Mariages 2015 : Le recul des mariages se poursuit

Amélie Fievet

Dans les Hauts-de-France, près de 22 000 mariages ont été célébrés en 2015, soit un niveau historiquement bas. Inversement, le Pacte civil de solidarité (Pacs) a pris une place grandissante dans les unions. Les mariages ont lieu à un âge de plus en plus tardif et près d’un tiers des couples ont déjà un enfant ensemble avant le mariage. En 2015, les mariages entre personnes de même sexe représentent 2,7% des mariages dans la région, une proportion plus faible qu’au niveau national.

En 2015, près de 22 000 mariages ont été célébrés dans les Hauts-de-France pour un peu plus de 230 000 en France métropolitaine. Ce niveau est historiquement bas, il a baissé de près de 11 000 en 15 ans, de façon nettement plus importante au niveau régional (– 32,6 %) qu’au niveau national (– 18,7 %).

En 2000, le taux de nuptialité était de 5,5 pour 1 000 habitants dans les Hauts-de-France et de 5,0 ‰ en France métropolitaine. Il ne cesse de baisser depuis et se rapproche de la tendance nationale. Il s’élève désormais à 3,6 ‰. Dans notre région, le département du Nord, le plus peuplé (43 % de la population régionale), compte le plus grand nombre de mariages (44,7 % des Hauts-de-France). Il détient aussi le record du taux de nuptialité (3,8 ‰). À l’inverse, la Somme enregistre le taux de nuptialité le plus faible de la région (3,2 ‰).

Sur la même période, les Pactes civils de solidarité (Pacs) ont connu un grand succès (16 506 Pacs conclus en 2014 dans les Hauts-de-France) et leur nombre n'a cessé d'augmenter jusqu’en 2010. Le nombre de Pacs a baissé pour la première fois en 2011 suite à l’aménagement de la fiscalité. En effet, les couples qui se marient ou concluent un Pacs n’ont désormais plus la possibilité de signer trois déclarations de revenus différentes l’année de leur union (figure 1).

Figure 1 – Une progression des unions grâce aux PacsÉvolution du nombre de mariages et de Pacs dans les Hauts-de-France entre 2000 et 2015

Une progression des unions grâce aux Pacs
Mariages Pacs
2000 32 412 1 451
2001 30 850 1 383
2002 29 244 1 688
2003 28 072 2 187
2004 27 607 3 141
2005 27 545 4 893
2006 27 185 7 101
2007 27 416 9 500
2008 26 817 12 479
2009 24 895 15 853
2010 24 521 19 516
2011 23 432 13 744
2012 24 403 15 086
2013 22 879 15 846
2014 22 589 16 506
2015 21 828
  • Note de lecture : les données Pacs ne sont pas disponibles pour 2015.
  • Sources : Insee, statistiques de l'état civil ; Ministère de la Justice - SG SDSE - exploitation statistique du Répertoire Général Civil

Figure 1 – Une progression des unions grâce aux PacsÉvolution du nombre de mariages et de Pacs dans les Hauts-de-France entre 2000 et 2015

Des mariages de plus en plus tardifs

Comme sur l’ensemble du territoire, les mariages dans les Hauts-de-France sont de plus en plus tardifs. En 2015, les hommes ont en moyenne 37,0 ans et les femmes 34,5 ans, contre respectivement 32,1 ans et 29,7 ans en 2000. Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène : l'allongement des études, la difficulté à trouver un emploi et à parvenir à une situation professionnelle stable, le développement de l’union libre et du Pacs, la multiplication des remariages…

Les hommes demeurent en moyenne plus âgés que les femmes et cet écart d’âge reste relativement stable dans le temps (2,5 ans en 2015 et 2,4 ans en 2000). Les habitants de la région se marient un peu plus jeunes que la moyenne des Français (37,9 ans pour les hommes et 35,3 ans pour les femmes).

Les remariages de plus en plus fréquents

Pour trois mariages sur dix, au moins l’un des époux a déjà été marié (6 451 mariages en 2015). La part des remariages est de plus en plus importante dans la région : en 2015, leur nombre représente 29,6 % des mariages, contre 25,0 % en 2000 (respectivement 28,3 et 26,3 en France métropolitaine) (figure 2).

Figure 2 – Près de trois mariages sur dix sont des remariagesMariages dans les Hauts-de-France en 2015 selon l’état matrimonial antérieur des époux

Près de trois mariages sur dix sont des remariages
Célibataire * Divorcé Veuf Total
Célibataire * 15 377 1 738 108 17 223
Divorcé 1 942 2 225 174 4 341
Veuf 70 163 31 264
Total 17 389 4 126 313 21 828
  • * Célibataire : personne qui se marie pour la première fois.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Près d’un tiers des nouveaux mariés ont déjà des enfants ensemble

Du fait des mariages plus tardifs, l’union des parents intervient plus fréquemment après la naissance d’un ou plusieurs enfants. En 2015, près d’un tiers des mariages unissent des couples ayant au moins un enfant en commun (32,5 %). Ce taux est plus élevé qu’au niveau national (29,6 %). Il atteint 40,0 % dans le département de l’Aisne et 38,2 % dans la Somme.

Une faible proportion de mariages entre les personnes de même sexe

En 2015, 592 couples homosexuels ont officialisé leur union dans les Hauts-de-France. Les mariages entre personnes de même sexe représentent 2,7 % des mariages dans la région, une proportion inférieure au niveau national (3,3 %). 51,3 % des couples mariés de même sexe sont féminins (304 mariages en 2015). Cette proportion est en croissance depuis 2013, année de promulgation de la loi ouvrant le mariage pour tous.

Pour les mariages de couple de même sexe, l’âge moyen est plus élevé qu’entre les personnes de sexe différents : 40,7 ans pour les hommes et 38,2 ans pour les femmes. Depuis 2013, cet âge moyen diminue, ce qui peut s’expliquer par l'« effet de rattrapage » qui a suivi dans les premiers mois l'application de la loi « du mariage pour tous ».

Sources

Les statistiques d’état civil sur les mariages sont issues d’une exploitation des informations transmises par les mairies à l’Insee. Elles concernent les mariages célébrés sur le territoire français.

Définitions

Taux de nuptialité : rapport du nombre de mariages de l’année à la population totale moyenne de l’année.

Le pacte civil de solidarité (Pacs) est un contrat entre deux personnes majeures, de sexe différent ou de même sexe, pour organiser leur vie commune. Il a été promulgué par la loi du 15 novembre 1999.

Mariages domiciliés ou enregistrés : les mariages domiciliés sont les mariages contractés par les couples habitant la région, alors que les mariages enregistrés sont les mariages qui ont été célébrés dans la région, quel que soit le lieu de résidence des mariés. Toutes les données se rapportent ici aux mariages enregistrés.

La loi n°2013-404 du 17 mai 2013 ouvre le mariage aux personnes de même sexe, dans les mêmes conditions que les mariages entre personnes de sexe opposé existant auparavant.