En octobre 2017, les artisans du bâtiment sont moins optimistes sur les perspectives d'activitéEnquête trimestrielle dans l'artisanat du bâtiment - octobre 2017

En octobre 2017, les artisans du bâtiment sont bien moins nombreux qu'en juillet à déclarer une hausse de leur activité passée. Le solde correspondant se replie fortement après une vive hausse en juillet et retrouve sa moyenne de long terme. Le solde sur l'activité prévue fléchit légèrement mais reste au-dessus de sa moyenne. Pour la première fois depuis janvier 2015, les artisans du bâtiment sont moins optimistes qu'au trimestre précédent sur les perspectives générales du secteur. Le solde correspondant se replie après avoir bondi en juillet, tout en restant bien au-dessus de sa moyenne de long terme.

Informations rapides
No 283
Paru le : 26/10/2017
Prochaine parution le : 25/07/2018 à 12h00 - juillet 2018

L'opinion des artisans sur leur activité est moins favorable qu'en juillet

En octobre 2017, les artisans du bâtiment sont bien moins nombreux qu'en juillet à déclarer une hausse de leur activité passée. Le solde correspondant se replie fortement après une vive hausse en juillet et retrouve sa moyenne de long terme. Le solde sur l'activité prévue fléchit légèrement mais reste au-dessus de sa moyenne. Pour la première fois depuis janvier 2015, les artisans du bâtiment sont moins optimistes qu'au trimestre précédent sur les perspectives générales du secteur. Le solde correspondant se replie après avoir bondi en juillet, tout en restant bien au-dessus de sa moyenne de long terme.

Des perspectives d'emploi un peu moins soutenues

Les artisans sont un peu moins nombreux qu'en juillet 2017 à prévoir d'accroître leurs effectifs au cours des prochains mois. Le solde correspondant se replie mais se situe encore nettement au-dessus de sa moyenne de long terme. Cependant, les artisans sont plus nombreux qu'en juillet à signaler une hausse de leurs effectifs passés. Le solde correspondant excède davantage son niveau moyen de long terme.

Deux entreprises sur cinq peinent à recruter

En octobre 2017, 40 % des artisans du bâtiment éprouvent des difficultés de recrutement, soit davantage qu'au trimestre dernier et presque autant qu'en moyenne sur longue période (41 %). Dans le même temps, 40 % des artisans du bâtiment déclarent former des apprentis, une part un peu plus élevée qu'en moyenne de longue période.

Tableau1 – Conjoncture dans l'artisanat du bâtiment

Soldes d'opinion, en %, CVS
Conjoncture dans l'artisanat du bâtiment
Moy.* Jan. 17 Avril 17 Juil. 17 Oct. 17
Activité passée –6 –2 –3 6 –6
Activité prévue –9 1 –4 –1 –2
Perspectives générales –21 –8 –4 7 3
Effectifs passés –4 –5 0 1 4
Effectifs prévus –4 –2 2 5 3
Difficultés de recrutement (en %) 41 30 33 35 40
Entreprises formant des apprentis (en %) 38 35 37 39 40
  • * Moyenne depuis octobre 1990.
  • Source : Insee, enquête de conjoncture artisanat du bâtiment

Graphique1 – Évolution de l'activité dans l'artisanat du bâtiment