Plus d’un million de licences dans un sport olympique

Thierry Geay, Philippe Bertrand, Insee

En 2014, plus d’un million de licences issues de fédérations olympiques ont été délivrées en Auvergne-Rhône-Alpes. Ces sports olympiques représentent une licence sportive sur deux délivrée dans la région. Grâce à ses caractéristiques naturelles, certains sports sont davantage pratiqués en Auvergne-Rhône-Alpes. Les lacs et rivières favorisent la pratique de l’aviron dans les Savoie et du canoë-kayak en Ardèche. La présence de clubs de haut niveau peut également expliquer la part élevée de licences dans d’autres sports, comme le rugby. L’Ain est le département français qui concentre le plus grand nombre de licences en gymnastique pour 10 000 habitants, comme la Savoie en aviron. Les Alpes et la présence de nombreux domaines skiables font d’Auvergne-Rhône-Alpes la principale région française dans la pratique des sports olympiques d’hiver.

Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes
No 20
Paru le : 05/08/2016

En août 2016, le Brésil accueille les 31Jeux olympiques de l’ère moderne à Rio de Janeiro. C’est le premier pays d’Amérique du Sud à recevoir cet événement. L’olympisme, restauré à l’initiative de Pierre de Coubertin en 1896, a depuis parcouru un énorme chemin. Plus question de tir à la corde, de saut sans élan ou de tir au cerf courant, mais 28 sports représentés pour un total de 306 épreuves, au sein desquelles la parité sera de mise : 54 % des épreuves seront disputées par des hommes, 44 % par des femmes et 2 % seront mixtes. Si seulement 14 délégations avaient été reçues à Athènes en 1896, plus de 200 sont attendues à Rio et avec elles plus de 10 000 athlètes.

La moitié des licences dans les fédérations de sports olympiques

À côté du caractère prestigieux des épreuves olympiques, l’activité physique est un vecteur d’équilibre et de développement personnel pour tout un chacun.

De nombreuses personnes font du sport, du footing ou de la randonnée par exemple, uniquement pour le loisir. D’autres sont licenciées ; pour elles, la pratique sportive s’inscrit dans le cadre d’un club, avec la possibilité de participer à des compétitions.

En Auvergne-Rhône-Alpes, 2 158 000 licences ont été délivrées en 2014 par les différents acteurs du monde du sport, soit 14 % des licences délivrées en France métropolitaine. Ces licences sont réparties en trois types de fédérations d’importance inégale. Le groupe des fédérations uni-sports olympiques est de loin le plus important. Composé des 31 sports olympiques (28 sont présents aux JO d’été et 3 aux JO d’hiver), il compte environ 1 100 000 licences, soit la moitié des licences. Les fédérations uni-sports non olympiques regroupent, quant à elles, 58 disciplines pour 291 000 licences. Enfin, le troisième groupe est celui des fédérations multi-sports. Ce sont 23 fédérations ou unions autour du sport scolaire ou universitaire, du monde du travail, de la retraite ou encore du handicap. Elles comptent 767 000 licences.

La région se distingue par le poids élevé des fédérations multi-sports, qui représentent 36 % de l’ensemble (contre seulement 32 % au niveau France métropolitaine), et un niveau de licences dans les sports non olympiques dans la moyenne nationale (autour de 13 %). En conséquence, les licences issues de fédérations de sports olympiques ne représentent que 51 % dans la région, contre 54 % en France métropolitaine et 61 % en Normandie, où cette part est la plus élevée. Néanmoins, du fait de sa population, Auvergne-Rhône-Alpes est la 2e région française derrière l’Île-de-France selon le nombre de licences des fédérations de sports olympiques (plus d’un million).

Une position reine pour la pratique des disciplines olympiques d’hiver

Région de haute montagne, Auvergne-Rhône-Alpes a accueilli les Jeux olympiques d’hiver à trois occasions : en 1924 à Chamonix pour les premiers JO d’hiver, en 1968 à Grenoble puis en 1992 à Albertville. Elle occupe la première place nationale pour la pratique des sports spécifiques aux JO d’hiver, avec 165 licences pour 10 000 habitants en âge de pratiquer, contre 43 au niveau national (cf. Définitions et méthode). La région devance très largement Provence-Alpes-Côte d’Azur et Bourgogne-Franche-Comté. Elle est en tête pour le ski et le hockey sur glace. Elle figure en 3e position pour les sports de glace, qui regroupent les disciplines suivantes : patinage artistique ou de vitesse, danse sur glace, curling, luge et bobsleigh.

La situation est plus nuancée pour la pratique des seuls sports olympiques d’été. La région se retrouve alors au 8rang des régions de France métropolitaine, avec 2 038 licences pour 10 000 habitants (figure 1). Ce chiffre reste proche de la moyenne française. Le trio de tête des régions les plus licenciées dans un sport olympique d’été se trouve sur la façade ouest du pays avec les Pays de la Loire, la Bretagne et Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. La région Île-de-France occupe quant à elle la dernière place avec 1 710 licences pour 10 000 individus en âge de pratiquer.

Figure 1 – La pratique des sports olympiques d'été est plus forte dans les départements de la façade ouest du pays

La pratique des sports olympiques d'été est plus forte dans les départements de la façade ouest du pays
Nombre de licences pour 10 000 habitants de 5 à 54 ans Nombre de licences
Ain 2 269 92 230
Aisne 1 859 62 951
Allier 2 268 43 782
Alpes-de-Haute-Provence 2 162 20 156
Hautes-Alpes 1 950 16 181
Alpes-Maritimes 2 232 143 713
Ardèche 2 224 41 784
Ardennes 2 039 35 680
Ariège 2 174 18 872
Aube 1 821 34 278
Aude 2 005 42 182
Aveyron 2 392 37 075
Bouches-du-Rhône 1 790 226 161
Calvados 2 165 93 250
Cantal 2 372 19 192
Charente 2 369 48 490
Charente-Maritime 2 357 84 319
Cher 2 410 43 331
Corrèze 2 355 31 634
Corse-du-sud 2 122 19 232
Haute-Corse 1 884 19 592
Côte-d'Or 1 963 65 781
Côtes-d'Armor 2 548 87 285
Creuse 2 214 14 075
Dordogne 2 287 52 096
Doubs 1 923 65 844
Drôme 2 132 64 760
Eure 2 081 79 209
Eure-et-Loir 2 103 57 131
Finistère 2 382 130 458
Gard 1 981 87 925
Haute-Garonne 2 048 179 630
Gers 2 748 29 023
Gironde 2 184 212 147
Hérault 1 970 134 793
Ille-et-Vilaine 2 398 161 670
Indre 2 519 32 008
Indre-et-Loire 2 167 80 914
Isère 1 926 156 051
Jura 2 123 33 363
Landes 2 679 62 490
Loir-et-Cher 2 361 45 822
Loire 2 160 99 417
Haute-Loire 2 420 32 417
Loire-Atlantique 2 448 211 735
Loiret 2 273 95 213
Lot 2 512 23 428
Lot-et-Garonne 2 363 44 722
Lozère 2 408 10 695
Maine-et-Loire 2 402 122 764
Manche 2 406 70 927
Marne 1 739 63 668
Haute-Marne 2 048 21 895
Mayenne 2 830 53 435
Meurthe-et-Moselle 1 948 91 687
Meuse 1 841 21 614
Morbihan 2 479 108 977
Moselle 2 049 137 168
Nièvre 2 133 24 823
Nord 1 766 305 240
Oise 2 089 113 138
Orne 2 050 34 312
Pas-de-Calais 1 811 170 883
Puy-de-Dôme 2 193 86 784
Pyrénées-Atlantiques 2 400 95 576
Hautes-Pyrénées 2 389 30 880
Pyrénées-Orientales 1 906 51 106
Bas-Rhin 2 315 168 585
Haut-Rhin 2 128 103 158
Rhône 1 833 218 294
Haute-Saône 1 913 27 667
Saône-et-Loire 2 036 65 373
Sarthe 2 198 77 111
Savoie 1 928 51 906
Haute-Savoie 1 971 101 228
Paris 1 164 177 079
Seine-Maritime 2 112 168 590
Seine-et-Marne 1 959 184 042
Yvelines 2 483 235 885
Deux-Sèvres 2 474 54 967
Somme 1 881 68 699
Tarn 2 274 50 403
Tarn-et-Garonne 2 299 34 879
Var 2 239 133 421
Vaucluse 1 934 65 172
Vendée 2 626 102 432
Vienne 2 294 60 945
Haute-Vienne 2 369 52 379
Vosges 1 954 44 117
Yonne 1 910 38 399
Territoire de Belfort 1 795 16 730
Essonne 2 032 173 464
Hauts-de-Seine 1 998 217 829
Seine-Saint-Denis 1 075 117 017
Val-de-Marne 1 653 152 773
Val-d'Oise 1 722 141 918
  • Sources : MEOS, licences sportives 2014 ; Insee, Recensement de la population, estimation de population 2013

Figure 1 – La pratique des sports olympiques d'été est plus forte dans les départements de la façade ouest du paysLicences sportives délivrées par les fédérations (sports olympiques d'été) en 2014, par département

Au-delà de ce classement moyen, Auvergne-Rhône-Alpes est plutôt bien classée pour quatre sports qui ont une place de choix dans les épreuves olympiques d’été : l’aviron, l’escrime, la natation et la gymnastique (figure 2). La présence de grands lacs et de rivières favorise ainsi la pratique de l’aviron dans la région, première devant Provence-Alpes-Côte d’Azur. Auvergne-Rhône-Alpes occupe aussi la deuxième place pour l’escrime derrière l’Île-de-France, la quatrième place pour la natation et la cinquième pour la gymnastique (figure 3). Concernant les sports collectifs, elle monte sur la troisième place du podium pour le rugby, derrière les régions traditionnelles d’accueil du sud-ouest (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes) et portée par la présence de plusieurs clubs de haut niveau. Elle est enfin quatrième pour la pratique du basket-ball.

Figure 2 – Auvergne-Rhône-Alpes sur le podium en aviron, escrime et rugby

Licences délivrées en Auvergne-Rhône-Alpes par les fédérations représentant au moins une discipline olympique
Auvergne-Rhône-Alpes sur le podium en aviron, escrime et rugby
Fédération Rang parmi les 13 régions françaises Nombre de licences Nombre de licences pour 10 000 habitants en âge de pratiquer Indice de spécificité par rapport à la France métropolitaine
JO d'été Aviron 1 6 994 14 1,35
Escrime 2 7 359 17 1,12
Rugby 3 51 904 133 1,32
Basket-ball 4 74 959 192 1,24
Natation 4 38 102 77 1,09
Golf 4 47 026 77 0,97
Taekwondo 5 6 909 18 1,12
Gymnastique 5 36 160 83 1,01
Tennis 6 134 423 248 1,04
Triathlon 6 5 554 11 1,01
Badminton 6 21 948 56 1,00
Haltérophilie 6 6 327 13 1,00
Lutte 6 2 029 5 0,92
Cyclisme 7 16 693 28 1,22
Volley-ball 7 10 767 24 0,96
Hockey 8 1 168 3 0,61
Équitation 9 81 300 183 0,98
Tir 9 19 605 32 0,96
Tir à l'arc 9 8 246 14 0,94
Voile 9 22 570 38 0,70
Football 10 242 648 547 1,01
Athlétisme 10 28 441 52 0,92
Judo 10 63 627 143 0,94
Tennis de table 10 18 818 35 0,77
Boxe 11 4 484 9 0,84
Canoë-kayak 11 3 318 7 0,67
Handball 12 46 464 139 0,77
JO d'hiver Ski 1 73 617 125 4,64
Hockey sur glace 1 4 283 10 1,75
Sports de glace 3 3 733 8 1,18
  • Nombre de licences : ensemble des licences délivrées par une fédération. La FF de rugby comprend le rugby à XV (discipline non olympique) et le rugby à 7 (discipline olympique).
  • La fédération de pentathlon moderne n'apparaît pas dans le tableau en raison du faible nombre de licenciés.
  • L'indice de spécificité (cf. Définitions et méthodes) correspondant s'élève à 1,35, ce qui indique que le nombre de licences en aviron est supérieur de 35 % à celui de la France métropolitaine.
  • Note de lecture : Auvergne-Rhône-Alpes est au premier rang des régions pour l'aviron avec 14 licences pour 10 000 habitants en âge de pratiquer.
  • Champ : France métropolitaine
  • Sources : MEOS, licences sportives 2014 ; Insee, Recensement de la population, estimation de population 2013

Figure 3 – Licences sportives délivrées en 2014, par département

Licences sportives délivrées en 2014, par département
Nombre de licences pour 10 000 habitants de 10 à 59 ans Nombre de licences
Ain 14 570
Aisne 13 437
Allier 15 304
Alpes-de-Haute-Provence 16 154
Hautes-Alpes 5 45
Alpes-Maritimes 17 1 107
Ardèche 6 110
Ardennes 13 228
Ariège 0 3
Aube 6 114
Aude 5 109
Aveyron 4 57
Bouches-du-Rhône 14 1 784
Calvados 8 345
Cantal 0 1
Charente 16 328
Charente-Maritime 10 362
Cher 8 155
Corrèze 7 96
Corse du sud 2 21
Haute-Corse 3 31
Côte-d'Or 4 131
Côtes-d'Armor 9 326
Creuse 0 2
Dordogne 12 273
Doubs 6 209
Drôme 14 425
Eure 4 149
Eure-et-Loir 1 35
Finistère 16 914
Gard 8 357
Haute-Garonne 17 1 526
Gers 9 103
Gironde 10 1 006
Hérault 11 744
Ille-et-Vilaine 11 711
Indre 0 5
Indre-et-Loire 11 407
Isère 11 893
Jura 9 138
Landes 14 331
Loir-et-Cher 4 82
Loire 4 192
Haute-Loire 1 20
Loire-Atlantique 23 1 933
Loiret 9 371
Lot 20 195
Lot-et-Garonne 22 426
Lozère 1 2
Maine-et-Loire 10 532
Manche 7 222
Marne 14 520
Haute-Marne 1 7
Mayenne 15 277
Meurthe-et-Moselle 16 739
Meuse 24 290
Morbihan 12 554
Moselle 6 388
Nièvre 1 13
Nord 7 1 124
Oise 10 512
Orne 0 0
Pas-de-Calais 4 390
Puy-de-Dôme 2 63
Pyrénées-Atlantiques 24 959
Hautes-Pyrénées 0 1
Pyrénées-Orientales 8 219
Bas-Rhin 7 505
Haut-Rhin 3 146
Rhône 18 2 103
Haute-Saône 1 8
Saône-et-Loire 15 509
Sarthe 3 89
Savoie 35 947
Haute-Savoie 27 1 366
Paris 8 1 190
Seine-Maritime 9 729
Seine-et-Marne 11 1 032
Yvelines 19 1 811
Deux-Sèvres 3 58
Somme 7 240
Tarn 7 163
Tarn-et-Garonne 24 371
Var 11 672
Vaucluse 8 260
Vendée 4 147
Vienne 4 109
Haute-Vienne 5 119
Vosges 6 148
Yonne 3 64
Territoire de Belfort 1 6
Essonne 10 817
Hauts-de-Seine 15 1 609
Seine-Saint-Denis 3 269
Val-de-Marne 15 1 359
Val-d'Oise 9 737

    Figure 3 – Licences sportives délivrées en 2014, par départementFédération Française d’Aviron

    Nombre de licences pour 10 000 habitants de 5 à 49 ans Nombre de licences
    Ain 17 603
    Aisne 8 255
    Allier 15 247
    Alpes-de-Haute-Provence 14 112
    Hautes-Alpes 12 85
    Alpes-Maritimes 18 1 034
    Ardèche 23 386
    Ardennes 25 383
    Ariège 9 66
    Aube 11 184
    Aude 9 164
    Aveyron 11 155
    Bouches-du-Rhône 15 1 721
    Calvados 15 578
    Cantal 10 69
    Charente 10 175
    Charente-Maritime 15 459
    Cher 17 271
    Corrèze 24 283
    Corse du sud 9 69
    Haute-Corse 8 70
    Côte-d'Or 15 453
    Côtes-d'Armor 14 435
    Creuse 8 44
    Dordogne 22 441
    Doubs 11 335
    Drôme 25 673
    Eure 14 460
    Eure-et-Loir 9 219
    Finistère 7 343
    Gard 11 418
    Haute-Garonne 12 945
    Gers 8 76
    Gironde 16 1 387
    Hérault 11 656
    Ille-et-Vilaine 19 1 149
    Indre 6 71
    Indre-et-Loire 11 357
    Isère 14 990
    Jura 14 195
    Landes 9 191
    Loir-et-Cher 6 109
    Loire 9 359
    Haute-Loire 19 228
    Loire-Atlantique 10 809
    Loiret 19 706
    Lot 6 46
    Lot-et-Garonne 8 140
    Lozère 1 2
    Maine-et-Loire 11 484
    Manche 11 276
    Marne 14 472
    Haute-Marne 19 175
    Mayenne 5 79
    Meurthe-et-Moselle 16 668
    Meuse 8 84
    Morbihan 10 369
    Moselle 9 516
    Nièvre 23 228
    Nord 11 1 714
    Oise 16 783
    Orne 9 139
    Pas-de-Calais 7 578
    Puy-de-Dôme 14 477
    Pyrénées-Atlantiques 9 314
    Hautes-Pyrénées 16 184
    Pyrénées-Orientales 9 220
    Bas-Rhin 13 875
    Haut-Rhin 13 541
    Rhône 25 2 682
    Haute-Saône 7 93
    Saône-et-Loire 14 383
    Sarthe 8 264
    Savoie 15 370
    Haute-Savoie 6 273
    Paris 31 4 305
    Seine-Maritime 14 986
    Seine-et-Marne 15 1 250
    Yvelines 29 2 439
    Deux-Sèvres 5 92
    Somme 7 232
    Tarn 15 299
    Tarn-et-Garonne 3 47
    Var 13 691
    Vaucluse 9 255
    Vendée 8 277
    Vienne 13 301
    Haute-Vienne 8 166
    Vosges 14 277
    Yonne 8 141
    Territoire de Belfort 12 99
    Essonne 21 1 620
    Hauts-de-Seine 31 3 068
    Seine-Saint-Denis 12 1 193
    Val-de-Marne 23 1 945
    Val-d'Oise 15 1 131
      Nombre de licences pour 10 000 habitants de 5 à 54 ans Nombre de licences
      Ain 89 3 614
      Aisne 61 2 059
      Allier 111 2 149
      Alpes-de-Haute-Provence 87 811
      Hautes-Alpes 121 1 002
      Alpes-Maritimes 176 11 326
      Ardèche 58 1 082
      Ardennes 124 2 174
      Ariège 46 398
      Aube 56 1 055
      Aude 46 963
      Aveyron 147 2 275
      Bouches-du-Rhône 78 9 912
      Calvados 54 2 306
      Cantal 87 701
      Charente 85 1 733
      Charente-Maritime 72 2 559
      Cher 110 1 985
      Corrèze 61 823
      Corse du sud 63 573
      Haute-Corse 98 1 024
      Côte-d'Or 77 2 570
      Côtes-d'Armor 61 2 083
      Creuse 110 702
      Dordogne 51 1 152
      Doubs 29 1 008
      Drôme 31 956
      Eure 76 2 879
      Eure-et-Loir 63 1 718
      Finistère 45 2 490
      Gard 58 2 573
      Haute-Garonne 63 5 566
      Gers 86 904
      Gironde 81 7 846
      Hérault 53 3 636
      Ille-et-Vilaine 31 2 089
      Indre 80 1 021
      Indre-et-Loire 74 2 776
      Isère 57 4 607
      Jura 78 1 221
      Landes 59 1 378
      Loir-et-Cher 93 1 803
      Loire 76 3 487
      Haute-Loire 97 1 300
      Loire-Atlantique 70 6 026
      Loiret 68 2 853
      Lot 137 1 281
      Lot-et-Garonne 32 606
      Lozère 52 231
      Maine-et-Loire 71 3 653
      Manche 80 2 356
      Marne 68 2 504
      Haute-Marne 46 496
      Mayenne 61 1 149
      Meurthe-et-Moselle 53 2 503
      Meuse 77 905
      Morbihan 37 1 620
      Moselle 70 4 657
      Nièvre 71 823
      Nord 56 9 691
      Oise 79 4 303
      Orne 52 865
      Pas-de-Calais 66 6 190
      Puy-de-Dôme 89 3 524
      Pyrénées-Atlantiques 95 3 777
      Hautes-Pyrénées 61 792
      Pyrénées-Orientales 59 1 588
      Bas-Rhin 73 5 349
      Haut-Rhin 88 4 264
      Rhône 104 12 326
      Haute-Saône 47 680
      Saône-et-Loire 97 3 115
      Sarthe 55 1 935
      Savoie 62 1 664
      Haute-Savoie 52 2 691
      Paris 37 5 555
      Seine-Maritime 50 4 011
      Seine-et-Marne 63 5 950
      Yvelines 114 10 837
      Deux-Sèvres 77 1 720
      Somme 75 2 746
      Tarn 88 1 943
      Tarn-et-Garonne 69 1 042
      Var 96 5 711
      Vaucluse 62 2 106
      Vendée 38 1 493
      Vienne 93 2 479
      Haute-Vienne 65 1 444
      Vosges 65 1 468
      Yonne 96 1 928
      Territoire de Belfort 69 644
      Essonne 106 9 079
      Hauts-de-Seine 63 6 883
      Seine-Saint-Denis 53 5 760
      Val-de-Marne 80 7 396
      Val-d'Oise 72 5 961
        Nombre de licences pour 10 000 habitants de 5 à 54 ans Nombre de licences
        Ain 199 7 133
        Aisne 92 2 745
        Allier 146 2 367
        Alpes-de-Haute-Provence 79 618
        Hautes-Alpes 99 697
        Alpes-Maritimes 96 5 315
        Ardèche 90 1 435
        Ardennes 122 1 848
        Ariège 118 856
        Aube 45 739
        Aude 111 1 988
        Aveyron 117 1 519
        Bouches-du-Rhône 60 6 718
        Calvados 102 3 865
        Cantal 23 155
        Charente 63 1 087
        Charente-Maritime 64 1 965
        Cher 148 2 262
        Corrèze 76 859
        Corse du sud 85 648
        Haute-Corse 79 702
        Côte-d'Or 88 2 579
        Côtes-d'Armor 94 2 774
        Creuse 2 11
        Dordogne 62 1 158
        Doubs 66 2 027
        Drôme 81 2 161
        Eure 129 4 346
        Eure-et-Loir 89 2 139
        Finistère 57 2 689
        Gard 63 2 408
        Haute-Garonne 62 4 880
        Gers 79 692
        Gironde 70 5 990
        Hérault 53 3 222
        Ille-et-Vilaine 66 4 030
        Indre 62 652
        Indre-et-Loire 68 2 223
        Isère 38 2 746
        Jura 85 1 154
        Landes 57 1 128
        Loir-et-Cher 64 1 068
        Loire 59 2 410
        Haute-Loire 92 1 047
        Loire-Atlantique 52 4 002
        Loiret 102 3 829
        Lot 112 861
        Lot-et-Garonne 100 1 617
        Lozère 2 6
        Maine-et-Loire 56 2 568
        Manche 119 2 981
        Marne 100 3 268
        Haute-Marne 129 1 170
        Mayenne 64 1 075
        Meurthe-et-Moselle 90 3 737
        Meuse 19 193
        Morbihan 68 2 576
        Moselle 130 7 479
        Nièvre 124 1 200
        Nord 59 9 279
        Oise 73 3 494
        Orne 56 803
        Pas-de-Calais 76 6 405
        Puy-de-Dôme 81 2 787
        Pyrénées-Atlantiques 40 1 342
        Hautes-Pyrénées 56 606
        Pyrénées-Orientales 48 1 102
        Bas-Rhin 175 11 070
        Haut-Rhin 174 7 291
        Rhône 67 7 355
        Haute-Saône 85 1 063
        Saône-et-Loire 130 3 549
        Sarthe 106 3 278
        Savoie 105 2 464
        Haute-Savoie 91 4 100
        Paris 25 3 430
        Seine-Maritime 134 9 504
        Seine-et-Marne 102 8 606
        Yvelines 86 7 307
        Deux-Sèvres 178 3 402
        Somme 67 2 164
        Tarn 83 1 560
        Tarn-et-Garonne 67 892
        Var 81 4 136
        Vaucluse 99 2 921
        Vendée 83 2 833
        Vienne 112 2 626
        Haute-Vienne 67 1 281
        Vosges 85 1 643
        Yonne 93 1 614
        Territoire de Belfort 106 881
        Essonne 103 7 952
        Hauts-de-Seine 71 7 007
        Seine-Saint-Denis 66 6 743
        Val-de-Marne 99 8 243
        Val-d'Oise 79 5 978
        • Sources : MEOS, licences sportives 2014 ; Insee, Recensement de la population, estimation de population 2013

        Une plus grande part de licenciés dans les départements ruraux

        Au sein d’Auvergne-Rhône-Alpes, le département du Rhône compte, pour la quasi-totalité des sports olympiques, le plus grand nombre de licences. Il se place au 4e rang des départements français, en adéquation avec l’importance de sa population. Quatre sports échappent à cette règle : le badminton où le Rhône figure en 2e position derrière l’Isère, le canoë 3e derrière la Haute-Savoie et l’Ardèche, la lutte 2e derrière le Puy-de-Dôme et le rugby 3e derrière l’Isère et le Puy-de-Dôme.

        En revanche, si on considère le nombre de licences pour 10 000 habitants en âge de pratiquer, les départements les plus ruraux s’imposent. Sur l’ensemble des 28 sports olympiques d’été, les deux départements les moins peuplés, la Haute-Loire et le Cantal, obtiennent les deux premières places et pointent aux 12e et 22e rang des départements français, avec respectivement 2 420 et 2 370 licences pour 10 000 habitants. Les autres départements se situent beaucoup plus loin dans le classement, et d’autant plus loin qu’ils sont peuplés.

        Le football reste le sport le plus populaire

        Le football est de très loin le sport le plus pratiqué au niveau national ; avec 2 millions de licences, il compte pour un quart du total des sports olympiques d’été. Le constat est le même dans presque tous les départements de France métropolitaine, dont ceux d’Auvergne-Rhône-Alpes.

        Dans la région, certains sports concentrent un grand nombre de licences au sein d’un même département. 42 % des licences régionales de la fédération de taekwondo se situent dans le Rhône, 35 % des licences en lutte dans le Puy-de-Dôme et une licence sur quatre en hockey sur gazon dans la Loire. La Haute-Loire compte également 60 licences pour 10 000 habitants en haltérophilie contre une moyenne de 13 en France métropolitaine (figure 4). L’Ardèche, forte de ses nombreuses rivières, s’est fait une spécialité dans la pratique du canoë-kayak : 25 licences pour 10 000 habitants, contre 12 en Haute-Savoie et 10 en France métroplitaine.

        Figure 4 – Des spécificités diverses selon les départements

        Sports les plus surreprésentés par rapport à la France métropolitaine
        Des spécificités diverses selon les départements
        1ère spécificité 2e spécificité 3e spécificité
        Sport Indice Sport Indice Sport Indice
        Ain Gymnastique 2,4 Rugby 1,5 Aviron 1,3
        Allier Gymnastique 1,7 Natation 1,5 Football 1,5
        Ardèche Canoë-kayak 2,4 Rugby 2,1 Cyclisme 1,6
        Cantal Rugby 3,9 Cyclisme 1,9 Football 1,7
        Drôme Rugby 2,2 Cyclisme 1,9 Triathlon 1,7
        Isère Rugby 1,9 Badminton 1,3 Taekwondo 1,3
        Loire Basket-ball 2,5 Volley-ball 1,6 Hockey 1,6
        Haute-Loire Haltérophilie 4,6 Handball 1,7 Football 1,6
        Puy-de-Dôme Lutte 3,9 Rugby 2,4 Athlétisme 1,6
        Rhône Taekwondo 1,8 Aviron 1,7 Escrime 1,6
        Savoie Aviron 3,3 Haltérophilie 2,2 Cyclisme 1,6
        Haute-Savoie Aviron 2,5 Voile 1,6 Cyclisme 1,5
        • Note de lecture : dans l'Ain, le nombre de licences de gymnastique pour 10 000 habitants en âge de pratiquer est 2,4 fois supérieur à celui constaté en France métropolitaine (cf. Définitions et méthodes).
        • Sources : MEOS, licences sportives 2014 ; Insee, Recensement de la population, estimation de population 2013

        L’Ain et la Savoie tout en haut du podium pour la gymnastique et l’aviron

        Deux départements régionaux se placent au premier rang des départements français : l’Ain avec plus de 7 000 licences en gymnastique (soit un nombre identique à celui enregistré dans le Rhône, pour une population concernée trois fois moins nombreuse) et la Savoie pour l’aviron. D’autres figurent en très bonne position dans le top 5 des départements français : la Haute-Loire et la Haute-Savoie au second rang pour l’haltérophilie et l’aviron, le Puy-de-Dôme au 3e rang pour la lutte, la Loire et la Drôme au 4e rang pour le basket-ball et l’escrime, et le Cantal au 5e rang pour le football (près d’un Cantalien sur dix de 5 à 49 ans possède une licence de football).

        À l’inverse, au sein de la région, certains sports sont très en dessous des moyennes constatées ailleurs, et ce dans la plupart des départements. Il s’agit le plus souvent de disciplines qui bénéficient de fortes particularités géographiques ou historiques, comme la voile ou le canoë très implantés en Bretagne ou le hockey sur gazon dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

        Enfin, d’autres sports sont pratiqués de manière plus homogène dans l’ensemble des départements de la région. C’est notamment le cas du judo, mais aussi dans une moindre mesure du tennis, du tennis de table, du tir et du tir à l’arc, de l’équitation ou du badminton. Pour l’ensemble de ces sports, le rapport entre le nombre de licences pour 10 000 habitants dans le premier et le dernier département de la région est inférieur à 2.

        Le sport-boules : une spécialité d’Auvergne-Rhône-Alpes

        Parmi les fédérations de sports non olympiques, 5 sur 58 regroupent près de la moitié des licences métropolitaines, soit plus d’un million d’unités : pétanque, karaté, randonnée pédestre, sports sous-marins et cyclotourisme. Dans ce groupe, les diversités régionales sont parfois très prononcées. Ainsi, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes recueille 80 % des licences françaises de pelote basque, plaçant ce sport au 5e rang des sports non olympiques de cette région. Le roller est au 4e rang dans les Pays de la Loire. Près de la totalité des licences du jeu de Paume et de longue Paume sont recensées dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, comme huit licences sur dix de la course landaise sont en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

        Les spécificités d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvent d’une part dans le sport-boules aussi appelé « La Lyonnaise », avec 63 % des licences nationales, mais aussi dans d’autres activités liées à la richesse et à la diversité de ses sites naturels comme l’escalade, le vol libre, les sports de traîneau, les joutes ou la pêche à la mouche avec, pour ces derniers, une présence dans l’ensemble des licences françaises supérieure à 25 %.

        Encadré

        Partenariat : La DRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes accompagne les sportifs de haut niveau

        Alors que débutent les Jeux olympiques de Rio, il est utile de rappeler les missions de la DRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes en matière de sport de haut niveau. Suite à la fusion des régions au 1er janvier 2016, elle maintient son accompagnement à destination des sportifs listés et des structures sportives labellisées sur le nouveau périmètre régional. Son objectif est la réussite des sportifs de haut niveau, tout en favorisant leur insertion professionnelle et en préservant leur intégrité physique.

        Cette politique d’accompagnement s’articule autour de 3 axes :

        – Le soutien aux structures auvergnates et rhônalpines du parcours de l’excellence sportive des fédérations ;

        – L’aménagement scolaire, universitaire et professionnel des sportifs de haut niveau (SHN) ;

        – La recherche d’un état de santé optimal grâce à un réseau de professionnels de santé compétents.

        Ainsi, ce sont plus de 970 SHN, 1 080 espoirs, 400 sportifs sous convention de formation en centres de formation des clubs professionnels et 70 structures sportives labellisées qui sont suivis en 2016 par la DRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes.

        Pour mener à bien ces missions, le service du sport de haut niveau s’appuie sur un réseau de partenaires impliqués :

        – La Région Auvergne-Rhône-Alpes, partenaire historique, participe de manière forte au financement du sport de haut niveau, que ce soit en direction des structures sportives ou directement pour le suivi individuel des sportifs (bilans d’orientation, bourses de formation, conventions d’insertion professionnelle) ;

        – Les trois rectorats de la nouvelle région, à travers une convention qui précise les conditions d’accueil et de scolarisation des SHN dans les établissements scolaires ou universitaires de la région ;

        – Les directions techniques nationales des fédérations avec qui une étroite collaboration a été instaurée pour répondre au mieux aux problématiques des SHN.

        Sources

        Recensement réalisé par la Mission des Études, de l’Observation et des Statistiques, auprès des fédérations sportives agréées par le Ministère des Sports. Ces dernières constituent le champ de l’enquête. La période de recensement 2014 correspond, selon les fédérations et leur organisation, à l’année 2014 ou à la saison 2013-2014.

        Définitions

        Licence : ne sont comptabilisées dans les licences que les adhésions à une fédération qui donnent lieu au paiement d’une cotisation annuelle. Le recensement se fait au lieu de résidence de la personne concernée et non au lieu de pratique.

        Licence/licencié : dans l’ensemble de la publication, il est fait référence à un nombre de licences et non pas de licenciés, conformément aux données disponibles dans le fichier source. On a donc un très grand nombre de doubles comptes, en particulier dès qu’on intègre les fédérations scolaires et universitaires.

        Nombre de licences pour 10 000 habitants en âge de pratiquer : pour chacun des sports olympiques, une tranche d’âge de pratique optimum est retenue. Ces tranches résultent d’une analyse du fichier « Licences 2014 par âge – France ». Il s’agit de déterminer la plus petite tranche regroupant 90 % au moins des licences. Elles présentent l’intérêt de s’affranchir des différences, parfois très marquées, dans les répartitions par âge dans les territoires. Par exemple, on retiendra la population de moins de 44 ans pour la pratique de la gymnastique et celle de 10 à 74 ans pour la pratique du golf.

        Pour l’ensemble des sports olympiques (d’été comme d’hiver), la tranche d’âge retenue est celle de la population de 5 à 54 ans.

        Indice de spécificité : l’indicateur utilisé est le nombre de licences délivrées par une fédération sportive pour 10 000 habitants en âge de pratiquer.

        L’indice de spécificité est le rapport entre la valeur de cet indicateur en Auvergne-Rhône-Alpes et celle pour la France métropolitaine. Un indice de spécificité égal à 2 indique que le nombre de licences délivrées pour 10 000 habitants en âge de pratiquer dans le territoire (région ou département) est deux fois supérieur à celui de la France métropolitaine. Un indice de spécificité égal à 0,80 indique que le nombre de licences délivrées pour 10 000 habitants en âge de pratiquer dans le territoire est inférieur de 20 % à celui constaté en France métropolitaine.

        Pour en savoir plus

        « Terrains de grands jeux : équipement sportif le plus proche », Insee Flash Auvergne-Rhône-Alpes n° 4, mai 2016

        « Une large gamme d’équipements sportifs sur l’ensemble du territoire », Insee Analyses Rhône-Alpes n° 11, novembre 2014