Baisse des importations, léger repli global des exportations en 2015

Guillaume Coutard, Valérie Deroin, Insee - Antonio Avila, Direccte

En 2015, le commerce extérieur des Pays de la Loire est en léger repli alors qu’il est en hausse en France. Les exportations se replient légèrement tandis que les importations diminuent significativement. En lien avec la baisse du prix du pétrole, les échanges internationaux d’énergie sont en forte baisse. Hors énergie, les exportations, globalement peu dynamiques, se redressent toutefois dans certains départements. Les importations de produits industriels et de la consommation privée sont en hausse. L’Union européenne reste la zone privilégiée des échanges commerciaux mais la dépréciation de l'euro face au dollar favorise les échanges avec l’Amérique du Nord et l’Asie.

Le commerce extérieur des Pays de la Loire est en baisse de 2,9 % entre 2014 et 2015, alors que celui de la France augmente de 2,5 %. La part des échanges commerciaux ligériens diminue (4,1 % des échanges nationaux après 4,4 % en 2014), soit 39,3 milliards d’euros. Toutefois, le déficit de la balance commerciale se réduit et atteint 4,4 milliards d’euros (figure 1).

Évolutions contrastées des exportations selon les secteurs

En 2015, les exportations régionales ne profitent pas du sursaut de la demande extérieure des économies avancées et manquent de dynamisme (- 0,8 %), tandis que la hausse est soutenue en France (+ 4,2 %). La région participe à hauteur de 3,9 % aux exportations françaises (contre 4,1 % en 2014).

En 2015, les exportations d’énergie des Pays de la Loire diminuent fortement (figure 2), notamment en raison du recul des exportations de produits pétroliers raffinés (- 35 %) et d’hydrocarbures naturels (- 23 %). La diminution du montant exporté, provoquée par la chute des prix du pétrole, a été accentuée par plusieurs arrêts techniques de la raffinerie Total de Donges en 2015. Hors produits pétroliers raffinés, les exportations de la région progressent de 2,9 %.

Les trois domaines de spécialisation de la région, les équipements mécaniques, électriques et électroniques, les matériels de transport et les industries agroalimentaires (IAA) assurent les deux tiers des exportations avec 11 milliards d’euros. Les exportations d’équipements mécaniques et électriques représentent 27 % du total régional mais elles augmentent très peu (+ 1 %) en 2015, suite au repli des ventes de machines industrielles et agricoles. Les produits exportés dans l’industrie agroalimentaire (18 % du total) évoluent peu également (+ 1 % après + 7 % en 2014).

Figure 1 – Importations dans les Pays de la Loire : baisse d’un milliard d’euros en 2015

Importations dans les Pays de la Loire : baisse d’un milliard d’euros en 2015
Exportations Importations Solde
2011 16,5 24,3 -7,8
2012 18 25 -7
2013 18,1 23 -4,9
2014 17,6 22,9 -5,3
2015 17,5 21,9 -4,4
  • Champ : données brutes CAF/FAB hors matériels militaires.
  • Source : Douane, traitements Direccte.

Figure 1 – Importations dans les Pays de la Loire : baisse d’un milliard d’euros en 2015Balance commerciale des Pays de la Loire entre 2011 et 2015 (en milliards d'euros)

L’activité globale des matériels de transports est davantage dynamique (+ 4 %). Cela s'explique principalement par une hausse de la demande extérieure de petits navires et de bateaux de plaisance (+ 54 %). Les exportations de produits et équipements automobiles augmentent aussi, mais plus modérément (+ 2 %), tandis que l’export direct dans l’aéronautique poursuit sa baisse (- 11 %), les sous-traitants du secteur privilégiant probablement les commandes du groupe Airbus.

Les performances à l’export de produits agricoles (+ 16 %), soit 1,1 milliard d’euros en 2015, sont essentiellement portées par l’élevage et la pêche. En lien avec le sursaut de la consommation privée en 2015, le textile-cuir et les produits pharmaceutiques, bien qu’ils participent peu en volume aux exportations totales, soutiennent l’évolution des ventes.

Figure 2 – Importations et exportations d’énergie en chute en 2015

Importations et exportations d’énergie en chute en 2015
Évolution importations 2014/2015 Évolution exportations 2014/2015
Pétrole raffiné/|hydrocarbures -51 -47
Produits métallurgiques /|métalliques -3 -7
Produits chimiques, |parfums et cosmétiques -1 -2
Industries agroalimentaires 0 1
Mécanique, électrique,| électronique 5 1
Matériel de transport 11 4
Produits caoutchouc |et plastique 2 5
Textile, cuir 8 7
Autres 5 8
Produits agricoles -2 16
  • Champ : données brutes CAF/FAB hors matériels militaires.
  • Source : Douane, traitements Direccte.

Figure 2 – Importations et exportations d’énergie en chute en 2015Évolution des échanges commerciaux des Pays de la Loire par secteur (en %)

Les exportations diminuent en Loire-Atlantique et augmentent dans les autres départements

Avec 6,6 milliards d’euros (figure 3) en 2015, les exportations de la Loire-Atlantique sont en baisse (- 10 %). La réduction s’explique par la présence de la raffinerie de Donges dans le département. En revanche, après une baisse en 2014, les exportations de produits agricoles du département se redressent et progressent fortement (+ 31 %, soit 0,5 milliard d’euros). Les exportations d’équipements mécaniques, électriques et électroniques, avec de grands exportateurs régionaux comme Manitou ou Sercel atteignent 1,8 milliard d’euros.

Les exportations du Maine-et-Loire se portent bien avec une croissance de 6 % : la hausse est forte pour les équipements mécaniques, électriques et électroniques (+ 17 %), mais également dans les industries agroalimentaires, avec entre autres la présence de l’entreprise Charal.

La Sarthe, 3e département ligérien exportateur en volume (2,9 milliards d’euros), affiche une légère hausse de ses exportations (+ 2 %), notamment dans les matériels de transport. Les équipements mécaniques, électriques et électroniques, secteur le plus contributeur aux exportations départementales, est en baisse (- 5 %).

Les exportations de la Vendée augmentent de 12 % stimulées par la vente des matériels de transport (+ 42 %). Le département est bien représenté dans ce secteur, avec l’implantation du constructeur SPBI Bénéteau, exportateur de navires et bateaux.

La Mayenne affiche une hausse de ses exportations de 5 %, en raison là aussi, d’une augmentation des exportations de matériels de transport. À l’inverse, les exportations des IAA sont en baisse.

Hors énergie, une tendance des importations à la hausse

Les Pays de la Loire réalisent 4,3 % des importations françaises en 2015. Elles reculent de 4,9 %, alors qu’elles sont relativement stables pour la France (+ 0,7 %). Elles diminuent en raison de l’allègement de la facture énergétique (pétrole raffiné et hydrocarbures) lié à la baisse du prix du pétrole en 2015. Les hydrocarbures importés (2,8 milliards d’euros) représentent 64 % du déficit régional (contre 85 % en 2014).

Hors énergie, le solde du commerce extérieur est négatif en 2015 (- 773 millions d’euros), alors qu’il était légèrement positif en 2014. Cela s’explique par la hausse des importations hors énergie (+ 4 %), en lien avec le rebond de l’investissement des entreprises et de la consommation privée.

Les importations sont en hausse pour les équipements mécaniques, électriques et électroniques (+ 5 %) et les matériels de transport (+ 13 %). Elles le sont également dans les secteurs manufacturiers et la consommation privée, notamment le textile-cuir (+ 9 %), le caoutchouc et plastique (+ 2 %) et les produits pharmaceutiques (+ 6 %). Elles reculent dans quelques secteurs (produits métallurgiques et métalliques, produits agricoles et produits chimiques).

Figure 3 – La Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire représentent 62 % des exportations régionales

La Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire représentent 62 % des exportations régionales
Mécanique, électrique, électronique Industries agroalimentaires Matériel de transport Pétrole raffiné/hydrocarbures Autres
Loire-|Atlantique 1,8 0,9 1,0 1,2 1,7
Maine-et-Loire 1,0 0,8 0,8 0,0 1,7
Mayenne 0,4 0,5 0,2 0,0 0,4
Sarthe 1,2 0,4 0,6 0,0 0,8
Vendée 0,4 0,5 0,6 0,0 0,6
  • Champ : données brutes CAF/FAB hors matériels militaires.
  • Source : Douane.

Figure 3 – La Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire représentent 62 % des exportations régionalesRépartition par secteur des exportations départementales en 2015 (en milliards d’euros)

L’Amérique du Nord et l’Asie : des zones porteuses en 2015

L’Union européenne (UE), avec l’Allemagne en tête, reste le principal marché d'échanges avec la région, avec 65 % à l’export et 55 % à l’import. Les exportations vers les pays de l’UE sont stables et se maintiennent en parts de marché.

L’Amérique du Nord et l’Asie sont des zones porteuses en 2015. Les exportations progressent sensiblement vers les États-Unis (+ 12 %), en lien avec la dépréciation de l’euro face au dollar. Elles sont également en hausse en Asie (+ 7 %), vers Singapour, l’Indonésie ou l’Inde tandis qu’elles diminuent légèrement vers la Chine (- 1 %).

Les importations globales de l’UE reculent légèrement. Celles en provenance de la Russie chutent (- 45 %), en lien avec la fourniture d’hydrocarbures naturels, tandis qu’elles sont en hausse depuis la Chine (+ 17 %, principalement dans l’habillement et l’informatique) et les États-Unis (+ 22 %, portées par l’aéronautique et la pharmaceutique). La région enregistre avec ces deux partenaires ses deux premiers déficits commerciaux.

Définitions

CAF/FAB : les importations sont recensées d’après leur valeur en douane sur la base des factures CAF (Coût, Assurance, Fret) ; au prix du produit lui-même, sont ajoutés les frais de transport et d’assurance nécessaires à son acheminement sur le territoire. Les exportations sont recensées d’après leur valeur en douane sur la base des factures FAB (Franco À Bord), c'est-à-dire, frais de transport jusqu’au passage en douane inclus.

Pour en savoir plus

Avila A., Léger repli pour le commerce extérieur des Pays de la Loire en 2015, Direccte Pays de la Loire, avril 2016.

Avila A., Clausse A., Légère hausse du déficit commercial des Pays de la Loire en 2014, Insee Flash Pays de la Loire n° 25, juillet 2015.