L’hôtellerie atteint des sommets lors du Grand Raid

Pierre Thibault, Insee

Le Grand Raid se décline en différentes courses de montagne d’envergure internationale, qui attirent des concurrents du monde entier. Il engendre pour les hôtels l’un des meilleurs taux d’occupation de l’année, en début de haute saison touristique. La semaine de la course, 81 % des chambres d’hôtel de l’île sont occupées en 2016 et 83 % en 2015. C'est 7 points de plus que la semaine précédente. L’impact est particulièrement significatif sur le lieu de départ de la Diagonale des Fous à Saint-Pierre le mercredi et le dimanche à l’arrivée à Saint-Denis.

Les différentes courses organisées lors du Grand Raid suscitent des besoins d’hébergement pour les coureurs et le public, qu’ils soient réunionnais ou qu’ils séjournent sur l’île pour l’occasion. Le Grand Raid est organisé pendant les congés scolaires d’octobre. Le départ est donné le jeudi de Saint-Pierre, tandis que les arrivées à Saint-Denis s'étalent du vendredi soir au dimanche après-midi.

En 2016, 5 800 coureurs sont inscrits pour prendre le départ d’un des trois parcours proposés, dont 2 700 pour la seule Diagonale des Fous. Un tiers de tous ces coureurs ne résident pas sur l’île. Une partie d'entre eux sont venus en famille ou accompagnés d’amis. De fait, les différentes structures d’hébergement de l’île, dont les hôtels, bénéficient de cette affluence, qui s’ajoute à celle des concurrents et suiveurs locaux.

Le Grand Raid est une période d’affluence majeure de l’année pour les hôtels

Le Grand Raid influe significativement sur la fréquentation de l'ensemble des hôtels de l’île. Conjugué à des vacances scolaires et au début de l’été austral, l’événement renforce le remplissage des hôtels. Ainsi, sur les 105 semaines des années 2015 et 2016, celles correspondant au Grand Raid se placent dans le trio de tête en matière de fréquentation hôtelière sur l'île. Sur 100 chambres offertes par les hôtels réunionnais, 83 sont occupées en 2015 et 81 en 2016.

En 2016, seul le week-end prolongé du 11 novembre induit une fréquentation hôtelière supérieure, avec un taux d’occupation de 85 % (figure 1). En 2015, c’est pendant la semaine du Grand Raid que les hôtels de l’île sont les plus remplis. En comparaison, un autre événement d’ampleur régionale comme les Jeux des îles de l’océan Indien, organisés en août 2015, a également permis d’impacter sensiblement la fréquentation hôtelière sur plusieurs jours. À un moment où la saison touristique est atone, le taux d'occupation grimpe à 73 % contre 62 % la semaine précédente.

Sur les deux dernières années, les autres manifestations régulières, qu’elles soient sportives ou culturelles, comme le Sakifo ou Leu Tempo Festival, stimulent aussi la fréquentation hôtelière. Mais ces manifestations ont souvent une influence plus localisée ou sur une durée plus réduite.

Figure 1Le Grand Raid et la saison touristique alimentent la fréquentation hôtelièreTaux d’occupation hebdomadaire des hôtels à La Réunion en 2015 et 2016

en %
Le Grand Raid et la saison touristique alimentent la fréquentation hôtelière
semaine Taux d'occupation en 2015 Taux d'occupation en 2016 Taux d'occupation Moyenne 2015 Taux d'occupation Moyenne 2016
0 66 61
1 61 64 61 60
2 52 59 61 60
3 51 57 61 60
4 46 51 61 60
5 50 47 61 60
6 57 61 61 60
7 59 56 61 60
8 58 56 61 60
9 51 50 61 60
10 60 57 61 60
11 64 59 61 60
12 53 56 61 60
13 61 51 61 60
14 61 57 61 60
15 64 60 61 60
16 63 60 61 60
17 65 57 61 60
18 65 67 61 60
19 65 71 61 60
20 62 55 61 60
21 52 57 61 60
22 65 54 61 60
23 59 53 61 60
24 56 47 61 60
25 53 45 61 60
26 48 43 61 60
27 51 46 61 60
28 52 55 61 60
29 54 56 61 60
30 62 60 61 60
31 73 62 61 60
32 64 69 61 60
33 48 47 61 60
34 53 49 61 60
35 53 53 61 60
36 59 58 61 60
37 61 59 61 60
38 61 59 61 60
39 62 56 61 60
40 69 64 61 60
41 76 74 61 60
42 83 81 61 60
43 72 76 61 60
44 75 76 61 60
45 79 85 61 60
46 77 83 61 60
47 74 80 61 60
48 69 74 61 60
49 57 69 61 60
50 51 60 61 60
51 60 58 61 60
52 69 73 61 60
  • Lecture : en 2016, le taux d’occupation hebdomadaire des hôtels de l’île durant la semaine du Grand Raid atteint 81 %.
  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 1Le Grand Raid et la saison touristique alimentent la fréquentation hôtelièreTaux d’occupation hebdomadaire des hôtels à La Réunion en 2015 et 2016

Une semaine qui affiche complet pour les hôtels de l’île

En 2016, le taux d'occupation pendant la semaine du Grand Raid est supérieur de 7 points à celui de la semaine précédente (74 %, figure 2). Pourtant, les hôtels bénéficient déjà des vacances scolaires dans l’île. Par rapport à cette semaine précédant l'événement sportif, ce sont ainsi 225 chambres supplémentaires qui sont occupées chaque jour en moyenne.

L’effet du Grand Raid sur la fréquentation hôtelière est perceptible dès le mardi avant le départ : 81 % des chambres d’hôtels sont d’ores et déjà occupées sur l’île, contre 72 % le mardi de la semaine précédente. La semaine suivante, la fréquentation hôtelière baisse quelque peu. Mais elle reste à un niveau élevé (76 %), en dépit de la fin des congés scolaires sur l’île. En effet, certains concurrents ne résidant pas à La Réunion, ainsi que leurs proches, ont pu prolonger leur séjour sur l’île.

Figure 2Grand Raid et hôtels font chambre communeTaux d’occupation des hôtels pendant et autour du Grand Raid à La Réunion en 2016

en %
Grand Raid et hôtels font chambre commune
Taux d'occupation 10-16 octobre Taux d'occupation 17-23 octobre (Grand Raid) Taux d'occupation 24-30 octobre
semaine 74 81 76
lundi 67 73 73
mardi 72 81 75
mercredi 71 83 78
jeudi 70 82 73
vendredi 78 86 78
samedi 88 92 90
dimanche 67 72 69
  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 2Grand Raid et hôtels font chambre communeTaux d’occupation des hôtels pendant et autour du Grand Raid à La Réunion en 2016

Des pics de fréquentation au départ et à l'arrivée

À Saint-Pierre, le rassemblement prend forme à la veille du grand départ : 79 % des 360 chambres d’hôtels proposées en 2016 sont déjà occupées lors de la nuit du mercredi au jeudi (figure 3). C’est le meilleur remplissage de l’année pour un mercredi dans les hôtels de la commune, si l'on excepte le mercredi 30 novembre (84 %). En effet, cette année-ci, la venue sur l’île du Comité Miss France et le séjour très médiatisé des candidates sont venus s’ajouter aux nombreuses réservations de la haute saison touristique.

À Saint-Denis, sur la ligne d’arrivée, les hôteliers obtiennent le meilleur remplissage pour une nuitée du dimanche au lundi en 2016. Ainsi, 78 % des 670 chambres d’hôtel de la commune sont occupées, plus encore que pour le dimanche de la Saint-Valentin (71 %).

Figure 3Le Grand Raid arrive en tête dans les hôtels dionysiensTaux d’occupation des hôtels en 2016 au départ (Saint-Pierre) et à l’arrivée (Saint-Denis) du Grand Raid

en %
Le Grand Raid arrive en tête dans les hôtels dionysiens
semaine Taux d'occupation à La Réunion Taux d'occupation le Mercredi à Saint-Pierre Taux d'occupation le Dimanche à Saint-Denis
0
1 64 57 44
2 59 47 42
3 57 49 44
4 51 39 44
5 47 32 52
6 61 38 71
7 56 41 56
8 56 41 53
9 50 31 65
10 57 39 58
11 59 39 46
12 56 38 54
13 51 23 49
14 57 38 57
15 60 48 58
16 60 39 55
17 57 39 57
18 67 75 60
19 71 40 69
20 55 35 67
21 57 35 49
22 54 58 54
23 53 34 50
24 47 35 48
25 45 34 43
26 43 36 50
27 46 37 50
28 55 49 45
29 56 39 57
30 60 57 50
31 62 42 55
32 69 53 70
33 47 32 39
34 49 44 42
35 53 53 49
36 58 47 54
37 59 47 64
38 59 42 51
39 56 43 52
40 64 65 57
41 74 72 64
42 81 79 78
43 76 62 59
44 76 62 77
45 85 80 75
46 83 72 75
47 80 72 76
48 74 84 68
49 69 54 68
50 60 42 49
51 58 46 52
52 73 69 53
  • Lecture : à St-Pierre, pour la nuitée du mercredi 19 octobre 2016, le taux d’occupation des hôtels de la commune s’élève à 79 %. Le dimanche soir suivant, à St-Denis, il s’élève à 78 %.
  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 3Le Grand Raid arrive en tête dans les hôtels dionysiensTaux d’occupation des hôtels en 2016 au départ (Saint-Pierre) et à l’arrivée (Saint-Denis) du Grand Raid

Sur le parcours, la ville touristique de Cilaos est un poste de ravitaillement important de la Diagonale des Fous, également point de départ du Trail de Bourbon le vendredi. La commune offre peu de chambres d'hôtels (140). Dès le jeudi soir, l’événement stimule leur remplissage : 9 chambres sur 10 sont occupées. Les hôtels n’y désemplissent pas ensuite : ils réalisent ainsi le cinquième meilleur taux d’occupation de l’année pour un week-end. 

Encadré

Le Grand Raid fête sa 25e édition en 2017

Durant la semaine du 19 au 22 octobre 2017, 6 200 coureurs sont inscrits aux différentes courses proposées durant le Grand Raid.

Près de 165 km et 9 600 mètres de dénivelé positif sont au programme de la Diagonale des Fous, qui est l’une des courses les plus emblématiques de cette discipline. Les 2 700 coureurs inscrits partent de Saint-Pierre le jeudi soir et doivent rallier Saint-Denis avant le dimanche après-midi. Les 1 380 concurrents du Trail de Bourbon doivent parcourir quant à eux 111 km en partant de Cilaos et les 1 720 inscrits à La Mascareignes, 63 km depuis Grand Îlet à Salazie.

Pour la 25e édition du Grand Raid, le Zembrocal Trail est pour la première fois proposé : course de 185 km sur laquelle 120 équipes de trois équipiers doivent se relayer. La ligne d’arrivée est pour tous à Saint-Denis.

Parmi tous ces engagés, un tiers des participants ne résident pas à La Réunion, un quart venant de métropole. Devant le succès de l’événement et l’afflux de concurrents, les organisateurs se sont résolus à imposer des quotas de coureurs en fonction de leur lieu de résidence sur certaines courses.

La première course de montagne à travers l’île date de 1989 mais le Grand Raid, dans son format actuel, existe depuis 1993. Il fête ainsi sa 25e édition en 2017.

Pour comprendre

L’enquête de fréquentation dans l'hôtellerie concerne depuis janvier 2014 tous les hôtels de cinq chambres ou plus, qu’ils soient classés ou non. Elle concerne toute la clientèle, que celle-ci soit résidente ou non à La Réunion. Elle est réalisée par voie postale et/ou internet chaque mois.

L’étude porte exclusivement sur l’impact du Grand Raid sur la fréquentation hôtelière. L’impact de l’événement sur les autres structures d’hébergement marchandes (gîtes, chambres d’hôtes, locations meublées, etc.) ou non marchandes (chez la famille ou des amis) n’est pas évalué.

En 2016, 3 000 chambres composent le parc hôtelier de l’île. Les hôtels sont les hébergements principaux de 22 % des touristes non résidents, d’après le Comité régional du tourisme.

Définitions

Le taux d’occupation est le rapport entre le nombre de chambres occupées et le nombre de chambres offertes par les hôtels ouverts.

Pour en savoir plus

Poleya N., Ali Hadhurami B. « La fréquentation hôtelière augmente de 13 % en 2016 », Insee Conjoncture Réunion n° 3, pp.24-25, juin 2017 ;

Perrain D., «  La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais », Publication Cerom, août 2015 ;

Site internet de l’Observatoire régional du tourisme à La Réunion ;

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI ;