Les consommations d'énergie dans l'industrie en 2015Enquête annuelle sur les consommations d'énergie dans l'industrie (EACEI) - Insee Résultats

Chiffres détaillés
Insee Résultats
Paru le : 16/10/2017

Cet Insee Résultats actualise les premiers résultats publiés début février 2017 dans l’ Insee Focus n°76. ll est préférable de se référer à l’ Insee Résultats car il offre des statistiques plus détaillées et aussi plus précises grâce à des données plus nombreuses. Les résultats publiés en février 2017 reposent sur une enquête traditionnellement collectée en début de l’année précédente auprès de 8 500 établissements industriels.
L’ Insee Résultats intègre de surcroît les informations recueillies lors d’une deuxième vague d’interrogation, exceptionnellement réalisée fin 2016 auprès d’un échantillon complémentaire de 5 500 établissements industriels. Les révisions des grandeurs communes aux deux publications ne sont pas significatives,
eu égard à la précision d’une enquête par sondage.

Dans les tableaux joints, la somme de sous-totaux n'est pas toujours égale au total global car l'arrondi est réalisé au niveau de chaque case d'un tableau.

Avertissement

Secret statistique et Insee

Une page est consacrée au secret statistique et à la protection des données dans la rubrique « L'Insee et la statistique publique ».

Sources

Enquête EACEI

L'EACEI a pour but de mesurer les consommations d'énergie dans l'industrie. Cette enquête fournit les quantités consommées par type d'énergie, les coûts afférents, et la répartition par usage de chaque énergie utilisée. Les données recueillies fournissent des évaluations par division de la nomenclature NAF rév. 2, par tranche d'effectif et par région. Les tableaux sont aussi publiés en NCE, nomenclature d'activité particulière pour les consommations d'énergie.

Lors de l'EACEI 2015, collectée en 2016, l'échantillon a été exceptionnellement complété par 5 500 unités (appartenant au même champ des établissements industriels de 20 salariés ou plus) également interrogés sur leurs consommations d'énergie en 2015, interrogés au second semestre 2016. Ce complément, portant exceptionnellement l'échantillon à 14 000 unités, permettra de produire des statistiques plus détaillées.

Une présentation générale de l' enquête annuelle sur les consommations d'énergie dans l'industrie / EACEI est accessible dans la rubrique « Définitions, Méthodes et Qualité » du site insee.fr.

Définitions

Gaz de réseau

Il s'agit du gaz naturel et des gaz dits de première famille : gaz de hauts fourneaux, gaz de cokerie, gaz d'aciérie, d'air propané ou butané... Ne sont pas compris les gaz comme l'oxygène, l'hydrogène, l'azote, l'acétylène, le biogaz, le butane-propane et les autres produits pétroliers.

Autres produits pétroliers, même non marchands

Il s'agit des produits pétroliers autre que le coke de pétrole, le butane-propane, le fioul lourd et le fioul domestique, déjà répertoriés dans le questionnaire. Ainsi, cette rubrique comprend : les gaz de raffinerie, le pétrole lampant, les résidus lourds de raffinage, goudrons, éthane, ainsi que le fioul lourd non commercial et le fioul gaz obtenus en sortie de vapocraqueur (lorsque ces produits sont recyclés).

Liqueur noire

La liqueur noire est un sous-produit issu de la décomposition chimique du bois pour la fabrication de pâte à papier. Elle est valorisée dans l'industrie papetière, souvent par cogénération (production simultanée d'électricité et de chaleur).

Les combustibles spéciaux

La quantité consommée correspond à la somme des quantités consommées de chaque produit, converties en tonnes-équivalent-pétrole (TEP) à l'aide des pouvoirs calorifiques afférents (ci-dessous).

Combustibles spéciaux renouvelables

  • Charbon de bois : 0,808 TEP/tonne
  • Boues d'épuration :
    • Boues industrielles : 0,219 TEP/tonne
    • Boues urbaines fraîches : 0,321 TEP/tonne
    • Boues urbaines digérées : 0,225 TEP/tonne
  • Farines animales : 0,431 TEP/tonne
  • Graisses animales : 0,860 TEP/tonne
  • Huiles végétales :
    • Arachide : 0,916 TEP/tonne
    • Colza : 0,881 TEP/tonne
    • Palme : 0,911 TEP/tonne
    • Soja : 0,906 TEP/tonne
    • Tournesol : 0,886 TEP/tonne
  • Ester : 0,900 TEP/tonne
  • Biogaz : 0,856 TEP/10³ Nm³
  • Ethanol : 0,640 TEP/tonne
  • Déchets végétaux :
    • Paille : 0,335 TEP/tonne
    • Bagasse : 0,185 TEP/tonne
    • Marc de pomme ou de raisin (à 8 % d'eau) : 0,430 TEP/tonne
    • Pulpes de raisin (à 0 % d'eau) : 0,430 TEP/tonne
    • Pépins de raisin (à 0 % d'eau) : 0,482 TEP/tonne
    • Marc de café (à 55 % d'eau) : 0,215 TEP/tonne
    • Déchets de tomate (à 0 % d'eau) : 0,499 TEP/tonne
    • Noyaux de pruneaux : 0,284 TEP/tonne
    • Autres déchets végétaux (à 0 % d'eau) : 0,430 TEP/tonne

Combustibles spéciaux non renouvelables

  • Papier ordinaire : 0,387 TEP/tonne
  • Déchets de papier pâteux, déchets secs industriels de papier : 0,319 TEP/tonne
  • Pneus usés : 0,671 TEP/tonne
  • Déchets industriels de caoutchouc : 0,714 TEP/tonne
  • Déchets de textiles : 0,421 TEP/tonne
  • Déchets de cuir : 0,421 TEP/tonne
  • Déchets de PVC : 0,482 TEP/tonne
  • Goudrons - Brais de houille : 0,905 TEP/tonne
  • Soufre : 0,215 TEP/tonne
  • Tourbe (à 30 % d'eau) : 0,327 TEP/tonne
  • Huile de récupération : 0,645 TEP/tonne
  • Huile usée : 1,049 TEP/tonne
  • Déchets de peinture ou vernis : 0,447 TEP/tonne
  • Solvants : 0,610 TEP/tonne
  • Acétone, benzène, méthanol : 0,688 TEP/tonne
  • Tétrène : 0,800 TEP/tonne

Cas particulier

  • Ordures ménagères : 0,185 TEP/tonne

Les ordures ménagères sont prises en compte à la fois dans les combustibles spéciaux renouvelables et non renouvelables. La consommation en TEP est répartie, à parts égales entre les deux types de combustibles spéciaux.