Les logements touristiques de particuliers proposés par Internet

Paul Franceschi, division Services, Insee

L’Insee vient de conduire une première estimation de l’importance des hébergements touristiques proposés par des particuliers via des plateformes internet. Leur fréquentation apparaît en vive croissance en 2016 (+ 30 %). Le dynamisme est plus marqué pour la clientèle résidente (+ 36 %) et pour les logements situés en province (+ 36 %) ; le marché en Île-de-France semble davantage arrivé à maturité. Ainsi, en 2016, 66 % des clients seraient des résidents et 80 % de la fréquentation concernerait des logements situés en province.

Le développement des plateformes internet a enrichi l’offre d’hébergements touristiques marchands, même si une partie de l’offre des particuliers existait déjà en dehors de ces canaux. En 2016, ces réseaux draineraient environ 11 % de la fréquentation en matière de logements, dans l’ensemble comprenant l’offre des entreprises : hôtels, campings, résidences de tourisme. Leur part de marché serait de 16 % pour ce qui est des nuitées passées par les touristes. La prise en compte de ces données conduirait à revoir significativement à la hausse la fréquentation touristique en France : celle-ci aurait augmenté de 2,6 % en 2016 sur l’ensemble du champ, alors qu’elle a diminué de 1,3 % pour le seul segment de l’offre des entreprises.

Publications pour expert
Insee Analyses – No 33
Paru le : 22/02/2017

Une opération pilote pour éclairer ce segment de l’hébergement touristique

L’Insee réalise régulièrement des enquêtes de fréquentation auprès des acteurs professionnels de l’hébergement collectif touristique, tels que les hôtels, campings et résidences de tourisme. Mais des logements sont également proposés aux touristes par des particuliers. L’Insee a donc souhaité élargir son analyse de l’activité d’hébergement touristique mar­chand au segment de l’économie collaborative constitué par les enseignes/plateformes internet proposant des logements de particuliers. Il a conduit en 2016 une opération pilote de collecte de données de fréquentation auprès des principales plateformes internet (sources et méthodes). Ces travaux donnent une première mesure de leur fréquentation, qui peut être rapprochée de celle des hébergements collectifs touristiques « classiques ».

Près de 26 millions de nuits passées dans ces logements en 2016

En 2016, la fréquentation des logements touristiques proposés par des particuliers sur des plateformes internet représenterait 25,5 millions de nuits x logements en France métropolitaine (figure 1). Cette mesure est la somme des flux réels facturés directement par ces plateformes et d’une estimation des flux générés par les mises en relation entre propriétaires et clients potentiels (sources et méthodes). Cette fréquentation serait ainsi en hausse de 30 % par rapport à 2015. La vigueur de l’augmentation est toutefois un peu moindre chaque trimestre, traduisant une certaine maturité du marché (figures 2 et 3).

Figure 1 - La fréquentation des logements proposés via des plateformes

en millions de nuits x logements
Figure 1 - La fréquentation des logements proposés via des plateformes
Fréquentation
2014 T4 2,7
2015 T1 2,5
2015 T2 4,6
2015 T3 8,8
2015 T4 3,7
2016 T1 3,5
2016 T2 6
2016 T3 11,4
2016 T4 4,6
  • Lecture : au 4e trimestre 2016, la fréquentation des logements proposés via des plateformes est de 4,6 millions de nuits x logements.
  • Champ : logements touristiques de particuliers, proposés par les principales plateformes internet.
  • Source : Insee, estimations sur un panel d'enseignes (adhérentes à l'UNPLV ou à Gîtes de France).

Figure 1 - La fréquentation des logements proposés via des plateformes

Figure 2 - Évolution de la fréquentation des logements proposés via des plateformes, selon l'origine de la clientèle

en %, par rapport au même trimestre de l'année précédente
Figure 2 - Évolution de la fréquentation des logements proposés via des plateformes, selon l'origine de la clientèle
Total Résidents Non-résidents
2015 T4 36,9 46,4 22,2
2016 T1 40,7 46,7 29,9
2016 T2 31,5 34,5 27,1
2016 T3 29,2 36,3 16,7
2016 T4 22,3 30,8 6,6
  • Lecture : au 4e trimestre 2016, la fréquentation des logements proposés via des plateformes par les résidents progresse de 31 % par rapport au 4e trimestre 2015.
  • Champ : logements touristiques de particuliers, proposés par les principales plateformes internet.
  • Source : Insee, estimations sur un panel d'enseignes (adhérentes à l'UNPLV ou à Gîtes de France).

Figure 2 - Évolution de la fréquentation des logements proposés via des plateformes, selon l'origine de la clientèle

Figure 3 - Évolution de la fréquentation des logements proposés via des plateformes, selon la localisation

en %, par rapport au même trimestre de l'année précédente
Figure 3 - Évolution de la fréquentation des logements proposés via des plateformes, selon la localisation
Total Province Île-de-France
2015 T4 36,9 42,8 25,8
2016 T1 40,7 44,8 30,5
2016 T2 31,5 38,0 14,5
2016 T3 29,2 34,9 1,6
2016 T4 22,3 31,4 3,2
  • Lecture : au 4e trimestre 2016, la fréquentation des logements de province proposés par les plateformes progresse de 31 % par rapport au 4e trimestre 2015.
  • Champ : logements touristiques de particuliers proposés par les principales plateformes internet.
  • Source : Insee, estimations sur un panel d'enseignes (adhérentes à l'UNPLV ou à Gîtes de France).

Figure 3 - Évolution de la fréquentation des logements proposés via des plateformes, selon la localisation

La clientèle résidente progresserait de 36 % sur un an

La hausse de la fréquentation est globalement tirée par la clientèle résidente, qui atteindrait une part de 66 % en 2016 (après 63 % en 2015 ; figure 4). Sa fréquentation augmenterait de 36 %, soit deux fois plus que la clientèle étrangère (+ 19 %). Ces données suggèrent ainsi un relais de croissance pris par la clientèle hexagonale, même si la clientèle étrangère continue de progresser. Cette évaluation est toutefois délicate : l’historique des données est limité à 27 mois et certains effets saisonniers sont difficiles à corriger (proportion d’étrangers traditionnellement plus élevée durant l’été). De plus, la fréquentation étrangère a été stimulée par des événements internationaux (COP 21 fin 2015 ou Euro de football en juin 2016) et, en revanche, a pâti de l’impact des attentats ayant frappé le territoire français. L’analyse des données suggère que la fréquentation étrangère serait mieux orientée en fin d’année, comme ce qui est observé dans les autres segments de l’activité touristique, notamment les hôtels.

Figure 4 - Structure de la fréquentation des logements proposés via des plateformes

en %
Figure 4 - Structure de la fréquentation des logements proposés via des plateformes
Part des non-résidents Part de l'Île-de-France
2014 T4 39,2 35,1
2015 T1 35,7 28,5
2015 T2 40,3 27,4
2015 T3 36,3 17,1
2015 T4 35,0 32,2
2016 T1 32,9 26,5
2016 T2 38,9 23,9
2016 T3 32,8 13,5
2016 T4 30,5 27,2
  • Lecture : au 4e trimestre 2016, les non-résidents représentent 31 % de la fréquentation des logements proposés via des plateformes.
  • Champ : logements touristiques de particuliers proposés par les principales plateformes internet.
  • Source : Insee, estimations sur un panel d'enseignes (adhérentes à l'UNPLV ou à Gîtes de France).

Figure 4 - Structure de la fréquentation des logements proposés via des plateformes

La fréquentation en province augmenterait de 36 %

La province représenterait désormais 80 % de la fréquentation des logements touristiques de particuliers proposés sur des plateformes internet (76 % en 2015 ; figure 4). L’activité y augmenterait de 36 % sur un an, contre seulement + 10 % en Île-de-France. Le marché dans cette dernière région semble davantage arrivé à maturité ; il a par ailleurs été plus fortement pénalisé en 2016 par l’impact des attentats (figure 3). L’extension régulière de l’offre en province indiquerait que les ménages dans les villes, comme dans les territoires moins denses, ont pris exemple du succès très médiatisé de ce type de formule à Paris et alentours pour proposer davantage de logements touristiques.

11 % de la fréquentation des hébergements touristiques marchands

Les logements proposés par des particuliers via les plateformes deviennent donc une composante significative des hébergements touristiques marchands, à côté de ceux mis à disposition par des entreprises telles que les hôtels, campings ou résidences de tourisme (sources et méthodes). La fréquentation par l’intermédiaire des plateformes représenterait ainsi 11 % de la fréquentation totale d’hébergements en 2016 (9 % en 2015 ; figure 5).

Figure 5 - Fréquentation des hébergements touristiques marchands en nuits x logements

niveaux en millions, évolutions et parts en %
Figure 5 - Fréquentation des hébergements touristiques marchands en nuits x logements
Période Logements particuliers des plateformes (1) Logements professionnels Total logements (6) = (1+5) Logements particuliers des plateformes / Total logements (7) = (1) / (6) (en %)
Hôtels (2) AHCT* (3) Campings (4) Total professionnels (5) = (2+3+4)
2014 T4 2,7 28,1 6,6 - 34,7 37,4 7,3
2015 T1 2,5 25,7 8,5 - 34,2 36,7 6,9
2015 T2 4,6 34,8 9,7 8,0 52,4 57,0 8,0
2015 T3 8,8 39,0 13,9 29,1 81,9 90,7 9,7
2015 T4 3,7 27,4 6,3 - 33,8 37,5 10,0
2016 T1 3,5 26,1 8,5 - 34,6 38,1 9,3
2016 T2 6,0 34,2 9,4 7,4 51,0 57,0 10,6
2016 T3 11,4 37,6 13,4 29,2 80,2 91,6 12,4
2016 T4 4,6 28,6 6,4 - 35,0 39,5 11,6
2015 19,6 126,9 38,4 37,0 202,3 221,9 8,8
2016 25,5 126,5 37,7 36,6 200,7 226,2 11,3
Évolution 2016/2015 (en %) 29,9 -0,3 -1,8 -1,2 -0,8 1,9 ///
  • * Autres hébergements collectifs touristiques.
  • Lecture : au 4e trimestre 2016, la fréquentation des logements des plateformes représente 11,6 % de l'activité totale des hébergements touristiques marchands.
  • Champ : logements touristiques de particuliers, proposés par les principales plateformes internet.
  • Sources : Insee, enquêtes de fréquentation des hôtels, campings et AHCT et estimations sur données d'enseignes (adhérentes à l'UNPLV ou à Gîtes de France).

16 % des nuitées passées par des touristes

La connaissance par les plateformes du nombre d’occupants par logement n’est pas aussi complète que celle dont disposent les entreprises d’hébergement plus traditionnelles, qui assurent un accueil permanent dans leurs établissements. Compte tenu des éléments disponibles, on estime qu’il y aurait en moyenne 3 personnes par logement distribué par les plateformes. Sous cette hypothèse, leur fréquentation représenterait environ 76 millions de nuitées (nuits x voyageurs) en 2016, soit 16 % de l’ensemble des nuitées dans les hébergements marchands (figure 6).

La saisonnalité des plateformes est importante durant l’été, mais moindre que pour les autres types d’hébergement. La part de marché des plateformes est relativement plus élevée au quatrième trimestre (figure 7).

Figure 6 - Fréquentation des hébergements touristiques marchands en nuits x voyageurs

niveaux en millions, évolutions et parts en %
Figure 6 - Fréquentation des hébergements touristiques marchands en nuits x voyageurs
Période Logements particuliers des plateformes (1) Logements professionnels Total logements (6) = (1+5) Logements particuliers des plateformes / Total logements (7) = (1) / (6) (en %)
Hôtels (2) AHCT* (3) Campings (4) Total professionnels (5) = (2+3+4)
2014 T4 8,2 41,8 13,4 - 55,2 63,4 12,9
2015 T1 7,5 38,5 21,2 - 59,7 67,2 11,2
2015 T2 13,7 55,3 21,4 20,3 97,0 110,8 12,4
2015 T3 26,4 67,1 35,8 92,5 195,5 221,8 11,9
2015 T4 11,2 41,3 13,0 - 54,3 65,5 17,1
2016 T1 10,6 39,2 21,1 - 60,3 71,0 15,0
2016 T2 18,1 53,3 20,0 18,7 92,0 110,1 16,4
2016 T3 34,1 64,3 34,6 93,5 192,3 226,4 15,0
2016 T4 13,7 43,3 13,0 - 56,3 70,0 19,6
2015 58,9 202,1 91,5 112,9 406,4 465,3 12,7
2016 76,5 200,1 88,8 112,1 401,0 477,5 16,0
Évolution 2016/2015 (en %) 29,9 -1,0 -3,0 -0,6 -1,3 2,6 ///
  • * Autres hébergements collectifs touristiques.
  • Lecture : au 4e trimestre 2016, la fréquentation des plateformes serait de 13,7 millions de nuitées (nuits x voyageurs), sous une hypothèse de trois personnes par logement (estimation basée sur les évaluations des enseignes), soit 19,6 % des nuitées marchandes.
  • Sources : Insee, enquêtes de fréquentation des hôtels, campings et AHCT et estimations sur données d'enseignes (adhérentes à l'UNPLV ou à Gîtes de France).

Figure 7 - Importance des plateformes dans la fréquentation totale

en %
Figure 7 - Importance des plateformes dans la fréquentation totale
Part des logements loués Part des nuitées des voyageurs
2014 T4 7,3 12,9
2015 T1 6,9 11,2
2015 T2 8,0 12,4
2015 T3 9,7 11,9
2015 T4 10,0 17,1
2016 T1 9,3 15,0
2016 T2 10,6 16,4
2016 T3 12,4 15,0
2016 T4 11,6 19,6
  • Lecture : au 4e trimestre 2016, les plateformes représentent 12 % de la fréquentation en matière de logements et 20 % de la fréquentation en matière de voyageurs, sous une hypothèse de trois personnes par logement (estimation basée sur les évaluations des enseignes).
  • Sources : Insee, enquêtes de fréquentation des hôtels, campings et AHCT et estimations sur données d'enseignes (adhérentes à l'UNPLV ou à Gîtes de France).

Figure 7 - Importance des plateformes dans la fréquentation totale

L’intégration de cette offre améliore le diagnostic conjoncturel du tourisme…

L’intégration de ces données sur les plateformes conduirait à un diagnostic conjoncturel plus favorable sur le tourisme en France. Ainsi, l’évolution entre 2015 et 2016 de la fréquentation touristique, exprimée en nuitées, serait rehaussée de 3,9 points et deviendrait positive (+ 2,6 %), compte tenu du fort écart de dynamique entre les plateformes et les hébergements « classiques ».

L’application d’un ratio alternatif de 2,5 personnes par logement conduirait à des nuitées dans les plateformes représentant 14 % des nuitées totales en 2016 et à une augmentation de 2,0 % du total des nuitées entre 2015 et 2016.

… et atténue la baisse de la fréquentation étrangère

La prise en compte des données des plateformes modifie également le diagnostic sur les nuitées des non-résidents : la clientèle étrangère ne reculerait que de 3,9 % en 2016 (– 5,4 millions de nuitées) sur l’ensemble des hébergements marchands, alors qu’elle se replie fortement sur le champ de l’offre des entreprises (– 5,2 % ; – 6,8 millions de nuitées) (figures 8 et 9).

Figure 8 - Importance des plateformes dans les nuitées étrangères

niveaux en millions, part en %
Figure 8 - Importance des plateformes dans les nuitées étrangères
Période Logements particuliers des plateformes Logements professionnels Total logements Part (en %) plateformes / total logements
2014 T4 1,1 17,4 18,5 5,8
2015 T1 0,9 17,2 18,1 4,9
2015 T2 1,8 33,0 34,8 5,3
2015 T3 3,2 63,7 66,9 4,8
2015 T4 1,3 15,9 17,2 7,6
2016 T1 1,2 16,8 17,9 6,5
2016 T2 2,3 30,0 32,3 7,3
2016 T3 3,7 60,0 63,8 5,8
2016 T4 1,4 16,3 17,7 7,9
2015 7,2 129,8 137,0 5,3
2016 8,6 123,0 131,7 6,6
Évolution 2016/2015 (en %) 19,1 -5,2 -3,9 ///
  • Lecture : en 2016, les nuitées des étrangers dans les logements proposés via des plateformes progressent de 19,1 % par rapport à 2015.
  • Sources : Insee, enquêtes de fréquentation des hôtels, campings et AHCT et estimations sur données d'enseignes (adhérentes à l'UNPLV ou à Gîtes de France).

Figure 9 - Contribution des clientèles résidente et non résidente à l'évolution des nuitées

en millions
Figure 9 - Contribution des clientèles résidente et non résidente à l'évolution des nuitées
Écart des nuitées entre 2015 et 2016
Logements particuliers des plateformes Logements professionnels Total logements
Résidents 4,5 5,2 9,7
Non-résidents 1,4 -6,8 -5,4
Total clients 5,9 -1,6 4,3
  • Lecture : entre 2015 et 2016, les nuitées ont reculé de 1,6 million dans les logements issus de l'offre des professionnels, en raison d'une baisse de 6,8 millions pour la clientèle non résidente, baisse supérieure à l'accroissement de 5,2 millions pour les résidents. Pour les logements particuliers des plateformes, l'acccroissement (+ 5,9 millions de nuitées) provient des deux segments de clientèle (respectivement + 1,4 et + 4,5 millions de nuitées).
  • Sources : Insee, enquêtes de fréquentation des hôtels, campings et AHCT et estimations sur données d'enseignes (adhérentes à l'UNPLV ou à Gîtes de France).

Figure 9 - Contribution des clientèles résidente et non résidente à l'évolution des nuitées

Une mesure encore perfectible

Le champ couvert pourrait être élargi en intégrant d’autres plateformes (sources et méthodes) ainsi que les flux directs (hors plateformes) entre propriétaires et touristes, ou via des intermédiaires « traditionnels » comme les agences immobilières ou les offices de tourisme. Ces intégrations conduiraient à relever les niveaux. Elles réduiraient sans doute les taux de croissance globaux, en raison des substitutions intervenues entre flux directs et flux via les plateformes. Enfin, il est vraisemblable que ces flux hors plateformes deviennent de plus en plus minoritaires.

À l’intérieur du champ actuel des plateformes, la connaissance de l’offre reste délicate. Elle évolue constamment tant en matière d’intégration de nouveaux logements que de dates de disponibilité. C’est le cas surtout pour les logements résidentiels ouverts au tourisme pour quelques semaines de vacances seulement. Par ailleurs, il n’est pas possible de retraiter les doubles comptes constitués par des logements offerts sur plusieurs plateformes, voire également via d’autres canaux (cf. supra).

Sources

L’échantillon de plateformes internet

Il a été établi en collaboration avec l’Union nationale pour la promotion de la location de vacances (UNPLV) et Gîtes de France et couvre les principales plateformes ; il est très largement représentatif. Dans ces plateformes, on ne suit que l’activité de location de logements de particuliers. La couverture de cet échantillon pourrait être encore complétée. En effet, les données agrégées de certaines enseignes ne sont pas encore disponibles ou ne peuvent pas donner lieu à une estimation des nuits effectivement réalisées.

Ces centrales ont deux modes principaux de commercialisation. Le principal concerne les logements effectivement facturés par la centrale et pour lesquels le suivi est donc certain. Le deuxième mode concerne les mises en relation entre propriétaires et clients potentiels. Pour les réseaux concernés, cette dernière composante est retraitée par chaque enseigne en appliquant un coefficient de concrétisation (de 3 % à 12 %) qu’elle réestime régulièrement par sondage. La part des nuitées estimées est non seulement minoritaire, mais nettement décroissante dans le temps. L’incertitude liée à l’estimation de cette proportion a donc un impact assez limité sur les résultats.

Les données mensuelles collectées auprès de ces enseignes sont agrégées ; elles permettent de calculer la fréquentation des logements et de la ventiler selon l’origine de la clientèle (résidents/étrangers) ou l’emplacement du logement (Île-de-France/province).

Les enquêtes sur l’hébergement collectif touristique marchand

L’Insee réalise mensuellement des enquêtes de fréquentation auprès des acteurs professionnels de l’héberge­ment collectif touristique : hôtels, campings et autres héberge­ments collectifs touristiques (AHCT), notamment résidences de tourisme, villages de vacances et auberges de jeunesse. Les données relatives aux campings ne sont actuellement collectées que pour les mois de mai à septembre.

Ces données et celles recueillies via les plateformes ne permettent pas d’appréhender les logements touristiques non marchands (séjours dans une résidence secondaire, dans la famille ou chez des amis).

Définitions

Il y a deux concepts de fréquentation. Elle est d’abord mesurée en nuits x logements (nuits de facturation d’un logement). La connaissance du nombre de personnes fréquentant ces logements permet d’en déduire les nuitées qui totalisent les nuits passées par l’ensemble des clients dans un logement (nuits x voyageurs). Ainsi, un couple séjournant trois nuits dans un logement compte pour trois nuits x logements et pour six nuits x voyageurs.

Pour en savoir plus