La consommation des ménages en biens rebondit en octobre (+0,9 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - octobre 2016

En octobre 2016, les dépenses de consommation des ménages en biens rebondissent en volume* : +0,9 % après −0,4 %. En particulier, les dépenses en énergie et les achats en équipement du logement et en habillement se redressent nettement.

Informations rapides
No 311
Paru le : 29/11/2016
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En octobre 2016, les dépenses de consommation des ménages en biens rebondissent en volume* : +0,9 % après −0,4 %. En particulier, les dépenses en énergie et les achats en équipement du logement et en habillement se redressent nettement.

*Les volumes sont mesurés aux prix de l'année précédente chaînés (en milliards d'euros 2010) et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO).

Graphique1 – La consommation totale de biens

  • Source : Insee

Énergie : net rebond

En octobre, la consommation d'énergie rebondit nettement (+3,6 % après −1,8 %). Les dépenses pour le chauffage en gaz et électricité augmentent vivement en raison de températures relativement fraîches pour un mois d'octobre, après un climat doux pour la saison en septembre. De même, la consommation de produits raffinés se redresse (+2,6 % après −3,1 %), du fait notamment de la consommation de fioul.

Graphique2 – Décomposition de l'énergie

  • Source : Insee

Biens fabriqués : en hausse

En octobre, les achats de biens fabriqués augmentent à nouveau (+0,7 % après −0,3 % en septembre), surtout du fait d'un rebond des dépenses d'équipement du logement et d'habillement.

Biens durables : croissance modérée

En octobre, les dépenses en biens durables croissent de nouveau modérément (+0,4 % après +0,3 %). Les achats en biens d'équipement du logement rebondissent (+2,5 % après −0,4 %), après trois mois consécutifs de baisse. En revanche, les achats d'automobiles se replient à nouveau (−1,0 % après +0,3 %).

Habillement-textile : à nouveau en hausse

En octobre, les dépenses en habillement rebondissent (+2,1 % après −1,8 %). En particulier, les achats de chaussures augmentent vivement après un net recul en septembre.

Autres biens fabriqués : légère hausse

En octobre, les achats des ménages en autres biens fabriqués se redressent légèrement (+0,2 % après −0,4 %), notamment avec une reprise des dépenses en quincaillerie-bricolage.

Graphique3 – Décomposition des biens fabriqués

  • Source : Insee

Alimentaire : quasi-stabilité

La consommation de produits alimentaires est quasi stable en octobre (−0,1 %), après une croissance modeste le mois précédent (+0,2 %). Dans le détail, un recul de la consommation de tabac est presque compensé par une légère hausse des achats de viande et de produits laitiers.

Graphique4 – Alimentaire, biens fabriqués et énergie

  • Source : Insee

L'évolution de septembre 2016 est abaissée

L'évolution des dépenses de consommation des ménages en biens en septembre 2016 est revue à la baisse de 0,2 point : elle s'établit à −0,4 %, au lieu de −0,2 %. Depuis la précédente publication, de nouvelles informations ont été intégrées, notamment sur l'habillement et l'équipement du logement. En outre, les coefficients de correction des variations saisonnières ont été actualisés.

Tableau – Dépenses de consommation des ménages

Évolutions en pourcentage
Dépenses de consommation des ménages
Poids (1) Août 2016 Sept. 2016 Oct. 2016 Oct. 16 / Oct. 15 T/T-1 (2)
Alimentaire 38 0,0 0,2 –0,1 1,4 0,5
Biens fabriqués 44 1,1 –0,3 0,7 2,4 0,2
- dont biens durables 21 1,5 0,3 0,4 3,8 0,4
- automobiles 11 3,1 0,3 –1,0 1,4 1,5
- équipement du logement 7 –0,2 –0,4 2,5 8,1 –1,4
- dont habillement 9 1,0 –1,8 2,1 0,7 –0,7
- dont autres biens fabriqués 13 0,6 –0,4 0,2 1,1 0,5
Énergie 18 1,5 –1,8 3,6 –0,1 0,8
- dont énergie, eau, déchets 10 0,0 –0,7 4,3 –3,7 0,2
- dont produits raffinés 8 3,4 –3,1 2,6 4,2 1,7
Total 100 0,8 –0,4 0,9 1,5 0,4
- dont produits manufacturés 85 1,0 –0,5 0,5 2,2 0,5
  • (1) Pondération dans la consommation des ménages en biens en valeur en 2015
  • (2) Trois derniers mois rapportés aux trois mois précédents