94 200 emplois de cadres des fonctions métropolitaines en Bretagne : la moitié est concentrée au sein des aires urbaines de Rennes et Brest

Jean-Charles Petit, Insee

En 2013, les emplois de cadres des fonctions métropolitaines (CFM) représentent 7,2 % de l'emploi total au sein des aires urbaines bretonnes. Cette proportion place la Bretagne au 6e rang des régions françaises. Les grandes aires urbaines de Rennes et Brest totalisent à elles seules un peu plus de la moitié des 94 200 emplois de CFM de la région. En 2013, les activités de Gestion regroupent près de 50 % des effectifs mais ce sont celles de Prestations intellectuelles qui apparaissent actuellement comme les plus créatrices d’emplois. Après une forte augmentation entre 1982 et 2008, les emplois de CFM continuent de progresser mais à un rythme nettement moindre.

Avec 94 200 emplois en 2013, les cadres des fonctions métropolitaines (CFM) (définitions) représentent 7,2 % de l’emploi total au sein des aires urbaines bretonnes (figure 1). Cette proportion est inférieure à la moyenne métropolitaine (10,4 %). Elle place cependant la Bretagne au 6e rang des 13 régions de métropole.

Figure 1 – La Bretagne occupe le 6e rang des régions de France métropolitaine

Part des CFM dans l'emploi total en 2013
La Bretagne occupe le 6e rang des régions de France métropolitaine
Région Emploi Total 2013 CFM 2013 Part des CFM (%)
Ile-de-France 5 685 617 1 176 172 20,7
Auvergne-Rhône-Alpes 3 167 751 300 247 9,5
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 2 167 014 194 721 9,0
Provence-Alpes-Côte-d'Azur 1 889 068 168 860 8,9
Pays de la Loire 1 506 814 111 927 7,4
Bretagne 1 300 321 94 182 7,2
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes 2 316 295 156 812 6,8
Centre-Val de Loire 989 786 66 814 6,8
Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine 2 108 466 138 467 6,6
Nord-Pas-de-Calais-Picardie 2 135 339 139 813 6,5
Bourgogne-Franche-Comté 1 094 487 63 772 5,8
Normandie 1 289 563 75 115 5,8
Corse 126 219 6 096 4,8
France Métropolitaine 25 776 741 2 692 999 10,4
  • Source : Insee, recensement de la population.

Avec un total de 47 600 emplois de CFM en 2013, les grandes aires urbaines de Rennes et Brest regroupent un peu plus de la moitié des emplois « stratégiques » de la région (figure 2). À elle seule, l’aire urbaine de Rennes concentre 39 % des emplois bretons de CFM. Celle de Lannion affiche une situation particulière avec une proportion de CFM dans l’emploi total (13,5 %) deux fois plus élevée que la moyenne régionale. Cela s’explique par une activité de recherche en télécommunications fortement développée. Cependant, entre 2008 et 2013, le nombre d’emplois de CFM y diminue de 0,7 % en moyenne annuelle (figure 3).

Figure 2 – Une répartition inégale des CFM selon les territoires

Part des CFM dans l'emploi total au sein des principales aires urbaines bretonnes en 2013
Une répartition inégale des CFM selon les territoires
Aire urbaine Emploi total en 2013 CFM en 2013 Part (%)
Rennes 313 949 36 674 11,7
Brest 130 502 10 908 8,4
Lorient 84 656 5 308 6,3
Saint-Brieuc 72 075 4 388 6,1
Vannes 66 484 4 858 7,3
Quimper 60 396 4 289 7,1
Saint-Malo 31 586 1 954 6,2
Lannion 23 862 3 218 13,5
Fougères 19 162 838 4,4
Morlaix 18 753 1 113 5,9
Vitré 15 590 742 4,8
Dinan 12 633 521 4,1
Guingamp 12 165 472 3,9
Redon 12 031 491 4,1
Pontivy 11 508 411 3,6
Auray 10 772 773 7,2
Dinard 10 129 714 7,0
Bretagne 1 300 321 94 182 7,2
  • Source : Insee, recensement de la population.

Figure 3 – Une baisse entre 2008 et 2013 sur l'aire urbaine de Lannion

en %
Une baisse entre 2008 et 2013 sur l'aire urbaine de Lannion
Rennes Brest Lannion Bretagne
1982 à 1990 5,7% 4,7% 3,1% 3,8%
1990 à 1999 3,7% 2,3% 7,7% 2,8%
1999 à 2008 6,6% 5,7% 4,9% 5,5%
2008 à 2013 3,2% 2,7% -0,7% 2,3%
  • Source : Insee, recensements de la population.

Figure 3 – Une baisse entre 2008 et 2013 sur l'aire urbaine de LannionÉvolutions annuelles moyennes des effectifs de CFM

Dans l’ensemble de la Bretagne, le nombre de CFM a progressé entre 2008 et 2013 de 2,3 % en moyenne chaque année. Le dynamisme de ces emplois stratégiques a quelque peu fléchi par rapport à la période 1999-2008 (+ 5,5 % en moyenne annuelle). Il reste néanmoins soutenu au sein des grandes aires urbaines bretonnes (figure 4).

Figure 4 – Les cadres des fonctions métropolitaines au sein des aires urbaines bretonnes en 2013

  • Source : Insee, recensements de la population.

En 2013, les activités de Gestion représentent près de la moitié (47 %) des emplois de CFM en Bretagne, loin devant celles de Prestations intellectuelles et Culture-loisirs (16 % chacune), de Conception-recherche (11 %) et de Commerce inter-entreprises (10 %).

Au cours des trente dernières années, les effectifs de CFM des 5 grandes fonctions métropolitaines ont évolué différemment (figure 5).

Figure 5 – Tassement sur 2008-2013 pour les Prestations Intellectuelles

en %
Tassement sur 2008-2013 pour les Prestations Intellectuelles
Commerce Inter-Entreprises Conception Recherche Gestion Prestations intellectuelles Culture loisirs
1982 à 1990 3,1% 11,2% 2,1% 3,0% 5,7%
1990 à 1999 0,4% 6,1% 2,0% 1,2% 5,4%
1999 à 2008 3,8% 4,5% 4,9% 11,2% 4,8%
2008 à 2013 0,4% 2,2% 1,6% 5,0% 2,4%
  • Source : Insee, recensements de la Population.

Figure 5 – Tassement sur 2008-2013 pour les Prestations IntellectuellesÉvolutions annuelles moyennes des effectifs de CFM par fonction

Entre 1982 et 1999, la fonction de Conception-recherche est la plus dynamique avec une croissance moyenne annuelle des effectifs de CFM allant jusqu’à 12 % entre 1982 et 1990. Cependant, ce dynamisme s’est tassé depuis (+ 2,4 % en moyenne annuelle entre 2008 et 2013).

À partir de 1999, l’emploi de CFM dans la fonction Prestations intellectuelles prend le relais. Il enregistre les taux d’évolution les plus importants (+ 11,2 % en évolution annuelle moyenne jusqu’en 2008).

Depuis 2008, chacune des grandes fonctions voit la croissance de ses effectifs de CFM s’essouffler. Celle des Prestations intellectuelles demeure largement en tête avec une évolution annuelle moyenne de + 5 %.

Définitions

L'analyse fonctionnelle des emplois

Agriculture, industrie, commerce et services : l'emploi est souvent décrit à travers le prisme des secteurs d'activité. Une autre approche est possible en partant des professions détaillées (PCS) et en les regroupant par grandes fonctions. Ces fonctions sont transversales par rapport aux secteurs d'activité. Cette approche par fonction permet de mieux rendre compte de la transformation des emplois.

Les cinq fonctions métropolitaines

Certaines fonctions comme la gestion, la conception-recherche, les prestations intellectuelles, la culture-loisirs et le commerce inter-entreprises sont spécifiquement présentes dans les grandes aires urbaines. Elles sont qualifiées de « métropolitaines », c'est-à-dire propres aux villes. Elles offrent une notion proche des emplois « stratégiques » utilisée dans l'approche du rayonnement ou de l'attractivité d'un territoire.

- Conception-recherche : professions de la conception, de la recherche et de l'innovation. Dans l'industrie, elles recouvrent les phases préliminaires à la fabrication. La conception-recherche se distingue de la fonction prestations intellectuelles par la dimension d'innovation incluse dans les travaux des métiers concernés.

Exemples de métiers : chercheurs de la recherche publique, ingénieurs développement en informatique...

- Prestations intellectuelles : professions de mise à disposition de connaissances spécifiques pour le conseil, l'analyse, l'expertise...

Exemples de métiers : avocats, juristes, chefs de projets informatiques...

- Commerce inter-entreprises : professions en relation directe avec le commerce de gros et le commerce entre les entreprises, que ce soit pour l'achat ou la vente.

Exemples de métiers : cadres ou ingénieurs commerciaux ou technico-commerciaux...

- Gestion : professions de la gestion d'entreprise, de la banque et de l'assurance.

Exemples de métiers : cadres des banques, de la finance, de la gestion des ressources humaines...

- Culture-loisirs : professions de la culture et des loisirs.

Exemples de métiers : professeurs d'art hors scolaire, journalistes, artistes, bibliothécaires, auteurs littéraires, directeurs de journaux…

La notion de cadres des fonctions métropolitaines est un concept récent. Les emplois de cadres des fonctions métropolitaines correspondent aux cadres et chefs d'entreprises de plus de 10 salariés présents dans les 5 fonctions métropolitaines.

Pour en savoir plus

Les cadres des fonctions métropolitaines en Bretagne : des emplois en forte augmentation depuis 30 ans / Florence Le Bris, Insee Bretagne. - Dans : Insee Analyses Bretagne ; n° 5 (2014, septembre) ; - 4 p.

Répartition géographique des emplois - Les grandes villes concentrent les fonctions intellectuelles, de gestion et de décision. - Dans : Insee première ; n° 1278 (2010, février). - 4 p.