En juin, la consommation des ménages en biens diminue de nouveau (−0,8 %), elle est stable sur l'ensemble du deuxième trimestre (0,0 % après +1,5 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - juin 2016

En juin 2016, les dépenses de consommation des ménages en biens diminuent : -0,8 % en volume*, comme en mai. La consommation de biens alimentaires, d'habillement et de biens durables augmente mais cette hausse ne compense pas la chute des dépenses en énergie. Sur l'ensemble du deuxième trimestre, la consommation des ménages en biens est stable (après +1,5 %) : les dépenses alimentaires reculent tandis que la consommation en gaz et électricité demeure soutenue.

Informations rapides
No 201
Paru le : 29/07/2016
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En juin 2016, les dépenses de consommation des ménages en biens diminuent : −0,8 % en volume*, comme en mai. La consommation de biens alimentaires, d'habillement et de biens durables augmente mais cette hausse ne compense pas la chute des dépenses en énergie. Sur l'ensemble du deuxième trimestre, la consommation des ménages en biens est stable (après +1,5 %) : les dépenses alimentaires reculent tandis que la consommation en gaz et électricité demeure soutenue.

Énergie : chute en juin mais nouvelle hausse sur le trimestre

En juin, la consommation d'énergie recule fortement (−6,3 % après −0,8 %) ; il s'agit de sa plus forte baisse depuis juin 2013. Cela provient d'un net repli des achats de produits raffinés (−14,3 %), après la forte hausse de mai (+8,0 %) qui avait été stimulée par des achats de précaution lors des mouvements sociaux. En revanche, les dépenses en gaz et électricité augmentent légèrement après une forte baisse en mai (+0,1 % après −6,9 %). Sur l'ensemble du trimestre, les dépenses en énergie augmentent de nouveau nettement (+1,4 % après +1,7 %), notamment celles pour le chauffage, stimulées par la relative fraîcheur des températures au printemps.

Biens fabriqués : léger rebond en juin, net ralentissement sur le trimestre

En juin, les achats de biens fabriqués se redressent légèrement (+0,3 % après −1,7 %), du fait d'un rebond modéré des achats de biens durables et d'une augmentation des dépenses d'habillement. En revanche, les achats de biens fabriqués ralentissent nettement sur le trimestre (0,0 % après +2,3 %).

Habillement-textile : nouvelle hausse en juin

En juin, les dépenses d'habillement-textile continuent de progresser (+0,7 % après +2,0 %), avec notamment un net rebond des achats de textile et de cuir. Elles se replient sur l'ensemble du deuxième trimestre (−0,6 % après +1,6 %).

*Les volumes sont mesurés aux prix de l'année précédente chaînés de 2010 et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO).

graph1_new – La consommation totale de biens

  • Source : Insee

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

  • Source : Insee

graph4_new – Décomposition des biens fabriqués

  • Source : Insee

Biens durables : regain modéré en juin, ralentissement sur le trimestre

En juin, la consommation de biens durables rebondit modérément (+0,4 % après −4,2 %). Les achats de biens d'équipement du logement repartent à la hausse après un vif repli en mai (+2,8 % après −10,9 %), portés notamment par les achats de meubles. En revanche, les achats d'automobiles diminuent pour le troisième mois consécutif (−1,2 %). Sur l'ensemble du trimestre, la consommation de biens durables continue d'augmenter mais ralentit (+0,5 % après +3,6 %), freinée par les dépenses en équipements du logement (+2,8 % après +7,9 %) et les achats d'automobiles (−0,9 % après +1,8 %).

Autres biens fabriqués : léger repli

En juin, les achats des ménages en autres biens fabriqués se replient légèrement (−0,3 % après +0,2 %), du fait principalement du recul des achats de parfums. Sur l'ensemble du trimestre, les dépenses en autres biens fabriqués se replient également (−0,4 % après +0,6 %).

Alimentaire : nouvelle hausse en juin

La consommation de produits alimentaires augmente de nouveau en juin (+0,5 % après +0,4 %). Les dépenses en produits agricoles augmentent nettement, alors que la consommation de tabac se replie. Sur l'ensemble du trimestre, la consommation alimentaire recule (−0,7 % après +0,4 %).

L'évolution de mai 2016 est abaissée

L'évolution des dépenses de consommation des ménages en biens en mai 2016 est abaissée de 0,1 point : elle s'établit à −0,8 %, au lieu de −0,7 %. Depuis la précédente publication, de nouvelles informations ont été intégrées, notamment sur l'équipement du logement, et les coefficients de correction des variations saisonnière ont été actualisés.

graph3_new – Énergie

  • Source : Insee

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

Évolutions en pourcentages
Dépenses de consommation des ménages
Poids (1) Avr. 2016 Mai 2016 Juin 2016 Juin 16 / Juin 15 T2 2016/ T1 2016
Alimentaire 38 –1,2 0,4 0,5 –0,1 –0,7
Biens fabriqués 45 0,4 –1,7 0,3 2,3 0,0
- dont biens durables 22 1,1 –4,2 0,4 4,5 0,5
- automobiles 12 –1,3 –0,2 –1,2 –0,9 –0,9
- équipement du logement 7 4,8 –10,9 2,8 14,9 2,8
- dont habillement 9 –0,4 2,0 0,7 0,3 –0,6
- dont autres biens fabriqués 13 –0,4 0,2 –0,3 0,0 –0,4
Énergie 17 1,1 –0,8 –6,3 –2,3 1,4
- dont énergie, eau, déchets 10 3,8 –6,9 0,1 2,0 2,9
- dont produits raffinés 8 –2,5 8,0 –14,3 –7,9 –0,6
Total 100 –0,1 –0,8 –0,8 0,6 0,0
- dont produits manufacturés 84 –0,5 0,1 –1,2 0,6 –0,2
  • (1) Pondération dans la consommation des ménages en biens en valeur en 2015