La population de la Seine-et-Marne à l’horizon 2050Une population en hausse et vieillissante

Issam Khelladi, Thomas Poncelet, Lauren Trigano, Insee Île-de-France

Si les tendances démographiques récentes se maintenaient, la population seine-et-marnaise augmenterait sans discontinuer de 2013 à 2050. Dans un premier temps, la croissance démographique du plus vaste département francilien serait portée conjointement par les soldes migratoire et naturel. À partir de 2022, elle ralentirait et serait exclusivement soutenue par les naissances. Le vieillissement de la population de la Seine-et-Marne serait néanmoins plus soutenu que celui de la région.

Insee Flash Ile-de-France N° 21
No 21
Paru le : 28/11/2017

La Seine-et-Marne compterait 1,66 million d'habitants en 2050

En 2050, selon les différents scénarios démographiques envisagés (Pour comprendre), la population seine-et-marnaise serait comprise entre 1 567 100 et 1 766 300 habitants. Si les tendances récentes se poursuivaient (scénario tendanciel), elle compterait 1 658 600 habitants, soit une croissance de près de 21,5 % par rapport à 2013. La croissance démographique du département devrait se poursuivre jusqu’en 2050. Sur la période, cette croissance départementale serait l’une des plus importantes de la région, après celle de l’Essonne. Bien que la croissance démographique en Seine-et-Marne soit à l’heure actuelle l’une des plus rapides de la région, elle ne cesserait de ralentir tout au long de la période. En effet, le taux de croissance annuel de la population du département, qui s’établit à 0,9 % en 2014, serait de 0,5 % en 2030 et tomberait à 0,3 % en 2050 (figure 1).

Dans le même temps, la population de l’Île-de-France passerait de 11 959 800 à 13 504 900 habitants et le poids démographique de la Seine-et-Marne dans la région augmenterait : 12,3 % en 2050 contre 11,4 % en 2013. La Seine-et-Marne deviendrait ainsi en 2050 le quatrième département le plus peuplé de la région, passant devant les Yvelines et le Val-de-Marne (figure 2).

Figure 1 – Une population qui croît de moins en moins viteProjection de la population de la Seine-et-Marne de 2013 à 2050 selon trois scenarios

Une population qui croît de moins en moins vite
Année Recensement de la population Scénario tendanciel Scénario croissance haute Scénario croissance basse
1999 1 191 775
2000 1 202 569
2001 1 214 294
2002 1 225 780
2003 1 237 515
2004 1 248 865
2005 1 261 010
2006 1 273 488
2007 1 289 524
2008 1 303 702
2009 1 313 414
2010 1 324 865
2011 1 338 427
2012 1 353 946
2013 1 365 200 1 365 204 1 365 204 1 365 204
2014 1 377 197 1 377 376 1 377 146
2015 1 389 153 1 390 017 1 388 713
2016 1 400 993 1 403 027 1 399 855
2017 1 412 368 1 415 931 1 410 101
2018 1 423 462 1 428 895 1 419 682
2019 1 434 198 1 441 836 1 428 521
2020 1 444 554 1 454 738 1 436 634
2021 1 454 550 1 467 398 1 444 244
2022 1 464 135 1 479 708 1 451 446
2023 1 473 387 1 491 707 1 458 302
2024 1 482 288 1 503 394 1 464 806
2025 1 490 903 1 514 828 1 470 986
2026 1 499 250 1 526 035 1 476 885
2027 1 507 358 1 537 048 1 482 506
2028 1 515 231 1 547 892 1 487 874
2029 1 522 963 1 558 630 1 493 070
2030 1 530 533 1 569 270 1 498 068
2031 1 537 986 1 579 861 1 502 938
2032 1 545 322 1 590 371 1 507 636
2033 1 552 548 1 600 823 1 512 204
2034 1 559 685 1 611 242 1 516 669
2035 1 566 753 1 621 612 1 521 022
2036 1 573 718 1 631 923 1 525 266
2037 1 580 625 1 642 200 1 529 401
2038 1 587 451 1 652 411 1 533 441
2039 1 594 140 1 662 519 1 537 322
2040 1 600 739 1 672 552 1 541 062
2041 1 607 218 1 682 478 1 544 625
2042 1 613 548 1 692 310 1 548 018
2043 1 619 732 1 702 006 1 551 198
2044 1 625 772 1 711 581 1 554 164
2045 1 631 648 1 721 027 1 556 904
2046 1 637 373 1 730 365 1 559 412
2047 1 642 919 1 739 556 1 561 681
2048 1 648 313 1 748 595 1 563 732
2049 1 653 569 1 757 533 1 565 557
2050 1 658 626 1 766 286 1 567 121
  • Lecture : en 2030, selon le scénario tendanciel, la population de la Seine-et-Marne serait de 1,53 million d'habitants.
  • Source : Insee, recensements de la population et modèle Omphale 2017.

Figure 1 – Une population qui croît de moins en moins viteProjection de la population de Seine-et-Marne de 2013 à 2050 selon trois scenarios

Figure 2 – Une croissance démographique plus rapide que celle de la grande couronne

Une croissance démographique plus rapide que celle de la grande couronne
Population en 2013 Population en 2050 Taux de croissance annuel moyen entre 2013 et 2050 (en %) Âge moyen en 2013 Âge moyen en 2050
Seine-et-Marne 1 365 200 1 659 600 0,53 36,7 41,6
Paris 2 229 600 2 233 000 0,00 39,2 42,2
Petite couronne 4 497 900 5 149 900 0,37 36,8 40,8
Grande couronne 5 232 300 6 122 000 0,43 37,1 41,0
Île-de-France 11 959 800 13 504 900 0,33 37,4 41,1
  • Source : Insee, recensement de la population 2013 et modèle Omphale 2017 (scénario tendanciel).

Le solde migratoire deviendrait négatif au début de la prochaine décennie

De 2013 à 2050, le solde naturel resterait positif mais aurait tendance à diminuer. Il ne serait plus que de + 6 500 en 2050 contre + 10 700 en 2013.

Par ailleurs, l’excédent du solde migratoire, qui s’élève à + 1 300 en 2013, devrait également décroître tout au long de la période. Ce solde migratoire resterait positif jusqu’au début de la prochaine décennie, puis deviendrait négatif à partir de 2022. En 2050, il atteindrait ainsi - 2 200 et ne resterait excédentaire que pour les moins de 59 ans.

Jusqu’au début de la prochaine décennie, les soldes migratoire et naturel contribueraient à l’augmentation de la population seine-et-marnaise. Puis, seulement soutenue par le solde naturel, la croissance démographique s’atténuerait.

Un vieillissement plus soutenu que dans le reste de l’Île-de-France

En 2013, la Seine-et-Marne compte près de 79 000 habitants âgés de 75 ans ou plus. Selon le scénario tendanciel, ce chiffre pourrait atteindre 205 000 en 2050. Parmi les 75 ans ou plus, les hommes sont minoritaires en 2013 (37,8 %) mais le seraient un peu moins en 2050 (44,6 %) (figure 3). Ainsi, l’espérance de vie à la naissance des hommes se rapprocherait progressivement de celle des femmes, au même rythme que dans les autres départements de la région. En 2050, en Seine-et-Marne, l’espérance de vie à la naissance serait de 88,1 ans pour les hommes et de 90,9 ans pour les femmes, contre respectivement 78,6 ans et 84,1 ans en 2013. Comme en 2013, l’espérance de vie dans le département demeurerait la plus faible de toute la région.

Malgré cela, l’âge moyen de la population augmenterait de près de 5 ans. La Seine-et-Marne, troisième département le plus jeune en 2013 en Île-de-France, deviendrait le cinquième en 2050.

Figure 3 – Une proportion d'habitants d'au moins 75 ans deux fois plus importante en 2050Structure par âge des habitants de la Seine-et-Marne en 2013 et projection en 2050 selon le scénario tendanciel

Une proportion d'habitants d'au moins 75 ans deux fois plus importante en 2050
Âge Femmes en 2013 Hommes en 2013 Femmes en 2050 Hommes en 2050
0 9 408 9 671 9 546 10 028
1 9 307 9 789 9 466 10 111
2 9 765 9 944 9 604 10 296
3 9 572 10 229 9 780 10 512
4 9 850 10 162 9 956 10 688
5 9 709 10 089 10 163 10 825
6 9 622 10 172 10 184 10 939
7 9 670 10 213 10 357 11 064
8 9 555 10 026 10 439 11 109
9 9 655 10 152 10 512 11 182
10 9 695 9 901 10 592 11 165
11 9 666 10 410 10 586 11 167
12 9 669 10 347 10 596 11 161
13 9 381 9 800 10 556 11 148
14 9 212 9 847 10 443 11 129
15 9 307 9 290 10 491 11 108
16 9 080 9 088 10 533 10 999
17 8 959 9 337 10 485 10 962
18 7 998 8 442 10 013 10 663
19 7 962 8 202 9 659 10 376
20 8 340 8 459 9 460 9 976
21 8 319 8 653 9 169 9 583
22 8 435 8 549 8 870 9 264
23 8 785 8 408 8 828 9 063
24 8 919 8 446 8 878 8 829
25 8 864 8 638 8 929 8 750
26 9 218 8 698 9 032 8 893
27 9 036 8 501 9 102 8 919
28 9 152 8 361 9 265 8 941
29 9 225 8 285 9 327 9 113
30 9 599 8 836 9 503 9 212
31 9 759 9 061 9 645 9 357
32 9 948 9 352 9 811 9 482
33 9 483 8 790 9 996 9 565
34 9 301 8 658 10 186 9 806
35 9 454 8 984 10 532 10 087
36 9 373 8 829 10 573 10 096
37 9 463 9 231 10 491 9 985
38 9 879 9 815 10 743 10 210
39 10 420 9 863 10 883 10 410
40 10 677 10 539 10 795 10 311
41 10 639 10 474 10 917 10 384
42 10 320 9 891 10 811 10 319
43 10 365 10 014 10 859 10 398
44 9 971 9 862 10 645 10 165
45 9 806 9 716 10 476 10 021
46 10 455 9 623 10 427 10 001
47 10 245 10 034 10 346 9 990
48 10 088 9 988 10 367 10 117
49 9 844 9 737 10 461 10 245
50 9 487 9 641 9 978 9 682
51 9 435 9 261 9 852 9 565
52 9 409 9 295 9 604 9 253
53 9 308 8 934 9 580 9 279
54 8 857 8 735 9 509 9 226
55 8 797 8 568 9 091 8 954
56 8 772 8 229 9 160 8 989
57 8 621 8 427 9 585 9 583
58 8 547 7 977 9 737 9 788
59 8 415 8 025 9 894 9 915
60 7 930 7 543 9 779 9 649
61 7 552 7 375 9 576 9 501
62 7 577 7 584 9 305 9 277
63 7 302 7 099 9 209 9 038
64 7 456 7 149 8 944 8 754
65 6 892 6 723 8 705 8 355
66 6 538 6 366 8 505 8 022
67 4 694 4 505 8 686 8 208
68 4 678 4 250 8 578 8 056
69 4 379 4 060 8 486 7 996
70 4 080 3 552 7 878 7 400
71 3 691 3 196 7 594 7 138
72 3 727 3 206 7 530 7 115
73 3 896 3 280 7 237 6 786
74 3 734 3 234 7 168 6 792
75 3 651 3 025 7 358 6 921
76 3 667 2 799 7 651 6 871
77 3 471 2 550 7 649 6 995
78 3 564 2 604 7 498 6 649
79 3 350 2 332 7 074 6 145
80 3 430 2 376 6 929 5 935
81 3 269 2 079 6 551 5 638
82 3 054 1 901 6 285 5 317
83 2 760 1 726 6 421 5 034
84 2 618 1 560 6 018 4 852
85 2 385 1 285 5 748 4 577
86 2 210 1 140 5 325 4 154
87 2 095 963 4 823 3 748
88 1 905 838 4 511 3 328
89 1 698 660 4 151 3 018
90 1 506 616 3 737 2 638
91 1 364 448 3 227 2 237
92 1 115 365 2 841 1 832
93 606 204 2 481 1 487
94 432 117 2 148 1 206
95 272 93 1 795 947
96 247 42 1 437 739
97 182 43 1 080 574
98 232 47 824 435
99
100
  • Source : Insee, recensement de la population 2013 et modèle Omphale 2017.

Figure 3 – Une proportion d'habitants d'au moins 75 ans deux fois plus importante en 2050Structure par âge des habitants de Seine-et-Marne en 2013 et projection en 2050 selon le scénario tendanciel

Pour comprendre

Les projections départementales 2013-2050 sont issues du modèle Omphale. Celui-ci permet de projeter d’année en année les pyramides des âges des différents territoires. La population par sexe et âge y évolue selon des hypothèses formulées sur trois composantes : la fécondité, la mortalité et les migrations. Ces hypothèses purement démographiques n’intègrent aucun facteur exogène comme les politiques publiques. Ces projections ne peuvent donc pas être assimilées à des prévisions. Aucune probabilité n’est affectée à la réalisation de chacun des scénarios présentés ici :

  • Un scénario tendanciel qui prolonge les évolutions récentes sur chacune des composantes. Sauf mention contraire, les chiffres cités font référence à ce scénario.
  • Un scénario de « croissance haute » rassemblant les hypothèses les plus favorables à la croissance démographique concernant les trois composantes : fécondité, espérance de vie et migrations.
  • Un scénario de « croissance basse » rassemblant les hypothèses les plus défavorables à la croissance démographique concernant les trois composantes : fécondité, espérance de vie et migrations.

Les hypothèses de ces trois scénarios sont les suivantes :

Seine-et-Marne Scénarios
Tendanciel Croissance haute Croissance basse
Naissances et décès
Solde naturel annuel moyen 2013-2050 8 900 11 600 6 600
Espérance de vie à la naissance en 2050 (en années)
Hommes 88,1 90,5 86,0
Femmes 90,9 93,2 89,0
Migrations
Solde migratoire annuel moyen 2013-2050 -900 -800 -1 200
  • Source : Insee, modèle Omphale 2017.

Pour en savoir plus

Poncelet T., Trigano L., « Même vieillissante, l’Île-de-France resterait la région la plus jeune de France métropolitaine en 2050 », Insee Analyses Île-de-France n° 62, juin 2017.

Desrivierre D., « D’ici 2050, la population augmenterait dans toutes les régions de métropole », Insee Première n° 1652, juin 2017.

De Biasi K., Louchart P., « Horizon 2030 : vieillissement important de la population en grande couronne », Insee Île-de-France à la page n° 388, mars 2012.