Insertion sociale et professionnelle des jeunes en Martinique

Ils sont 66 000 à être âgés de 15 à 29 ans en Martinique, et autant de situations spécifiques et de rapports différents à la vie active. Étudiants et étudiantes préparant ou parfois reculant leur entrée dans la vie active, jeunes en apprentissage ou en cursus scolaire long, salariés sans diplôme ou jobeurs titulaires de BAC+5, jeunes émancipés ayant charge de famille ou jeunes vivant encore chez leurs parents, toutes et tous ont entre 15 et 29 ans. Face à cet archipel de situations possibles qui ne sont qu'apparemment hétérogènes, comprendre les grandes tendances de l'insertion sociale et professionnelle des 15-29 ans et mieux mesurer leurs parcours d'insertion est le double objectif que ce dossier permet d'éclairer. Au travers de huit thèmes propres au territoire martiniquais et de deux dossiers de comparaison, les préfectures de Guadeloupe et Martinique, le Centre de Ressources, d'Expertise et de Performance Sportive Antilles & Guyane et l'Institut national de la statistique et des études économiques s'associent pour dresser un état des lieux de l'insertion sociale et professionnelle des jeunes.

Insee Dossier Martinique
Paru le : 04/10/2016
Consulter

Démographie - Vue d'ensemble

Annick Couillaud

La part des jeunes dans la population martiniquaise n'a cessé de décroître durant ces dernières décennies, creusant ainsi un déficit des 15-29 ans dans la pyramide des âges. Une partie d'entre eux quitte la région pour l'Hexagone et la Corse principalement, motivée par le désir de poursuivre leurs études ou de rechercher un emploi. Parmi ceux restés en Martinique, sept sur dix vivent encore soit chez leurs deux parents, soit dans une famille monoparentale et trois sur dix sont chefs de ménage. Parmi ces derniers, un tiers vit en couple, 28  % vivent en famille monoparentale, 23  % en cohabitation, les autres sont des personnes isolées. À l'image de la tendance régionale, le nombre de ménages « jeunes » augmente, mais leur taille diminue. Les jeunes femmes sont moins fécondes, mais mettent au monde leur premier enfant un peu plus tôt qu'en Hexagone. Le taux de recours à l'IVG décroît chez les jeunes femmes âgées de 15 à 17 ans mais reste très élevé.

Insee Dossier Martinique
Paru le : 04/10/2016