi K., Louchart P., « Horizon 2030 : vieillissement important de la population en grande couronne », Insee Île-de-France à la page n° 388, mars 2012.