En décembre 2016, le prix du pétrole s'envolePrix du pétrole et des matières premières importées - décembre 2016

En décembre 2016, le prix du pétrole en euros s'envole (+19,1 % après −4,6 %). Il s'établit à 51,1 € en moyenne par baril, atteignant son plus haut niveau depuis juillet 2015. Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent moins fortement (+2,9 % après +6,4 % en novembre) car les prix des matières premières industrielles ralentissent (+3,5 % après +10,0 %). Par ailleurs, les prix des matières premières alimentaires continuent de se redresser (+1,8 % après +0,5 %).

En décembre 2016, le prix du pétrole en euros s'envole (+19,1 % après −4,6 %). Il s'établit à 51,1 € en moyenne par baril, atteignant son plus haut niveau depuis juillet 2015. Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent moins fortement (+2,9 % après +6,4 % en novembre) car les prix des matières premières industrielles ralentissent (+3,5 % après +10,0 %). Par ailleurs, les prix des matières premières alimentaires continuent de se redresser (+1,8 % après +0,5 %).

Le prix du pétrole rebondit fortement

En décembre, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) rebondit fortement (+19,1 % après −4,6 %), revigoré par l'accord de réduction de la production des pays de l'OPEP. En dollars, la hausse du prix du baril est un peu moins marquée (+16,4 % après −6,6 %), l'euro s'étant de nouveau déprécié au cours du mois.

Graphique1 – Prix du pétrole (Brent)

  • Source : Insee

Tableau1 – Pétrole et dérivés

en euros
Pétrole et dérivés
Prix Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 54,1 16,4 17,1 43,3
Prix du Brent en €/baril 51,3 19,1 24,5 48,1
Supercarburant €/L 0,410 14,3 21,0 42,5
Gazole 459,2 15,9 23,0 41,6
Fioul lourd 321,7 21,7 30,4 100,1
Naphta 436,4 13,1 25,0 21,7
  • Les prix sont en euros par tonne sauf indication contraire.
  • Source : Insee

Les prix des matières premières industrielles ralentissent

Les prix en euros des matières premières industrielles augmentent moins vite que le mois précédent (+3,5 % après +10,0 %). Les prix des matières premières minérales ralentissent (+3,1 % après +12,2 %). Le prix du minerai de fer augmente moins vivement qu'en novembre (+12,9 % après +27,3 %) et la hausse des prix des métaux non ferreux se tasse (+1,0 % après +9,6 %). En outre, les prix des métaux précieux se replient (−4,0 % après +1,3 %), notamment celui de l'or (−4,7 % après +0,3 %), la hausse des taux directeurs aux États-Unis amoindrissant l'intérêt pour le métal jaune. Au contraire, les prix des matières premières agro-industrielles accélèrent (+5,2 % après +1,9 %), de nouveau portés par une forte hausse du prix du caoutchouc (+13,6 % après +10,4 %), qui bénéficie du regain des prix du pétrole et de l'augmentation des ventes de véhicules en Chine. De plus, le prix de la pâte à papier augmente de nouveau et celui des bois sciés de conifères rebondit. Seul le prix du cuir fléchit un peu (−0,2 % après +4,8 %).

Les prix des matières premières alimentaires augmentent de nouveau

Les prix en euros des matières premières alimentaires augmentent plus nettement qu'en novembre (+1,8 % après +0,5 %). Les prix des oléagineux restent dynamiques (+4,0 % après +3,3 %). Le prix de la viande bovine bondit (+14,2 % après +2,1 %). Les prix des céréales s'élèvent plus franchement (+4,0 % après +0,5 %). En revanche, les prix des denrées tropicales continuent de reculer (−6,0 % après −2,0 %) : le prix du cacao chute de nouveau (−6,6 % après −7,3 %) et celui de l'arabica se replie (−11,6 % après +5,4 %) sous l'effet de prévisions de récoltes abondantes. Le prix du sucre baisse de nouveau nettement (−7,7 % après −6,9 %).

Graphique3 – Ensemble des matières alimentaires

  • Source : Insee

Graphique2 – Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

  • Source : Insee

Graphique4 – Ensemble des matières industrielles

  • Source : Insee

Tableau2 – Matières premières importées (hors énergie) en euros

base 100 en 2000
Matières premières importées (hors énergie) en euros
Indices Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Alimentaires 214,9 1,8 2,2 2,7
Denrées tropicales 195,1 –6,0 –7,2 –13,4
Oléagineux 245,7 4,0 4,6 15,2
Céréales 152,6 4,0 6,4 2,5
Sucre 200,1 –7,7 –6,2 29,7
Viande bovine 154,9 14,2 15,4 –2,9
Industrielles 180,0 3,5 17,3 27,8
Agro-industrielles 126,0 5,2 10,4 15,4
Fibres textiles naturelles 144,2 3,1 8,5 16,7
Caoutchouc naturel 190,5 13,6 36,8 60,8
Cuirs 82,1 –0,2 8,8 8,8
Pâte à papier 104,1 2,3 6,2 3,4
Bois sciés tropicaux 98,8 2,7 1,0 –13,9
Bois sciés de conifères 109,3 6,7 8,4 23,5
Minérales 208,6 3,1 19,2 32,0
Minerai de fer 560,3 12,9 49,7 108,1
Métaux non ferreux 164,2 1,0 14,6 20,3
Métaux précieux 239,0 –4,0 –7,4 13,3
Ensemble 187,2 2,9 11,4 17,0
  • Source : Insee