De quoi vivent les territoires girondins ?

La Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) de la Gironde et l'Insee se sont associés pour construire un processus de connaissance et d'analyse de la Gironde et de ses territoires. Identifier et mesurer les flux contribue à la compréhension des dynamiques de population, de logement, de consommation foncière et de développement économique, nécessaires au développement et à l'aménagement du territoire. Ce dossier fait suite aux deux études menées en partenariat avec la DDTM 33 : une première dans laquelle les territoires de la Gironde et leurs relations ont été étudiés sous l'angle de l'accès aux équipements pour la population, de l'emploi et des déplacements domicile-travail. Elle a permis de mettre en évidence l'existence de huit pôles d'équipements supérieurs en dehors de Bordeaux Métropole, mais aussi de pôles relais, ainsi que la présence de six aires d'emploi en dehors de Bordeaux Métropole relativement autonomes, indépendantes entre elles, en lien plus étroit avec la Métropole et sa périphérie. Une deuxième étude a permis d'approfondir les dynamiques et les spécificités du développement économique au regard de ces aires d'emploi. Elle a permis d'identifier les territoires fragiles ou en croissance et d'étudier les phénomènes de desserrement au sein du département, entre le centre de la métropole bordelaise et la périphérie. La présente étude complète les deux précédentes par une analyse plus globale des richesses économiques des territoires de la Gironde, afin de mieux appréhender le fonctionnement des économies locales. Elle cherche à mesurer « la richesse économique » des territoires girondins en quantifiant les principaux flux monétaires les irriguant : les revenus des ménages actifs ou inactifs, les prestations sociales, la richesse dégagée par le système productif local, le produit fiscal des collectivités locales… Les schémas de cohérence territoriale (SCoT) ont été choisis comme zonage d'étude.

Insee Dossier Nouvelle-Aquitaine
Paru le : 04/07/2016
Consulter

Territoires girondins : de multiples sources de richesse

Cédric Lacour, Insee

Pour se développer, les territoires girondins disposent de plusieurs atouts : accueillir usines et bureaux, miser sur la venue de retraités ou de salariés travaillant ailleurs. Les retraites et pensions sont une source importante de richesse pour les parties littorales de la Gironde. Le SCoT de l'aire métropolitaine bordelaise se distingue à l'inverse par une contribution très importante des revenus d'activité élevés. Les autres territoires affichent des richesses plus modestes dépendant davantage de prestations sociales ou de revenus non salariaux liés à l'agriculture. Pour la plupart des territoires girondins, une part importante de la richesse provient de la captation de revenus salariaux. Le SCoT de l'aire métropolitaine de Bordeaux est créateur de richesse, en partie conservée, mais très largement redistribuée sur les autres territoires. La richesse produite sur les territoires girondins est plutôt orientée vers la sphère présentielle, hormis dans les SCoT du Cubzaguais et de la Haute Gironde et dans la périphérie du SCoT de l'aire métropolitaine bordelaise, où le poids de la sphère productive est majoritaire.

Insee Dossier Nouvelle-Aquitaine
Paru le : 04/07/2016