En janvier 2016, le prix du pétrole plonge de nouveauPrix du pétrole et des matières premières importées - janvier 2016

En janvier 2016, le prix du pétrole en euros plonge de nouveau (-18,0 % après -16,4 % en décembre). En s'établissant à 28,4 € en moyenne par baril de Brent, ce prix a chuté de 31,8 % par rapport à son niveau de janvier 2015 (41,6 €) et atteint son plus bas niveau depuis décembre 2004. Les prix en euros des autres matières premières importées reculent de nouveau (-2,6 % après -1,0 %), qu'il s'agisse des matières premières alimentaires (-2,6 %) ou des matières premières industrielles (-2,3 %).

Publications pour expert
Informations rapides – No 40
Paru le : 16/02/2016

En janvier 2016, le prix du pétrole en euros plonge de nouveau (−18,0 % après −16,4 % en décembre). En s'établissant à 28,4 € en moyenne par baril de Brent, ce prix a chuté de 31,8 % par rapport à son niveau de janvier 2015 (41,6 €) et atteint son plus bas niveau depuis décembre 2004. Les prix en euros des autres matières premières importées reculent de nouveau (−2,6 % après −1,0 %), qu'il s'agisse des matières premières alimentaires (−2,6 %) ou des matières premières industrielles (−2,3 %).

Le prix du pétrole chute

En janvier, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) chute de nouveau (−18,0 % après −16,4 %). En effet, l'offre reste nettement excédentaire et aucun accord de réduction de la production ne s'esquisse alors même que la levée des sanctions sur l'Iran suggère une nouvelle hausse de l'extraction mondiale. La baisse du prix du brut est un peu plus marquée en dollars (−18,3 % après −15,1 %) car l'euro se déprécie légèrement.

G_petrole – Prix du pétrole (Brent)

  • Source : Insee

tabpetrole – Pétrole et dérivés

en euros
Pétrole et dérivés
Prix Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 30,8 –18,3 –36,0 –36,4
Prix du Brent en €/baril 28,4 –18,0 –33,7 –31,8
Supercarburant €/L 0,25 –12,1 –18,4 –11,0
Gazole-fioul domestique 267,8 –17,4 –34,3 –34,7
Fioul lourd 159,0 –1,1 –29,7 –31,0
Naphta 304,1 –15,2 –21,6 –10,1
  • Les prix sont en euros par tonne sauf indication contraire.
  • Source : Insee

Les prix des matières premières alimentaires diminuent encore

Les prix en euros des matières premières alimentaires baissent de nouveau nettement (−2,6 % après −2,3%). L'offre est abondante alors que la demande ralentit, notamment pour les oléagineux (−1,3 % après −6,3 %). La baisse des prix des denrées tropicales s'accentue (−9,5 % après −1,2 %). De même, le cours du sucre recule davantage (−4,4 % après −0,8 %) en raison de meilleurs rendements au Brésil. Seule exception, les prix de la viande bovine accélèrent (+6,2 % après +3,7 %).

G_alim – Ensemble des matières alimentaires

  • Source : Insee

Les prix des matières premières industrielles continuent de baisser

Les prix en euros des matières premières industrielles décroissent (−2,3 % après −0,1 %).

Les prix des matières premières minérales se contractent (−1,9 % après −0,1 %). Les cours des métaux non ferreux se replient (−2,6 % après +2,4 %), sous l'effet d'une activité industrielle chinoise en perte de vitesse et de surcapacités de production. Tous les métaux non ferreux sont touchés, le plomb plus que les autres (−4,7 % après +8,9 %). Cependant, les prix des métaux précieux se reprennent (+0,4 % après −2,5 %), en particulier l'or (+3,0 % après −2,8 %) qui joue son rôle de valeur refuge dans un contexte de repli généralisé des marchés d'actions. Enfin, le cours du minerai de fer rebondit (+4,5 % après −15,5 %) sous l'effet d'une reprise de la demande.

Les prix des matières premières agro-industrielles diminuent de nouveau (−2,8 % après −1,3 % ; −12,2 % sur un an), en particulier ceux du caoutchouc naturel (−7,2 % après −1,5 %) et des bois sciés tropicaux (−3,5 % après −2,9 %).

G_indus – Ensemble des matières industrielles

  • Source : Insee

G_ensemble – Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

  • Source : Insee

tabmatprem – Matières premières importées (hors énergie) en euros

Base 100 en 2000
Matières premières importées (hors énergie) en euros
Indices Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Alimentaires 204,0 –2,6 –4,1 –4,3
Denrées tropicales 204,0 –9,5 –5,5 1,5
Oléagineux 210,4 –1,3 –9,9 –11,7
Céréales 148,8 –0,1 0,7 –3,8
Sucre 147,5 –4,4 4,6 1,7
Viande bovine 169,4 6,2 6,0 –1,3
Industrielles 137,7 –2,3 –4,4 –16,6
Agro-industrielles 106,2 –2,8 –0,8 –12,2
Fibres textiles naturelles 121,8 –1,4 3,7 9,9
Caoutchouc naturel 110,0 –7,2 –11,9 –32,1
Cuirs 78,5 4,0 4,3 –23,6
Pâte à papier 99,3 –1,4 –1,0 –8,6
Bois sciés tropicaux 110,8 –3,5 –2,7 1,9
Bois sciés de conifères 86,0 –2,8 3,4 –14,9
Minérales 154,9 –1,9 –5,8 –18,2
Minerai de fer 281,5 4,5 –19,0 –34,4
Métaux non ferreux 132,8 –2,6 –3,3 –15,6
Métaux précieux 211,8 0,4 –7,3 –14,5
Ensemble 155,8 –2,6 –4,4 –11,4
  • Source : Insee

Documentation

La note méthodologique simplifiée
(pdf, 176 Ko)