Projections de population 2013-2050 pour les départements et les régionsOmphale - Projections de population

Chiffres détaillés
Paru le : 22/06/2017

Ces projections de population sont réalisées à partir du recensement 2013.

Elles sont disponibles aux niveaux départemental et régional sur la période 2013-2050 et intègrent les Dom (y compris Mayotte). Elles constituent un complément aux projections pour la France à l’horizon 2070.

Les tableaux mis à disposition décrivent pour chaque département et chaque région de France l'évolution annuelle de sa population totale et sa structure par âge entre 2013 et 2050 selon différents scénarios faisant varier le solde naturel, l'espérance de vie, la fécondité et le solde migratoire.

Les projections départementales et régionales mises à disposition sur le site sont une ventilation des projections nationales. Elles reposent sur des hypothèses d'évolutions démographiques identiques et sur le maintien des tendances migratoires intérieures à la France observées entre 2012 et 2013. Comme toute projection, elles ne constituent pas une prévision mais une simulation de l'avenir dans le cadre théorique des hypothèses formulées. Toutes ces projections sont issues d'un scénario standardisé pour l'ensemble des territoires français qui ne tient compte ni des spécificités locales (en particulier les flux avec l'étranger) ni des ruptures de tendances démographiques les plus récentes. Des traitements spécifiques, avec des hypothèses différentes, peuvent être réalisés dans le cadre de partenariats avec les directions régionales de l'Insee.

Téléchargement de l'ensemble des tableaux pour tous les scénarios

Les tableaux en Excel
(xls, 586 Ko)

Télécharger les tableaux par scénario

Projection selon le scénario central
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario d'espérance de vie basse
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario d'espérance de vie haute
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario de fécondité basse
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario de fécondité haute
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario de migrations basses
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario de migrations hautes
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario de population basse
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario de population haute
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario de population jeune
(xls, 207 Ko)
Projection selon le scénario de population âgée
(xls, 207 Ko)

Vous pouvez comparer les projections de population entre régions et entre départements en jouant avec les différents scénarios grâce aux pyramides des âges interactives.

Pour comprendre

Méthodologie

Ces projections se fondent sur le modèle Omphale 2017. Ce modèle utilise les populations par sexe et âge au 1er janvier 2013, issues du recensement de la population. Il permet de faire des projections à façon sur toute zone géographique de plus de 50 000 habitants. Les projections par département et par région sont ici présentés. Pour les autres zones géographiques, des demandes de projections sous forme de produits normalisés sont réalisables via insee.fr. Le modèle Omphale applique, pour chaque sexe et chaque âge, des quotients d’émigration entre zones de départ et zones d’arrivée, ainsi que des quotients de fécondité et de mortalité mesurés sur la zone considérée.

Les divers quotients sont calculés en 2013 sur la zone. Par la suite, ils évoluent comme le niveau national qui prolonge les dernières tendances de fécondité et de mortalité. Les quotients de migrations internes sont maintenus constants. Ces projections ne peuvent s’assimiler à des prévisions car on ne peut associer une probabilité aux différentes hypothèses.

Le scénario central

Le scénario dit « central » est basé sur les hypothèses suivantes :

  • L'indicateur conjoncturel de fécondité baisse légèrement, de 0,04, jusqu’en 2016, puis il est maintenu constant jusqu’en 2050.
  • La mortalité baisse au même rythme qu'au niveau national où l’espérance de vie atteindrait 86,8 ans pour les hommes et 90,3 ans pour les femmes en 2050.
  • Les quotients migratoires entre zones, calculés à partir du recensement de 2013, sont maintenus constants sur toute la période de projection. Ils reflètent les échanges de population entre une zone et chacune des autres, y compris pour les départements d'outre-mer (hors Mayotte). En ce qui concerne les échanges avec l’étranger, l’hypothèse nationale (solde migratoire de + 70 000 personnes par an) est ventilée par zone pour la métropole en faisant l'hypothèse que les entrées et les sorties se répartissent de manière homogène sur le territoire. Des hypothèses spécifiques pour les soldes migratoires avec l’étranger des départements d'outre-mer ont été formulées afin de maintenir les dernières tendances constatées.
  • Ces projections locales sont cohérentes avec les projections de population pour la France publiées par l’Insee en novembre 2016.

Des variantes possibles

Des variantes formulent des hypothèses qui ont un impact différent de celles du scénario central sur les niveaux et les structures des populations projetées.

Pour la fécondité, le scénario « fécondité haute » fait converger la fécondité de chaque département vers une valeur cible en 2020 qui correspond à l’indicateur conjoncturel de fécondité de la zone en 2013 augmenté de 0,11. Au-delà, la fécondité ainsi atteinte est maintenue.

Dans le scénario « fécondité basse », c’est la valeur de l’indicateur conjoncturel de fécondité de la zone moins 0,19 qui sert de cible en 2020.

Pour la mortalité, le scénario « espérance de vie haute » fait évoluer l’espérance de vie de chaque zone parallèlement à l’évolution nationale du scénario correspondant. Ce dernier est établi en prenant en compte des gains progressifs d’espérance de vie à la naissance. En 2050, celle-ci atteindrait 93 ans pour les femmes et 89,5 ans pour les hommes. Pour le scénario « espérance de vie basse » qui fonctionne selon le même principe, les valeurs nationales s’élèveraient à 84,5 ans pour les femmes et 88,3 ans pour les hommes.

Pour les migrations, les scénarios « migrations hautes » et « migrations basses » ventilent entre départements un solde avec l’étranger de respectivement + 120 000 et + 20 000 personnes pour chaque année jusqu’à 2050.

Les scénarios « population haute » et « population basse » utilisent les hypothèses les plus optimistes (respectivement les plus pessimistes) décrites précédemment sur chacune des trois composantes.

Les scénarios « population jeune » et « population âgée » combinent les hypothèses conduisant à une proportion de personnes âgés de 60 ans ou plus respectivement la plus faible et la plus élevée. Le scénario « population jeune » combine les hypothèses hautes de fécondité et de migrations avec l’étranger avec l’hypothèse basse d’espérance de vie. Le scénario « population âgée » combine les hypothèses basses de fécondité et de migrations avec l’étranger avec l’hypothèse haute d’espérance de vie.