Indice des prix à la consommation des ménages Décembre 2015Hausse des prix de 0,2 % en décembre 2015et diminution de 0,2 % sur un an

Bertrand AUMAND, Cynthia DUCHEL

En décembre 2015, l’indice des prix à la consommation des ménages en Guadeloupe augmente de 0,2 %, porté par la forte hausse des prix des billets d’avion (+ 17,9 %) et des tarifs des assurances automobiles (+ 5,5 %). En revanche, les prix des produits frais (– 2,6 %) et les prix des produits pétroliers (– 2,4 %) diminuent. L’indice des prix de Guadeloupe est en baisse de 0,2 % sur un an.

Les prix de l’alimentation sont en repli de 0,4 % ce mois-ci mais en hausse de 1,9 % sur un an. Ce recul s’explique par la baisse de 2,6 % des produits frais. En effet, les prix des légumes frais reculent de 4,8 % et ceux des fruits frais de 1,8 %. En décembre, les prix des yaourts augmentent de 3,0 %. Hors produits frais, les prix de l'alimentation progressent de 0,2 %.

Pour les produits manufacturés, les prix régressent légèrement (– 0,2 % ; + 0,1 % sur un an) malgré une hausse de 0,3 % des prix de l’habillement et chaussures. Les prix des produits de santé évoluent peu ce mois-ci (– 0,1 %) mais restent orientés à la baisse sur un an (– 3,3 %). Les prix des autres produits manufacturés reculent de 0,3 %, en raison de la baisse des prix des automobiles neuves (– 1,7 %) et des jeux et jouets (– 4,0 %). En glissement annuel, les prix des produits manufacturés progressent de 0,7 %.

Les prix de l’énergie baissent pour le cinquième mois consécutif (– 1,8 % ; – 9,8 % sur un an). Ce repli est dû à une nouvelle baisse des prix des produits pétroliers (– 2,4 % ;– 13,8 % sur un an). Le prix du gazole diminue de 4,4 % en décembre et celui du supercarburant de 1,5 %. Le prix de la bouteille de gaz baisse également (– 1,4 %).

Les prix des services augmentent de 1,3 % sous l'effet de la hausse des prix des transports et communications (+ 6,6 %), elle-même expliquée par la forte progression des prix des transports aériens de voyageurs (+ 17,9 %). Cette hausse est liée au début de la haute saison touristique. Les prix des services de santé et les loyers évoluent peu ce mois-ci (+ 0,1 %). Les prix des autres services augmentent modérément de 0,2 % (+ 0,8 % sur un an), sous l'effet de la hausse des taxes d’enlèvement des ordures ménagères (+ 2,3 %) et celle des primes d’assurances automobiles (+ 5,5 %). Par rapport à décembre 2014, les prix des services progressent de 1 %.

Illustrations

Figure 1 – Indice des prix à la consomation en Guadeloupe

En glissement annuel (en %)
Indice des prix à la consomation en Guadeloupe
janv-10 2,2%
févr-10 2,6%
mars-10 2,1%
avr-10 1,7%
mai-10 2,3%
juin-10 2,2%
juil-10 3,2%
août-10 3,9%
sept-10 4,2%
oct-10 3,0%
nov-10 2,4%
déc-10 3,3%
janv-11 3,1%
févr-11 3,2%
mars-11 3,3%
avr-11 3,7%
mai-11 3,4%
juin-11 2,7%
juil-11 2,2%
août-11 1,9%
sept-11 1,5%
oct-11 2,0%
nov-11 2,1%
déc-11 1,8%
janv-12 1,7%
févr-12 1,7%
mars-12 1,6%
avr-12 1,9%
mai-12 1,3%
juin-12 2,3%
juil-12 2,2%
août-12 2,0%
sept-12 1,5%
oct-12 2,0%
nov-12 2,5%
déc-12 2,1%
janv-13 2,0%
févr-13 1,5%
mars-13 1,9%
avr-13 1,3%
mai-13 1,2%
juin-13 0,9%
juil-13 0,8%
août-13 1,0%
sept-13 0,6%
oct-13 -0,3%
nov-13 0,0%
déc-13 -0,1%
janv-14 -0,5%
févr-14 0,5%
mars-14 0,2%
avr-14 0,1%
mai-14 0,2%
juin-14 0,0%
juil-14 0,2%
août-14 0,7%
sept-14 0,8%
oct-14 1,0%
nov-14 0,5%
déc-14 0,6%
janv-15 0,1%
fevr-15 -0,5%
mars-15 -0,2%
avr-15 0,7%
mai-15 0,6%
juin-15 1,0%
juil-15 0,9%
août-15 0,5%
sept-15 0,2%
oct-15 0,1%
nov-15 0,4%
déc-15 -0,2%
  • Lecture : en janvier 2015, l’indice des prix (ensemble) a augmenté de 0,1 % par rapport à janvier 2014.
  • Source : Insee, indice des prix à la consommation –  Dirag 2015.

Figure 1 – Indice des prix à la consomation en Guadeloupe

Figure 2 – Indice des prix à la consommation en Guadeloupe - Décembre 2015

Indice de base 100 en décembre 1998
Indice des prix à la consommation en Guadeloupe - Décembre 2015
Regroupements Pondérations 2015 Indice pour le mois de Variation (%) au cours
dec 2014 sept 2015 oct 2015 nov 2015 dec 2015 du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Ensemble 10 000 130,1 130,1 128,9 129,6 129,9 0,2 -0,2 -0,2
Alimentation 1 850 136,4 139,1 139,1 139,6 139,1 -0,4 0,0 1,9
Produits frais 378 129,0 134,8 135,8 138,7 135,2 -2,6 0,3 4,8
Alimentation hors produits frais 1 472 136,3 138,1 137,9 137,7 138,0 0,2 -0,1 1,2
Tabac 47 466,3 469,1 469,1 469,1 469,1 0,0 0,0 0,6
Produits manufacturés 3 006 108,1 108,6 107,1 108,4 108,2 -0,2 -0,4 0,1
Habillement et chaussures 497 91,5 91,2 85,0 90,2 90,5 0,3 -0,8 -1,1
Produits de santé 231 83,7 81,7 81,2 80,9 80,9 -0,1 -1,0 -3,3
Autres produits manufacturés 2 278 117,8 118,9 118,5 119,0 118,6 -0,3 -0,2 0,7
Énergie 961 158,8 155,2 147,9 145,9 143,2 -1,8 -7,7 -9,8
dont Produits pétroliers 748 168,7 161,8 151,8 149,1 145,4 -2,4 -10,1 -13,8
Services 4 136 133,8 132,9 132,6 133,3 135,1 1,3 1,7 1,0
Loyers et services rattachés 813 139,0 139,3 139,5 139,5 139,6 0,1 0,2 0,5
Service de santé 194 132,1 133,3 133,4 134,2 134,3 0,1 0,8 1,7
Transports et communications 756 120,6 113,5 113,4 115,3 122,9 6,6 8,2 1,9
Autres services 2 373 134,1 134,8 134,3 134,8 135,1 0,2 0,3 0,8
Alimentation et tabac 1 897 143,1 145,8 145,8 146,3 145,8 -0,4 0,0 1,9
Produits manufacturés et énergie 3 967 118,8 118,6 116,0 116,7 116,0 -0,6 -2,1 -2,3
Manufacturés hors habillement et chaussures 2 509 113,6 114,3 113,9 114,3 113,9 -0,3 -0,3 0,3
Ensemble hors produits frais 9 593 129,4 129,2 127,9 128,5 129,0 0,4 -0,2 -0,4
Ensemble hors énergie 9 039 127,3 127,6 126,9 127,8 128,4 0,4 0,6 0,9
Ensemble hors tabac 9 953 128,6 128,6 127,3 128,0 128,3 0,2 -0,2 -0,2
  • Source : Insee, indice des prix à la consommation –  Dirag 2015.

Figure 3 – Indice des prix des départements d’outre-mer et de métropole - Décembre 2015

Indice des prix des départements d’outre-mer et de métropole - Décembre 2015
Regroupements Variation (%) des douze derniers mois
Guadeloupe Guyane Martinique Réunion France
Ensemble -0,2 -0,1 -0,5 0,4 0,2
Alimentation 1,9 1,6 1,3 1,7 0,6
Produits frais 4,8 6,9 5,0 8,3 3,1
Alimentation hors produits frais 1,2 0,5 0,4 1,0 0,2
Tabac 0,6 -0,8 1,5 0,0 0,3
Produits manufacturés 0,1 -1,4 -0,8 -0,1 -0,3
Habillement et chaussures -1,1 -4,1 -3,0 -4,3 -0,3
Produits de santé -3,3 -4,2 -4,8 0,7 -4,0
Autres produits manufacturés 0,7 0,0 0,3 1,0 0,6
Énergie -9,8 -6,4 -9,5 -3,9 -4,7
dont Produits pétroliers -13,8 -12,4 -14,1 -7,4 -9,7
Services 1,0 0,7 0,8 1,0 1,2
Loyers et services rattachés 0,5 0,5 0,3 1,5 0,7
Service de santé 1,7 1,4 3,3 1,1 0,5
Transports et communications 1,9 0,1 0,1 0,4 0,2
Autres services 0,8 1,2 1,0 1,1 1,6
Alimentation et tabac 1,9 1,5 1,3 1,6 0,5
Produits manufacturés et énergie -2,3 -2,4 -2,9 -0,8 -1,4
Manufacturés hors habillement et chaussures 0,3 -0,5 0,0 1,0 -0,4
Ensemble hors produits frais -0,4 -0,4 -0,7 0,2 0,1
Ensemble hors énergie 0,9 0,3 0,4 0,8 0,6
Ensemble hors tabac -0,2 -0,1 -0,5 0,4 0,2
  • Source : Insee, indice des prix à la consommation –  Dirag 2015.

Méthodologie

L'indice des prix est mesuré en base 100 par rapport à 1998. Une valeur de 125 signifie ainsi que les prix ont augmenté de 25 % pour la catégorie concernée entre 1998 et la date de référence.

L’évolution des indices des prix à la consommation est présentée en variation mensuelle (pourcentage d’évolution des indices du mois par rapport au mois précédent) et en glissement annuel. Celui-ci correspond à la variation au cours des 12 derniers mois, qui est calculée en rapportant l’indice du mois à celui du même mois l’année précédente. Ainsi par exemple, l’indice du mois de juin 2014 est rapporté à celui de juin 2013.

Qu’est-ce-que l’indice des prix à la consommation ?

L’indice des prix à la consommation est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la variation du niveau général des prix des biens et des services proposés aux consommateurs sur le territoire. C’est une mesure synthétique des évolutions de prix à qualité constante.

La quasi-totalité des biens et des services marchands proposés aux consommateurs font partie du champ de l’indice.

À quoi sert-il ?

Il permet de revaloriser les pensions alimentaires,les loyers d’habitation, les rentes viagères, et d’indexer le Smic et les retraites, ainsi que le taux du livret A ou d’autres produits financiers.

Il permet de suivre mois par mois l’évolution des prix et donc d’apprécier les tendances inflationnistes.

Pour en savoir plus

Pour comprendre... le pouvoir d’achat et l’indice des prix

En Guadeloupe entre 1998 et 2013, les prix ont évolué en moyenne au même rythme que ceux de la métropole. Insee, Antian’échos, n°48 Juin 2014.