Une baisse du chômage dans les deux tiers des zones d’emploi normandes au deuxième trimestre 2017

Laura Le Mains

Au deuxième trimestre 2017, le taux de chômage en Normandie s’élève à 9,5 % de la population active. Il est toujours en repli par rapport au trimestre précédent, poursuivant un recul entamé un an plus tôt. Les deux tiers des zones d’emploi normandes suivent cette tendance baissière. À la mi-année, l’Eure et la Seine-Maritime restent les deux départements de Normandie les plus touchés par le chômage.

Au deuxième trimestre 2017, le taux de chômage en Normandie s'établit à 9,5 %, en repli de 0,1 point par rapport au trimestre précédent. Il reste légèrement supérieur au taux de chômage métropolitain (9,2 %, en repli de 0,1 point), faisant de la Normandie la cinquième région la plus touchée par le chômage, sur les 13 régions métropolitaines.

Le département de la Seine-Maritime enregistre, avec 10,6 %, le taux de chômage le plus élevé. À l’inverse, le département de la Manche est le moins touché (7,5 %). Le taux de chômage moyen au niveau de la région masque de nombreuses disparités entre les zones d’emploi. La zone d’emploi d’Avranches est celle qui souffre le moins du chômage (6,3 %, figure 1), contrairement à celle du Havre (12,0 %). Globalement, les taux de chômage des zones d’emploi de l’ouest ne dépassent pas la moyenne métropolitaine à l’inverse de celles de l’est.

Sur un trimestre, un chômage légèrement en repli

Entre le premier et le deuxième trimestre 2017, le chômage baisse légèrement dans tous les départements normands, à l'exception de l’Orne, où il reste stable. Le repli est plus prononcé dans le département de la Manche (– 0,2 point, figure 2) que dans ceux du Calvados, de l’Eure et de la Seine-Maritime (– 0,1 point).

Les deux tiers des zones d’emploi normandes suivent cette tendance baissière (entre – 0,3 et – 0,1 point, figure 3). Mais, dans les zones d’emploi de Saint-Lô, Vire Normandie, Argentan et Évreux, le chômage ne varie pas et celles du Havre et de Flers connaissent une hausse de 0,1 point.

Figure 1 – L’est de la Normandie, toujours plus touché par le chômageTaux de chômage au 2e trimestre 2017 selon la zone d'emploi (données corrigées des variations saisonnières)

  • Source : Insee, estimations du taux de chômage

Figure 2 – Tendance générale au recul du chômage en NormandieTaux de chômage trimestriels et évolutions (données corrigées des variations saisonnières)

Tendance générale au recul du chômage en Normandie
Taux de chômage (en %) Variation (en points) entre le 2e trimestre 2017 et :
2e trimestre 2017 1er trimestre 2017 2e trimestre 2016 le trimestre précédent le 2e trimestre 2016
Eure 9,7 9,8 10,2 -0,1 -0,5
Seine-Maritime 10,6 10,7 11,2 -0,1 -0,6
Calvados 8,8 8,9 9,3 -0,1 -0,5
Manche 7,5 7,7 8 -0,2 -0,5
Orne 8,7 8,8 9,2 -0,1 -0,5
Normandie 9,5 9,6 10 -0,1 -0,5
France métropolitaine 9,2 9,3 9,6 -0,1 -0,4
  • Source :Insee, estimations du taux de chômage

Un recul du chômage sur un an pour la quasi-totalité des zones d’emploi normandes

Sur un an (entre le deuxième trimestre 2016 et le deuxième trimestre 2017), le chômage recule de 0,5 point en Normandie. Ce recul est légèrement plus élevé que celui constaté sur l’ensemble du territoire métropolitain (– 0,4 point). En Normandie, cette amélioration est la plus prononcée dans le département de la Seine-Maritime (– 0,6 point).

Ce repli du chômage se retrouve aussi dans la quasi-totalité des zones d’emploi, en particulier dans celles de Bernay et Pont-Audemer où il est le plus significatif (– 1,0 point chacune). Il est moins important dans les zones d’emploi d’Avranches, Granville et Alençon (– 0,3 point). Malgré une diminution de 0,5 point du taux de chômage, la zone d’emploi du Havre reste la plus touchée par le chômage au sein de la Normandie. De plus, après avoir diminué chaque trimestre depuis début 2016, le chômage y augmente à nouveau au deuxième trimestre 2017.

Figure 3 – Une diminution du chômage dans la grande majorité des zones d’emploi normandesVariation du taux de chômage entre le premier trimestre 2017 et le deuxième trimestre 2017 selon la zone d’emploi (données corrigées des variations saisonnières)

  • Source : Insee, estimations du taux de chômage

Pour en savoir plus

Insee Flash n°44 : « La diminution du chômage se poursuit au premier trimestre 2017 en Normandie » (2017, juillet) 2p.

Insee Conjoncture Normandie n°9 : « L’amélioration se poursuit en Normandie au 1er trimestre 2017 » (2017, juillet) 4p.