Les dynamiques socio-économiques du Grand Est dans son environnement régional et transfrontalier

Lionel Cacheux, Joël Creusat, Audrey Eichwald-Isel, (Insee)

La région du Grand Est dispose d’une organisation urbaine multipolaire, qui comprend des réseaux de villes autour de Reims, Nancy-Metz et Strasbourg, villes de premier rang des anciennes régions. Ces villes, avec leur arrière-pays, ont connu une croissance de l’emploi et de la population sur les vingt-cinq années précédant la crise de 2008. Sur cette longue période de croissance, les territoires « ruraux » peu denses et éloignés de l’animation des pôles urbains, situés plutôt sur les anciennes limites administratives régionales, ont vu leur population et leur nombre d’emplois décliner lentement. La crise de 2008, qui a perduré au-delà de 2013, s’est traduite par une baisse quasi généralisée de l’emploi dans le Grand Est, affectant aussi les pôles champardennais et lorrains, à l’exception du réseau de villes de l’Eurométropole strasbourgeoise.

Cette évolution peu favorable des années de crise contraste fortement avec le dynamisme de l’emploi observé chez nos voisins selon un arc Bruxelles-Luxembourg-Francfort-Karlsruhe-Bâle. Ce contraste suggère que le dynamisme économique européen proche a peu diffusé sur l’économie régionale, à l’exception de la plaine d’Alsace.

Insee Dossier Grand Est
No 4
Paru le : 15/12/2016