Le tissu économique des quartiers de gare de la ligne 16 du métro du Grand Paris - Une présence importante des services publics

Céline Calvier, Karl Pancarte, Insee Ile-de-France ; Stéphanie Jankel, Sophie Renouvel, Apur

La future ligne 16 du Grand Paris Express reliera Saint-Denis Pleyel à Noisy-Champs, soit dix quartiers situés au cœur de tissus urbains contrastés et peu denses pour la majorité d'entre eux. En 2012, les quartiers de gare de cette ligne regroupent 68 600 emplois salariés dont la moitié à Saint-Denis Pleyel. Ce territoire est le seul quartier de la ligne 16 offrant de nombreux emplois dans les activités tertiaires supérieures. Les autres quartiers, plutôt résidentiels, se caractérisent pour six d'entre eux par des emplois orientés vers les services publics et pour trois d'entre eux par un tissu économique plus diversifié, avec une majorité d’emplois dans les fonctions industrielles et support et les fonctions commerciales et de services de proximité. Ce contraste entre Saint-Denis Pleyel et les autres quartiers desservis par la future ligne 16 s'accentue sous l'effet de la dynamique immobilière du secteur de Saint-Denis.

La future ligne 16 du Grand Paris Express (GPE) desservira dix gares au nord-est de Paris, de Saint-Denis Pleyel à Noisy-Champs (Le Grand Paris Express et les quartiers de gare). Afin de mesurer l’impact de ce nouveau réseau de transport dans les quartiers qui accueilleront ces gares, il est nécessaire de connaître le tissu économique actuel de ces quartiers.

Des quartiers résidentiels, sauf Saint-Denis Pleyel

Fin 2012, ces dix quartiers de gare comptent 68 600 emplois salariés (figure 1), c’est-à-dire un niveau plutôt modeste en comparaison des autres tronçons du futur réseau. La moitié des emplois est concentrée à Saint-Denis Pleyel. Ce quartier se détache nettement des autres par son poids économique et par son caractère professionnel (huit emplois salariés par actif occupé résident). Dans les neuf autres quartiers de gare traversés par la ligne 16, le tissu économique est nettement moins dense : les emplois fluctuent entre 1 400 (Clichy - Montfermeil) et 6 000 (Noisy-Champ). Ces territoires ont à l’inverse un caractère résidentiel, à l’exception du quartier d’Aulnay où le volume des emplois dépasse légèrement celui des actifs occupés résidents.

L’analyse des activités selon cinq fonctions majeures (Une nomenclature d’activité spécifique pour décrire le tissu économique des quartiers de gare du Grand Paris) permet d’identifier trois types de quartiers. Le premier est spécialisé dans les activités de services publics tandis que les deux autres regroupent des quartiers aux activités plus diversifiées. Dans cet ensemble, Saint-Denis Pleyel est isolé dans un groupe, en raison de ses singularités (figure 2).

Figure 1 – La moitié des emplois salariés localisés dans le périmètre du quartier de gare de Saint-Denis Pleyel (Nombre d'emplois salariés et nombre d'actifs occupés résidents par quartier de gare de la ligne 16)

La moitié des emplois salariés localisés dans le périmètre du quartier de gare de Saint-Denis Pleyel (Nombre d'emplois salariés et nombre d'actifs occupés résidents par quartier de gare de la ligne 16)
Emplois salariés Actifs occupés résidents
Saint-Denis Pleyel 34337 4 219
La Courneuve "Six routes" 4097 7 617
Le Bourget RER 2957 6338
Le Blanc-Mesnil 3329 4 127
Aulnay 5618 4 215
Sevran-Beaudottes* 5056 7649
Sevran - Livry* 2099 4 485
Clichy - Montfermeil 1420 5 067
Chelles 3681 7392
Noisy-Champs 6032 8 971
  • * Présence de doubles comptes : le périmètre de chacun de ces quartiers de gare recouvre partiellement le périmètre d'un autre quartier de gare de la ligne 16. Dans ce cas, les emplois salariés et actifs occupés résidents situés à l'intersection des deux quartiers sont comptabilisés dans chacun des deux quartiers. En revanche, le nombre total d'emplois salariés (et d'actifs occupés résidents) des quartiers de gare de la ligne est présenté sans doubles comptes et ne correspond donc pas à la somme des emplois salariés (et des actifs occupés résidents) de chacun des quartiers de gare.
  • Sources : Insee, Clap 2012 (emploi salariés au lieu de travail), recensement de la population 2011 (actifs occupés au lieu de résidence)

Figure 1 – La moitié des emplois salariés localisés dans le périmètre du quartier de gare de Saint-Denis Pleyel (Nombre d'emplois salariés et nombre d'actifs occupés résidents par quartier de gare de la ligne 16)

Figure 2 – Six quartiers orientés vers les services publics (Répartition des quartiers de gare de la ligne 16 en trois groupes, selon le principal secteur d'activité des établissements implantés dans le quartier)

Six quartiers orientés vers les services publics (Répartition des quartiers de gare de la ligne 16 en trois groupes, selon le principal secteur d'activité des établissements implantés dans le quartier)
Quartiers de gare Activités dominantes* Catégories socioprofessionnelles dominantes*
Groupe 1 : Services publics La Courneuve "Six Routes" Administration publique, Enseignement Employés, Ouvriers
Le Blanc-Mesnil Administration publique Ouvriers, Employés
Sevran-Beaudottes Activités liées à la santé Employés, Professions intermédiaires
Sevran - Livry Administration publique Employés
Chelles Administration publique Employés
Noisy-Champs Enseignement Employés, Cadres
Groupe 2 : Activités diversifiées avec peu de fonctions tertiaires supérieures Le Bourget RER Commerce de gros et détail hors automobiles & motocycles Ouvriers, Employés
Aulnay Services relatifs aux bâtiments, Commerce de détail hors automobiles & motocycles Ouvriers, Employés
Clichy - Montfermeil Enseignement, Construction, Restauration Ouvriers, Employés
Groupe 3 : Activités diversifiées avec beaucoup de fonctions tertiaires supérieures Saint-Denis Pleyel Assurance, Électricité, Services relatifs aux bâtiments Cadres
  • * En termes d'emplois salariés offerts dans le quartier.
  • Source : Insee, Clap 2012

Six quartiers orientés vers les services publics

Les activités relevant des services publics (enseignement, administration publique, santé...) sont dominantes dans le tissu économique de six quartiers de gare de la ligne 16 : La Courneuve "Six Routes", Le Blanc-Mesnil, Sevran-Beaudottes, Sevran - Livry, Chelles et Noisy-Champs (figure 3). Elles y représentent 12 900 emplois salariés, soit 53 % des emplois (contre 25 % dans l’ensemble des dix quartiers de gare, soit un niveau très proche de celui de petite couronne). À Sevran - Livry, cette proportion atteint même 70 %.

Les activités liées à l’enseignement concernent 22 % des emplois salariés du groupe 1. À Noisy-Champs, plus d’un emploi sur deux dépend de ce secteur d’activité. Ce quartier comprend, en plus des établissements scolaires primaires et secondaires, l’Université de Marne-la-Vallée et des écoles nationales (telles que celle des Ponts et Chaussées).

L’administration publique regroupe 17 % des emplois du groupe 1. Dans le quartier de Sevran - Livry, près d’un emploi salarié sur deux relève de ce secteur et plus d’un emploi sur quatre pour les quartiers du Blanc-Mesnil et Chelles. Ces trois quartiers de gare, ainsi que celui de La Courneuve, ont la particularité de correspondre à un centre-ville où se situe l'Hôtel de Ville, qui en est le premier employeur.

Les activités liées à la santé représentent 10 % des emplois du groupe 1. Elles sont particulièrement présentes dans le quartier de gare Sevran-Beaudottes où près de la moitié des effectifs salariés travaille dans ce secteur, en particulier au Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger.

Figure 3 – Des services publics très présents dans les quartiers de gare de la ligne 16, sauf à Saint-Denis Pleyel (Répartition de l'emploi salarié selon les cinq grandes fonctions d'activité, pour les 10 quartiers de gare de la ligne 16)

  • Source : Insee, Clap 2012, traitement Apur

Trois quartiers au tissu économique diversifié

Les quartiers des gares du Bourget RER, d'Aulnay et de Clichy - Montfermeil forment un groupe caractérisé par son tissu économique diversifié. Ce dernier est composé en grande partie de fonctions industrielles et support (34 %), notamment dans le commerce de gros, l’industrie (L’Oréal à Aulnay) et les travaux de construction spécialisés, mais également de fonctions commerciales et de services de proximité (26 %). Les services d’appui au tertiaire sont assez bien représentés (15 %), surtout à Aulnay (22 %). Dans ce quartier, le secteur du nettoyage des bâtiments emploie à lui seul plus de 1 000 salariés répartis dans deux établissements (ISS Propreté, 2FC+Net). Les services publics sont un peu moins présents que dans l’ensemble des quartiers de la ligne (22 % contre 25 %), du fait de la faible part de ces emplois à Aulnay (14 %).

Des fonctions tertiaires supérieures à Saint-Denis Pleyel

Saint-Denis Pleyel forme à lui seul un groupe. Ses activités sont également diversifiées, mais se distinguent de celles des autres quartiers en raison de l’importance des fonctions tertiaires supérieures (30 % des emplois contre seulement 5 % dans le groupe 1 et 2 % dans le groupe 2), notamment dans le secteur des assurances (17 %) grâce à l’implantation de Generali (5 600 salariés). Les fonctions industrielles et support (39 %) constituent également une composante essentielle de son tissu économique : elles concernent notamment la production et distribution d’électricité (EDF), les travaux de construction spécialisés (SPIE), l’industrie (Siemens, Robert Bosch France) et le commerce de gros (Xerox, Eugène Perma). Du fait de la densité des emplois, ce quartier compte proportionnellement moins de services publics (6 %) et de fonctions commerciales et de services de proximité (8 %) que l’ensemble des dix quartiers de gare de la ligne 16. Les services d’appui au tertiaire représentent 16 % des emplois salariés (contre 11 % dans l’ensemble des dix quartiers), notamment dans le secteur du nettoyage des bâtiments.

Des fonctions commerciales et de services de proximité en proportion assez forte dans les quartiers de la ligne 16 sauf à Saint-Denis Pleyel

En dehors de Saint-Denis Pleyel, les fonctions commerciales et de services de proximité représentent une part significative de l’emploi des quartiers de gare de la ligne 16 (20 %, contre 14 % en petite couronne). Ces activités emploient plus d’un salarié sur quatre à Chelles, Aulnay et Clichy - Montfermeil. Le commerce de détail fait partie des activités les plus fréquentes de ces fonctions, en particulier dans les quartiers de Chelles et Aulnay (présence d'hypermarchés). La restauration, autre composante de ces fonctions, est notamment surreprésentée à Clichy - Montfermeil.

De nombreux cadres à Saint-Denis Pleyel

Dans l’ensemble des quartiers de gare de la ligne 16, près de trois salariés sur dix sont des cadres (un tiers en petite couronne) et cette proportion est de quatre sur dix à Saint-Denis Pleyel. Ce quartier concentre 72 % des emplois de cadres de l’ensemble des dix quartiers de la ligne 16, répartis équitablement entre l’industrie (EDF) et le tertiaire supérieur (assurances). À Noisy-Champs, un emploi sur trois est occupé par un cadre, notamment dans l’enseignement. Dans ces deux quartiers, la part des cadres parmi les actifs occupés résidents est deux fois plus faible que dans les emplois. Ce déséquilibre est encore un peu plus marqué dans l’ensemble des quartiers de gare de la ligne 16.

Les employés constituent la deuxième catégorie socioprofessionnelle en emploi dans les quartiers de gare de la ligne 16 (28 %, soit une part identique à celle de petite couronne). Cette part est nettement inférieure à celle des employés parmi les actifs occupés résidents (37 %). Les employés sont très présents dans les quartiers du groupe 1, orientés vers les services publics (36 %), en particulier à Chelles (43 %), principalement dans l’administration publique et le commerce de détail, et à Noisy-Champs (39 %), majoritairement dans l’enseignement. Les employés sont également surreprésentés dans les quartiers où les fonctions commerciales et de services de proximité sont importantes, tels que celui d’Aulnay (31 % d’employés).

Dans l’emploi, comme dans la population active résidente des dix quartiers de gare, la proportion d’ouvriers est d’un quart. Ils sont proportionnellement plus nombreux dans l’emploi des quartiers du groupe 2 (40 %), orientés vers les fonctions industrielles et support et les services d’appui au tertiaire, notamment à Aulnay (42 % d’ouvriers). En dehors de ce groupe, les ouvriers sont également surreprésentés dans certains quartiers du groupe 1, notamment au Blanc-Mesnil (31 %) où ils sont autant à travailler dans les services publics (essentiellement comme agents techniques en mairie) que dans les fonctions industrielles et support.

Une dynamique de construction à Saint-Denis Pleyel et Noisy-Champs

La ligne 16 dessert des quartiers résidentiels où les projets de construction de locaux ont été plutôt faibles au cours des quinze dernières années, avec des nouvelles surfaces d’activité autorisées de 1,2 million de m² (figure 4). La répartition des usages des locaux d’activité est assez équilibrée en comparaison de celle des autres lignes du futur réseau : 51 % de surfaces de bureaux, 23 % de services publics et 19 % d’autres locaux d’activités (bâtiments industriels, stockage...). Dans les quartiers de gare de la ligne 16, la construction de logements a été également modérée entre 2000 et 2013 (0,8 million de m² autorisés).

Saint-Denis Pleyel est le quartier le plus dynamique en matière de construction : il concentre la moitié du total des surfaces d’activité autorisées en quinze ans dans les dix quartiers de la ligne 16. Dans les neuf autres quartiers, ces surfaces sont inférieures à 150 000 m².

Aux deux extrémités de la ligne, à Saint-Denis Pleyel et Noisy-Champs, les constructions sont majoritairement destinées aux bureaux, à l’image des mutations tertiaires engagées dans ces deux territoires depuis plusieurs années. D’autres quartiers, au passé industriel, privilégient au contraire les projets de construction d’entrepôts ou de bâtiments industriels. C’est le cas du tronçon compris entre La Courneuve "Six Routes" et Aulnay et aussi de Clichy - Montfermeil. Dans les quartiers de gare de Sevran (Beaudottes et Livry), les projets de construction sont très restreints et sont principalement consacrés aux services publics. Les projets de locaux commerciaux sont plus fréquents à Chelles et, dans une moindre mesure, à Aulnay.

Les quartiers de la ligne 16 sont concernés par deux types de projets d’aménagement. Certains sont de dimension métropolitaine : les projets urbains autour de la gare de Saint-Denis Pleyel, future plate-forme de correspondance du réseau du GPE, et le pôle de recherche et d’innovation autour de la Cité Descartes à Noisy-Champs. D’autres sont des projets de renouvellement urbain (menés notamment par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine) dans des quartiers en requalification urbaine majeure, tels que Clichy - Montfermeil ou La Courneuve "Six Routes".

Figure 4 – La moitié des surfaces d'activité à Saint-Denis Pleyel (Surfaces d'activité autorisées de 2000 à 2013 dans les quartiers de gare de la ligne 16, selon la destination des locaux (en m²))

La moitié des surfaces d'activité à Saint-Denis Pleyel (Surfaces d'activité autorisées de 2000 à 2013 dans les quartiers de gare de la ligne 16, selon la destination des locaux (en m²))
Services publics Autres locaux d'activité Hôtels Commerces Bureaux
Saint-Denis Pleyel 96 027 32 382 9 187 9 010 464 597
La Courneuve| "Six Routes" 57 629 71 016 0 5 223 11 057
Le Bourget RER 23 498 39 290 0 11 167 31 389
Le Blanc-Mesnil 28 128 30 891 5 359 5 144 8 776
Aulnay 10 950 39 906 0 16 506 5 654
Sevran-Beaudottes 11 214 3 395 0 1 622 3 341
Sevran - Livry 13 275 40 1 515 2 052 3 812
Clichy - Montfermeil 4 696 9 905 0 1 151 5 077
Chelles 7 107 0 3 936 10 119 3 205
Noisy-Champs 12 967 119 0 607 54 460
  • * Présence de doubles comptes (cf. note de la figure 1).
  • Source : DRIEA, Sitadel, 2015

Figure 4 – La moitié des surfaces d'activité à Saint-Denis Pleyel (Surfaces d'activité autorisées de 2000 à 2013 dans les quartiers de gare de la ligne 16, selon la destination des locaux (en m²))

Encadrés

Le Grand Paris Express et les quartiers de gare

Le métro du Grand Paris Express (GPE) est un projet de transport qui va transformer la desserte et l’accessibilité de la future métropole du Grand Paris à l’horizon 2030. Il prévoit la création de 68 nouvelles gares, réparties entre 4 nouvelles lignes (15, 16, 17 et 18) et l’extension de la ligne 14.

La ligne 16, située au nord-est de Paris, va relier entièrement en souterrain dix gares de Saint-Denis Pleyel à Noisy-Champs en 26 minutes contre 51 minutes actuellement. Ce tronçon de 25 km sera mis en service en 2023-2024 et permettra le désenclavement de l’est de la Seine-Saint-Denis.

Afin de préparer l’évaluation de l’impact économique et social de ce nouveau réseau de transport, la Société du Grand Paris (SGP), la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement d’Ile-de-France (DRIEA) et l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) ont créé en 2013 un observatoire des quartiers de gare du Grand Paris, outil de connaissance et d’analyse dont la mise en oeuvre a été confiée à l’Apur.

Dans le cadre de cet observatoire, le quartier de gare est défini comme étant le territoire compris dans un rayon de 800 mètres autour de l’emplacement de la future gare, accessible en dix minutes à pied environ.

Une nomenclature d’activité spécifique pour décrire le tissu économique des quartiers de gare du Grand Paris

Afin de mieux cerner les problématiques liées au développement du métro du Grand Paris et au fonctionnement d’une métropole, l’Apur et l’Insee ont procédé à un regroupement des activités selon les cinq fonctions majeures suivantes :

Regroupement d'activités
1. Fonctions industrielles et support Agriculture - Commerce de gros - Construction - Industrie - Transport et entreposage
2. Fonctions commerciales et de services de proximité Commerce de détail - Commerce et réparation automobile - Hébergement et restauration - Activités immobilières - Agences de voyage - Arts, spectacles et activités récréatives - Services personnels - Organisations associatives
3. Services publics Administration publique - Enseignement - Santé - Action sociale
4. Fonctions tertiaires supérieures Information et communication - Activités financières et d'assurance - Recherche/Développement - Sièges sociaux et conseil en gestion - Publicité et études de marché - Activités juridiques et comptables - Ingénierie, architecture, contrôle et analyse technique
5. Services d'appui au tertiaire Activités de location et location-bail - Activités liées à l'emploi - Enquêtes et sécurité - Services relatifs aux bâtiments et aménagement paysager - Activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises - Autres activités spécialisées scientifiques et techniques

    Sources

    Les données concernant les établissements et les emplois salariés des quartiers de gare sont issues de Clap (Connaissance locale de l’appareil productif) au 31 décembre 2012. Le dispositif Clap permet de dénombrer et de localiser les établissements et les emplois salariés à un niveau géographique fin et par secteur d’activité détaillé.

    Les données concernant les actifs occupés résidant dans les quartiers de gare sont issues du recensement de la population 2011.

    Les données concernant les permis de construire autorisés dans les quartiers de gare sont issues de Sitadel (Système d’information et de traitement automatisé des données élémentaires sur les logements et les locaux). Cette base de données recense l’ensemble des opérations de construction à usage d’habitation (logement) et à usage non résidentiel (locaux) soumises à la procédure d’instruction du permis de construire. Elle est produite par le SOeS, service statistique du ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministère du Logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité.

    Les données utilisées étant géolocalisées à l’adresse, l’étude porte sur le périmètre exact du quartier de gare (disque d’un rayon de 800 mètres autour de la gare) tel qu’il est défini dans l’encadré « Le Grand Paris Express et les quartiers de gare ».

    Pour en savoir plus

    En complément à cette étude : fiches profils des 10 quartiers de gare à consulter sur http://www.apur.org.

    Calvier C., Jankel S., Pottier P., Renouvel S., « Le tissu économique des quartiers de gare de la ligne 15 ouest du métro du Grand Paris - Une vocation économique confirmée », Insee Analyses Ile-de-France n° 27, février 2016.

    Bellidenty J., Calvier C., Jankel S., Mohrt F., Pottier P., Renouvel S., « Le tissu économique des quartiers de gare de la ligne 15 sud du métro du Grand Paris - Des activités tertiaires supérieures à l’ouest et des services publics à l’est », Insee Analyses Ile-de-France n° 16, avril 2015.

    « Analyse croisée des 10 quartiers de gare de la ligne 16 », Observatoire des quartiers de gare du Grand paris, Apur, décembre 2014.