En avril 2017, le prix du pétrole se redressePrix du pétrole et des matières premières importées - avril 2017

En avril 2017, le prix du pétrole en euros se redresse (+1,9 % après −6,7 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser (−3,4 % après −1,9 %), tant ceux des matières industrielles (−3,6 % après −1,4 %) que ceux des matières alimentaires (−3,0 % après −2,9 %).

Erratum du 24 mai 2017 : cette Informations Rapides remplace et annule celle publiée le 18 mai 2017 à 12h00, le chiffre du glissement annuel du prix du pétrole en euros ayant été corrigé dans le deuxième paragraphe.

En avril 2017, le prix du pétrole en euros se redresse (+1,9 % après −6,7 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser (−3,4 % après −1,9 %), tant ceux des matières industrielles (−3,6 % après −1,4 %) que ceux des matières alimentaires (−3,0 % après −2,9 %).

Le prix du pétrole augmente à nouveau

En avril 2017, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) augmente à nouveau (+1,9 % après −6,7 %). Il s'établit à 49,5 € en moyenne par baril, un cours nettement plus élevé qu'en avril 2016 (+32,9 %). En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+2,1 % après −6,3 %), l'euro s'étant de nouveau légèrement apprécié au cours du mois.

Graphique1 – Prix du pétrole (Brent)

  • Source : Insee

Tableau1 – Pétrole et dérivés

en euros
Pétrole et dérivés
Prix Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 53,1 2,1 –3,3 25,6
Prix du Brent en €/baril 49,5 1,9 –4,1 32,9
Supercarburant €/L 0,401 8,7 –0,8 19,8
Gazole 447,0 2,9 –2,4 37,0
Fioul lourd 298,2 –0,8 –5,0 55,8
Naphta 443,4 2,7 –5,0 35,6
  • Les prix sont en euros par tonne sauf indication contraire.
  • Source : Insee

Les prix des matières premières industrielles continuent de baisser

Les prix en euros des matières premières industrielles reculent de façon plus marquée en avril 2017 (−3,6 % après −1,4 %). Ils restent cependant très supérieurs à leur niveau un an plus tôt (+19,1 %). Sur le mois, les prix des matières premières minérales diminuent nettement (−5,2 % après −0,9 %), surtout celui du minerai de fer (−19,4 % après −2,2 %) qui souffre d'une offre excédentaire. Les prix des métaux non ferreux baissent encore (−1,3 % après −0,4 %), notamment celui du nickel (−5,6 % après −4,1 %), affecté par des prévisions en baisse de production d'acier inoxydable, et celui du zinc (−5,8 % après −2,8 %). En revanche, les prix des métaux précieux rebondissent (+2,3 % après −2,0 %). Les prix des matières premières agro-industrielles se redressent (+2,8 % après −3,0 %), surtout du fait du prix des bois sciés de conifères, qui rebondit nettement (+12,6 % après −4,6 %). Le prix des bois sciés tropicaux rebondit plus modérément (+2,2 % après −1,6 %) et celui de la pâte à papier accélère (+1,4 % après +0,7 %). En revanche, les prix des fibres textiles naturelles se replient (−0,4 % après +2,0 %) ainsi que ceux des cuirs (−3,1 % après +1,5 %). Le prix du caoutchouc continue de chuter (−15,5 % après −11,3 %).

Les prix des matières premières alimentaires baissent de nouveau

Les prix en euros des matières premières alimentaires baissent de nouveau (−3,0 % après −2,9 %). Les prix des oléagineux chutent de nouveau (−4,3 % après −4,2 %), comme ceux des denrées tropicales (−4,1 % après −1,1 %) et du sucre (−9,8 % après −11,9 %), ce dernier étant pénalisé par une offre abondante. Cependant, les prix des céréales se redressent (+0,8 % après −1,3 %) et le prix de la viande bovine augmente de nouveau (+1,6 % après +0,9 %).

Graphique3 – Ensemble des matières alimentaires

  • Source : Insee

Graphique2 – Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

  • Source : Insee

Graphique4 – Ensemble des matières industrielles

  • Source : Insee

Tableau2 – Matières premières importées (hors énergie) en euros

base 100 en 2000
Matières premières importées (hors énergie) en euros
Indices Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Alimentaires 204,6 –3,0 –5,8 1,4
Denrées tropicales 178,6 –4,1 –9,3 –10,1
Oléagineux 229,5 –4,3 –7,9 3,9
Céréales 154,1 0,8 –0,4 3,9
Sucre 170,5 –9,8 –21,2 15,1
Viande bovine 164,0 1,6 9,0 8,7
Industrielles 181,9 –3,6 –0,3 19,1
Agro-industrielles 135,2 2,8 7,0 21,3
Fibres textiles naturelles 156,2 –0,4 5,2 32,1
Caoutchouc naturel 165,2 –15,5 –23,4 4,7
Cuirs 80,1 –3,1 –1,3 8,5
Pâte à papier 106,1 1,4 2,8 12,3
Bois sciés tropicaux 98,3 2,2 1,6 –6,5
Bois sciés de conifères 136,3 12,6 29,9 43,6
Minérales 207,5 –5,2 –2,1 18,4
Minerai de fer 488,4 –19,4 –13,6 25,6
Métaux non ferreux 168,3 –1,3 0,8 17,3
Métaux précieux 259,7 2,3 4,2 10,5
Ensemble 185,3 –3,4 –2,3 12,3
  • Source : Insee