Provence-Alpes-Côte d'Azur - Près de 100 000 personnes bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie

Isabelle Pougnard, Insee

En 2013, 98 000 personnes perçoivent l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elles ont majoritairement plus de 75 ans. La part des personnes aidées en établissement est peu élevée. Dans les départements des Bouches-du-Rhône et du Var, le nombre de places dans les structures d'hébergement collectif pour personnes âgées est relativement faible. La part des personnes aidées à domicile, elle, est comparable à la moyenne française. Elle est plus élevée dans les départements alpins, dans lesquels le niveau d'équipement en soins infirmiers à domicile est élevé.

Publications grand public
Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur – No 31
Paru le : 09/12/2016

98 000 personnes perçoivent l'APA

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte 98 000 bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), soit 7 % des personnes âgées de 60 ans ou plus. Cette allocation, entrée en vigueur le 1er janvier 2002, s’adresse aux personnes âgées de plus de 60 ans confrontées à des situations de perte d’autonomie. Versée par les conseils départementaux, elle aide à payer les dépenses nécessaires pour rester vivre à domicile malgré le manque d’autonomie ou en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

En Paca comme en France, les bénéficiaires ont majoritairement plus de 75 ans, la dépendance survenant souvent à des âges élevés. Dans la région, les bénéficiaires de l’APA représentent 19 % des personnes de plus de 75 ans, contre 21 % au niveau national. Ce taux de bénéficiaires est variable selon les départements : 4 sur 6 se situent nettement en dessous de la moyenne nationale. Les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse figurent même parmi les 20 départements aux taux les plus faibles. Deux départements sont toutefois au-dessus de la moyenne nationale : les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes.

Figure 1 – Le taux de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie dans le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône est faibleTaux de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie en 2013

En % de la population des 75 ans ou plus :
Le taux de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie dans le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône est faible
Code Département Part des bénéficiaires APA parmi la population des 75 ans et plus
01 18,4
02 26,4
03 23,3
04 21,2
05 21,2
06 18,8
07 26,4
08 28,1
09 23,1
10 21,8
11 17,4
12 29,9
13 17,8
14 23,1
15 25
16 19,6
17 17
18 19,2
19 22,8
2A 26,2
2B 32,7
21 20,4
22 20,8
23 27,2
24 20,6
25 22
26 23,6
27 15,8
28 19,1
29 19
30 20,6
31 25,1
32 26,8
33 24,1
34 27,9
35 20,3
36 18,8
37 16,9
38 20,8
39 18,3
40 21,8
41 20,8
42 22,6
43 25,9
44 19,2
45 21,2
46 24,8
47 20,5
48 28,2
49 16,6
50 16,6
51 16,7
52 17,3
53 18
54 22
55 18,9
56 19,3
57 20,5
58 22,1
59 23,2
60 16
61 22,8
62 28,4
63 20,7
64 17,7
65 26,7
66 20,7
67 23
68 20
69 20
70 19,5
71 24
72 18,2
73 23,8
74 19,7
75 18,3
76 24,8
77 15,8
78 13
79 18,7
80 25,7
81 21,8
82 25
83 19,8
84 17,9
85 18,6
86 18,5
87 20,3
88 20,4
89 20,5
90 22,3
91 13,3
92 14,5
93 24,1
94 16,6
95 16,5
971 26,4
972 25,4
973 16,7
974 39,5
  • Ensemble de la population de 75 ans ou plus résidant en France, hors Mayotte
  • Sources : DREES, Enquête bénéficiaires de l'aide sociale départementale au 31/12/2013 ; Insee, estimations provisoires de population au 01/01/2014.

Figure 1 – Le taux de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie dans le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône est faibleTaux de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie en 2013

Faible part de bénéficiaires de l’APA en établissement

Plus d’un tiers des bénéficiaires résident en établissement : cela représente 36 000 personnes. Ce nombre a progressé de 9 % en 5 ans, signe d’un effort des départements pour l’accueil des personnes âgées en structure d’hébergement collectif. Ces personnes sont majoritairement très âgées (2 sur 3 ont plus de 85 ans). L’entrée en établissement relève de plusieurs facteurs : une perte d’autonomie plus marquée, l’isolement et parfois un niveau de ressources insuffisant pour se maintenir à domicile.

La part des bénéficiaires de l’APA en établissement (7 %) est légèrement inférieure à la moyenne française. Ce taux est particulièrement faible dans les Bouches-du-Rhône et dans le Var alors que ces deux départements accueillent 60 % des personnes âgées de plus de 60 ans de la région. Ils figurent parmi les moins bien équipés en structures d’hébergement collectif pour personnes âgées : 97 places en maisons de retraite et logements-foyers pour 1 000 habitants âgés de plus de 75 ans dans les Bouches-du-Rhône et 100 places dans le Var. Au niveau national la moyenne est de 122, allant de 55 places dans les départements de Corse à 200 en Lozère.

Figure 2 – Faible part du taux de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomieTaux de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile ou en établissement en décembre 2013

En % de la population de 75 ans et plus
Faible part du taux de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie
Département Taux de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA)
à domicile ou en établissement à domicile en établissement
Alpes-de-Haute-Provence 21,2 14,5 6,7
Hautes-Alpes 21,2 14,1 7,1
Alpes-Maritimes 18,8 11,3 7,5
Bouches-du-Rhône 17,8 11,0 6,8
Var 19,8 13,5 6,3
Vaucluse 17,9 10,7 7,2
Paca 18,7 11,9 6,9
France (hors Mayotte) 20,8 12,3 8,4
  • Sources : Drees, Enquête Bénéficiaires de l'aide sociale départementale ; Insee, estimations provisoires de population au 01/01/2014

Les départements alpins bien équipés en services de soins infirmiers à domicile

En Provence-Alpes-Côte-d’Azur, 62 000 personnes bénéficient de l’APA à domicile, la moitié environ a plus de 85 ans. Ce nombre a baissé de 3 % en 5 ans. Á domicile, cette allocation finance une partie des aides compensant les difficultés de la vie quotidienne rencontrées par la personne dépendante : aide à domicile, aménagement du logement, portage de repas, transport...

Dans la région la part des bénéficiaires de l’APA à domicile est de 12 %, ratio comparable à la moyenne nationale. Ce taux est plus élevé dans les départements alpins, (14 %). Ces territoires sont en effet parmi les mieux équipés en services de soins infirmiers à domicile : 25 places pour 1 000 personnes âgées de plus de 75 ans dans les Alpes-de-Haute-Provence, 30 places pour les Hautes-Alpes contre 20 places au niveau national. Parmi les bénéficiaires de l’APA à domicile, la part des personnes classées en GIR1 ou 2 (perte d’autonomie la plus sévère) est plus faible dans ces départements que dans le reste de la France.

Encadré

426 millions d’euros versés au titre de l’APA

Les dépenses brutes d’APA versées par les conseils départementaux de Paca s’élèvent à 426 millions d’euros : 278 millions pour l’aide à domicile et 147 millions pour les personnes accueillies en établissement.

Entre 2008 et 2013, la population âgée de plus de 60 ans a crû de près de 10 % alors que le nombre de bénéficiaires n’a augmenté que de 1 %. Cette légère augmentation s’est accompagnée d’une croissance comparable des dépenses brutes d’APA. Sur cinq ans, ces dépenses ont fortement augmenté pour l’aide en établissement (+ 18 %) mais baissé pour l’aide à domicile (- 4 %). Le coût moyen par bénéficiaire de l’aide en établissement s’élève à 4 100 euros par an. Il a progressé de plus de 300 euros en 5 ans mais reste encore nettement inférieur à la dépense moyenne nationale (4 400 euros environ). Le coût moyen par personne aidée à domicile s’élève à 4 500 euros, proche du montant national.

Définitions

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est une aide publique destinée aux personnes de 60 ans et plus dépendantes (GIR 1 à 4), afin de les aider à subvenir à leurs besoins (aides à domicile et acquittement du tarif dépendance en institution). L’ouverture des droits n’est pas soumise à conditions de ressources, mais une participation financière (qui peut atteindre 90 %) reste à la charge du bénéficiaire si ses ressources sont supérieures à un montant révisé régulièrement.

Le taux de bénéficiaires de l’APA est le rapport entre le nombre de bénéficiaires de l’APA et la population des 75 ans ou plus. Un bénéficiaire de l’APA désigne ici une personne ayant un droit ouvert à la prestation et ayant été payée au titre du mois de décembre.

Pour en savoir plus

I. Leroux, M.D. Minne, Les bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie dans les départements, Insee Focus N°71, 2016.

Adaoust S., De Plazaola J-P., Insee Analyse n°15 - « Hautes-Alpes : 1 060 personnes âgées dépendantes de plus en 2020 qu’en 2007 », décembre 2011

Indicateurs Sociaux Départementaux, Insee.fr