La population de la Seine-Saint-Denis à l’horizon 2050Une population plus nombreuse et toujours la plus jeune d’Île-de-France

Issam Khelladi, Thomas Poncelet, Lauren Trigano, Insee Île-de-France

Si les tendances démographiques récentes se poursuivaient, la population de la Seine-Saint-Denis augmenterait rapidement et sans interruption de 2013 à 2050. Cette forte croissance démographique serait soutenue par un excédent important des naissances par rapport aux décès. En 2050, la Seine-Saint-Denis resterait le département le plus jeune d’Île-de-France avec une moyenne d’âge de 38,3 ans.

Une croissance démographique rapide qui ralentirait

En 2050, selon les différents scénarios démographiques envisagés (Pour comprendre), la population de la Seine-Saint-Denis serait comprise entre 1 809 000 et 1 910 000 habitants. Si les tendances récentes se poursuivaient (scénario tendanciel), le département compterait 1 855 000 habitants, soit une hausse de 19,5 % par rapport à 2013. La croissance démographique du département se poursuivrait jusqu’en 2050 (figure 1). Cependant, son rythme annuel ralentirait tout au long de la période. Supérieur à 0,7 % par an en 2014, il s’établirait à 0,3 % en 2050.

Dans le même temps, la population de l’Île-de-France passant de 11 959 800 à 13 504 900 habitants, le poids démographique de la Seine-Saint-Denis augmenterait légèrement au sein de la région, passant de 13,0 % en 2013 à 13,7 % en 2050 (figure 2).

Figure 1 – Près de 20 % d’habitants en plus en Seine-Saint-Denis en 2050Projection de la population de la Seine-Saint-Denis de 2013 à 2050 selon trois scénarios

Près de 20 % d’habitants en plus en Seine-Saint-Denis en 2050
Année Recensement de la population Scénario tendanciel Scénario croissance haute Scénario croissance basse
1999 1 383 319
2000 1 396 942
2001 1 411 789
2002 1 427 204
2003 1 442 929
2004 1 458 081
2005 1 474 920
2006 1 491 970
2007 1 502 340
2008 1 506 466
2009 1 515 983
2010 1 522 048
2011 1 529 928
2012 1 538 726
2013 1 552 482 1 552 491 1 552 491 1 552 491
2014 1 564 542 1 564 539 1 564 542
2015 1 576 480 1 576 583 1 576 398
2016 1 588 362 1 588 685 1 588 123
2017 1 599 557 1 600 216 1 599 066
2018 1 610 384 1 611 454 1 609 578
2019 1 620 944 1 622 530 1 619 774
2020 1 631 246 1 633 431 1 629 637
2021 1 641 229 1 644 123 1 639 116
2022 1 650 932 1 654 601 1 648 242
2023 1 660 282 1 664 827 1 656 976
2024 1 669 371 1 674 869 1 665 380
2025 1 678 174 1 684 703 1 673 443
2026 1 686 693 1 694 335 1 681 175
2027 1 695 000 1 703 826 1 688 640
2028 1 703 105 1 713 183 1 695 843
2029 1 711 084 1 722 485 1 702 873
2030 1 718 938 1 731 736 1 709 753
2031 1 726 717 1 740 966 1 716 496
2032 1 734 402 1 750 160 1 723 094
2033 1 742 086 1 759 415 1 729 636
2034 1 749 672 1 768 643 1 736 021
2035 1 757 212 1 777 880 1 742 308
2036 1 764 681 1 787 114 1 748 435
2037 1 772 090 1 796 384 1 754 444
2038 1 779 390 1 805 595 1 760 243
2039 1 786 585 1 814 813 1 765 849
2040 1 793 673 1 823 978 1 771 237
2041 1 800 635 1 833 109 1 776 393
2042 1 807 417 1 842 140 1 781 251
2043 1 814 054 1 851 125 1 785 836
2044 1 820 508 1 859 978 1 790 136
2045 1 826 769 1 868 706 1 794 115
2046 1 832 836 1 877 349 1 797 789
2047 1 838 692 1 885 847 1 801 150
2048 1 844 362 1 894 191 1 804 216
2049 1 849 792 1 902 340 1 806 952
2050 1 855 057 1 910 398 1 809 434
  • Lecture : en 2030, selon le scénario tendanciel, la population de la Seine-saint-Denis serait de 1,72 million d’habitants.
  • Source : Insee, recensements de la population et modèle Omphale 2017.

Figure 1 – Près de 20 % d’habitants en plus en Seine-Saint-Denis en 2050Projection de la population de la Seine-Saint-Denis de 2013 à 2050 selon trois scénarios

Figure 2 – Les habitants de la Seine-Saint-Denis resteraient les plus jeunes en 2050

Les habitants de la Seine-Saint-Denis resteraient les plus jeunes en 2050
Population en 2013 Population en 2050 Taux de croissance annuel moyen entre 2013 et 2050 (en %) Âge moyen en 2013 Âge moyen en 2050
Seine-Saint-Denis 1 552 500 1 855 100 0,48 35,2 38,3
Paris 2 229 600 2 233 000 0,00 39,2 42,2
Petite couronne 4 497 900 5 149 900 0,37 36,8 40,8
Grande couronne 5 232 300 6 122 000 0,43 37,1 41,0
Île-de-France 11 959 800 13 504 900 0,33 37,4 41,1
  • Source : Insee, recensement de la population 2013 et modèle Omphale 2017 (scénario tendanciel).

La Seine-Saint-Denis gagnerait 300 000 habitants grâce aux naissances

En 2013, le solde migratoire de la Seine-Saint-Denis est déficitaire. Cette tendance s’accentuerait fortement puisque le déficit migratoire passerait de - 7 800 en 2013 à - 14 500 en 2050. Il resterait majoritairement dû aux 60 ans ou plus. Inversement, les 20 à 59 ans resteraient la seule tranche d’âge pour laquelle le solde migratoire serait excédentaire. Pour cette tranche d’âge, il continuerait de progresser jusqu’en 2022.

Le solde naturel, quant à lui, resterait excédentaire et relativement stable de 2013 à 2050. Il oscillerait entre + 17 900 et + 20 300 par an. La croissance de la population séquano-dionysienne serait soutenue exclusivement par les naissances. En moyenne annuelle, leur nombre serait équivalent à celui enregistré à Paris (avec 27 000 naissances par an).

En 37 ans, la Seine-Saint-Denis gagnerait ainsi 300 000 habitants, devenant le deuxième département le plus peuplé de la région derrière Paris, alors qu’il était troisième en 2013 derrière les Hauts-de-Seine. L’écart de population avec Paris se réduirait presque de moitié, devenant inférieur à 380 000 habitants en 2050.

En 2013, les habitants de Seine-Saint-Denis âgés de 75 ans ou plus ne sont que 82 500, soit moins de 6 % de la population départementale. Il s’agit du taux le plus faible de tous les départements franciliens. Même si, en 2050, ce nombre aura doublé pour atteindre 165 500, la part des 75 ans ou plus, inférieure à 9 %, resterait la plus faible des départements de la région (figure 3). Alors qu'en 2013 moins de quatre habitants sur dix d’au moins 75 ans sont des hommes en Seine-Saint-Denis, en 2050 ceux-ci représenteraient près de 49 % de cette tranche d’âge. Cette proportion serait la plus élevée de tous les départements franciliens. L’espérance de vie à la naissance des hommes se rapprocherait progressivement de celle des femmes, au même rythme que dans les autres départements de la région. En 2050, l’espérance de vie des habitants de la Seine-Saint-Denis serait de 88,4 ans pour les hommes et de 91,1 ans pour les femmes, contre respectivement 78,6 ans et 84,1 ans en 2013.

Figure 3 – En 2050, une pyramide des âges proche de celle de 2013Structure par âge des habitants de la Seine-Saint-Denis en 2013 et projection en 2050 selon le scénario tendanciel

En 2050, une pyramide des âges proche de celle de 2013
Âge Femmes en 2013 Hommes en 2013 Femmes en 2050 Hommes en 2050
0 12 868 13 579 13 842 14 538
1 12 703 12 971 13 649 14 209
2 12 606 13 777 13 596 14 229
3 12 241 12 711 13 515 14 257
4 12 428 12 616 13 694 14 287
5 12 249 12 779 13 776 14 401
6 11 874 12 357 13 788 14 210
7 11 486 12 062 13 630 14 179
8 11 244 11 401 13 551 14 073
9 11 141 11 390 13 453 13 998
10 10 336 10 991 13 374 13 874
11 10 410 11 144 13 274 13 649
12 10 563 11 254 13 101 13 507
13 9 928 10 132 12 938 13 426
14 9 601 9 857 12 941 13 408
15 9 430 9 735 12 868 13 369
16 9 523 10 263 12 592 13 111
17 9 591 9 774 12 051 12 630
18 9 354 9 375 11 609 11 967
19 9 515 9 795 11 074 11 251
20 9 955 10 529 10 430 10 552
21 10 307 11 039 9 876 9 843
22 11 116 10 663 9 730 9 322
23 11 221 10 606 9 924 9 146
24 11 399 10 632 10 330 9 173
25 12 445 11 055 10 760 9 500
26 12 134 11 141 11 107 9 657
27 12 383 11 135 11 545 10 081
28 12 161 10 889 11 804 10 368
29 11 913 10 948 12 170 10 732
30 12 378 11 554 12 272 11 220
31 12 745 11 737 12 467 11 567
32 12 893 12 451 12 641 12 076
33 11 883 11 435 12 853 12 363
34 11 827 11 520 12 989 12 629
35 11 636 11 660 13 139 12 764
36 11 012 10 962 13 084 12 659
37 10 879 11 310 12 809 12 414
38 11 358 11 763 12 890 12 556
39 11 684 11 672 12 942 12 846
40 11 407 11 851 12 685 12 556
41 11 385 11 320 12 615 12 357
42 10 872 11 040 12 329 12 237
43 10 666 10 939 12 214 12 265
44 10 535 10 631 11 813 11 911
45 10 095 10 627 11 568 11 655
46 10 463 10 436 11 323 11 520
47 10 417 10 531 11 138 11 277
48 10 780 10 411 11 152 11 423
49 10 406 10 074 11 223 11 641
50 10 091 9 742 10 527 10 982
51 10 018 9 657 10 316 10 798
52 9 916 9 859 10 072 10 532
53 9 916 9 387 10 054 10 703
54 9 254 9 010 9 961 10 531
55 9 498 8 979 9 670 10 223
56 9 297 9 255 9 719 10 190
57 9 354 8 491 10 185 10 776
58 8 977 8 438 10 305 10 966
59 8 804 8 118 10 417 10 925
60 8 460 8 015 10 138 10 572
61 7 647 7 399 9 745 10 268
62 7 404 7 682 9 465 9 984
63 7 242 7 436 9 214 9 750
64 6 886 6 981 8 933 9 298
65 6 721 6 378 8 531 8 823
66 6 001 6 252 8 082 8 408
67 4 624 4 525 8 250 8 514
68 4 346 4 332 8 199 8 268
69 4 340 4 254 8 051 8 216
70 3 936 3 989 7 258 7 473
71 3 540 3 423 6 958 7 226
72 3 666 3 479 6 725 7 232
73 3 940 3 544 6 264 6 743
74 3 691 3 319 6 072 6 669
75 3 871 3 111 6 233 6 702
76 3 896 2 965 6 274 6 572
77 3 880 3 225 6 084 6 425
78 3 923 2 637 5 888 6 015
79 3 758 2 491 5 399 5 663
80 3 604 2 287 5 155 5 409
81 3 544 2 151 4 901 5 040
82 3 196 1 992 4 515 4 755
83 3 042 1 767 4 557 4 421
84 2 727 1 997 4 230 4 172
85 2 576 1 294 4 112 3 836
86 2 230 1 153 3 712 3 412
87 2 064 1 122 3 348 3 083
88 1 865 778 3 091 2 739
89 1 574 675 2 809 2 507
90 1 429 463 2 561 2 137
91 1 264 381 2 183 1 789
92 1 048 310 2 008 1 515
93 520 168 1 736 1 326
94 400 132 1 530 1 063
95 291 78 1 336 846
96 190 51 1 148 639
97 189 35 972 521
98 166 39 757 395
  • Source : Insee, recensement de la population 2013 et modèle Omphale 2017.

Figure 3 – En 2050, une pyramide des âges proche de celle de 2013Structure par âge des habitants de la Seine-Saint-Denis en 2013 et projection en 2050 selon le scénario tendanciel

Pour comprendre

Les projections départementales 2013-2050 sont issues du modèle Omphale. Celui-ci permet de projeter d’année en année les pyramides des âges des différents territoires. La population par sexe et âge y évolue selon des hypothèses formulées sur trois composantes : la fécondité, la mortalité et les migrations. Ces hypothèses purement démographiques n’intègrent aucun facteur exogène comme les politiques publiques. Ces projections ne peuvent donc pas être assimilées à des prévisions. Aucune probabilité n’est affectée à la réalisation de chacun des scénarios présentés ici :

  • Un scénario tendanciel qui prolonge les évolutions récentes sur chacune des composantes. Sauf mention contraire, les chiffres cités font référence à ce scénario.
  • Un scénario de « croissance haute » rassemblant les hypothèses les plus favorables à la croissance démographique concernant les trois composantes : fécondité, espérance de vie et migrations.
  • Un scénario de « croissance basse » rassemblant les hypothèses les plus défavorables à la croissance démographique concernant les trois composantes : fécondité, espérance de vie et migrations.

Les hypothèses de ces trois scénarios sont les suivantes :

Seine-Saint-Denis Scénarios
Tendanciel Croissance haute Croissance basse
Naissances et décès
Solde naturel annuel moyen 2013-2050 18 900 20 000 18 100
Espérance de vie à la naissance en 2050 (en années)
Hommes 88,4 90,9 86,2
Femmes 91,1 93,5 89,2
Migrations
Solde migratoire annuel moyen 2013-2050 -10 700 -10 300 -11 100
  • Source : Insee, modèle Omphale 2017.

Pour en savoir plus

Poncelet T., Trigano L., « Même vieillissante, l’Île-de-France resterait la région la plus jeune de France métropolitaine en 2050 », Insee Analyses Île-de-France n° 62, juin 2017.

Desrivierre D., « D’ici 2050, la population augmenterait dans toutes les régions de métropole », Insee Première n° 1652, juin 2017.

De Biasi K., Louchart P., « Horizon 2030 : vieillissement important de la population en grande couronne », Insee Île-de-France à la page n° 388, mars 2012.