En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, autant de mariages en 2014 qu’en 2013

Pauline Buffard, Jean-François Gamba, Insee

Alors que depuis juin 2013, le mariage est ouvert à tous les couples, le nombre de mariages célébrés en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées en 2014 est de même ordre qu’en 2013. Parmi les 20 600 mariages célébrés en 2014 dans la région, 970 l’ont été entre personnes de même sexe. La part des mariages entre personnes de sexe identique est l'une des plus élevées des régions de province. Un mariage entre personnes de même sexe sur 6 est célébré dans l’une des deux métropoles de la région : Toulouse ou Montpellier.

Depuis la loi du 17 mai 2013, le mariage s’ouvre désormais à tous les couples. Le premier mariage entre personnes de même sexe est célébré à Montpellier le 29 mai 2013 suivi dans la région de 805 autres en 2013 et de 970 en 2014. Au niveau national 7 360 mariages entre personnes de même sexe ont été célébrés en 2013 et 10 520 en 2014.

Une croissance portée par les grandes villes

Alors que depuis 2007, le nombre de mariages global diminue dans la région, tendance observée également au niveau national, entre 2013 et 2014, celui-ci se stabilise (+ 0,4 %) (figure 1). Au niveau national, il a augmenté de + 0,9 %. Dans la région comme en métropole, la stabilisation est le résultat d’une baisse du nombre de mariages entre personnes de sexe différent entre 2013 et 2014 et de l'augmentation des mariages entre personnes de même sexe.

Figure 1 – Nombre de mariages stable grâce aux mariages entre personnes de même sexe

unité : nombre
Nombre de mariages stable grâce aux mariages entre personnes de même sexe
Nombre de mariages célébrés entre personnes de sexe différent Nombre de mariages célébrés entre personnes de même sexe
2007 22 066
2008 21 657
2009 20 849
2010 20 624
2011 20 300
2012 20 663
2013 19 708 805
2014 19 631 968
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil

Figure 1 – Nombre de mariages stable grâce aux mariages entre personnes de même sexeÉvolution du nombre de mariages célébrés en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

L’évolution du nombre de mariages résulte de la combinaison de plusieurs facteurs, démographiques avec le nombre d’habitants, mais aussi comportementaux, disposition des individus à se marier. Alors que la région connaît une augmentation annuelle de population de + 1 % entre 2007 et 2012, la population des 20 à 59 ans, âges où les mariages sont les plus fréquents, augmente plus modérément, + 0,2 % par an. Ceci explique en partie la moindre évolution du nombre de mariages au regard de la tendance démographique globale de la région.

En 2014, 52 % des mariages célébrés en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées entre personnes de sexe identique sont contractés entre deux hommes. L'écart d’âge médian entre les deux mariés est de 3 ans pour les couples de sexe différent, 4 ans pour les couples de femmes et 5 ans pour les couples d'hommes.

3e région de province pour la célébration des mariages entre personnes de sexe identique

En 2014, les mariages entre personnes de même sexe représentent 4,7 % de l'ensemble des mariages célébrés en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Cette proportion est supérieure à la moyenne de France métropolitaine (4,4 %), et davantage à la moyenne de France métropolitaine hors Île-de-France (3,8 %). Elle est l’une des plus élevées parmi les régions de province, derrière les régions Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (5,2 %) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (4,8 %).

Avec une population de 1,2 million d’habitants, la Haute-Garonne célèbre 4 400 mariages en 2014, dont 4,3 % conclus entre personnes de sexe identique. En comparaison, l’Hérault moins peuplé (1,1 million d’habitants), accueille autant de mariages, avec une part d’unions entre personnes de même sexe de 6,5 %. Cette part est la plus élevée des départements de la région (figure 2). Viennent ensuite, les Pyrénées-Orientales et le Gard avec respectivement 6,0 % et 5,3 %.

Figure 2 – Des mariages entre personnes de même sexe plus fréquents sur le littoral

Des mariages entre personnes de même sexe plus fréquents sur le littoral
Département Part des mariages de même sexe (en %)
01 3,2
02 3,7
03 3,9
04 3,8
05 3,1
06 6,2
07 2,9
08 2,7
09 3,0
10 4,0
11 4,7
12 1,4
13 4,1
14 4,4
15 2,3
16 5,3
17 6,1
18 2,5
19 4,1
21 5,1
22 3,5
23 3,9
24 4,3
25 2,7
26 3,4
27 4,6
28 2,4
29 4,0
2A 2,2
2B 1,4
30 5,3
31 4,3
32 3,9
33 6,4
34 6,5
35 4,6
36 4,8
37 5,0
38 3,4
39 4,4
40 5,1
41 4,1
42 2,4
43 3,3
44 5,4
45 3,3
46 3,0
47 3,6
48 0,9
49 3,5
50 2,9
51 4,0
52 2,5
53 2,7
54 4,2
55 3,4
56 4,2
57 3,4
58 4,9
59 3,7
60 3,6
61 3,4
62 4,0
63 4,3
64 4,6
65 3,3
66 6,0
67 4,2
68 3,0
69 4,6
70 2,6
71 4,6
72 4,4
73 3,1
74 3,6
75 13,3
76 4,0
77 3,2
78 2,9
79 4,8
80 4,4
81 3,5
82 4,0
83 4,9
84 4,6
85 4,1
86 3,9
87 4,4
88 2,1
89 5,0
90 1,6
91 3,6
92 4,1
93 2,4
94 4,5
95 2,4
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil

Figure 2 – Des mariages entre personnes de même sexe plus fréquents sur le littoralPart des mariages entre personnes de même sexe par département en 2014

Les principales villes de la région à avoir plus fréquemment célébré ces nouvelles unions se situent sur le contour méditerranéen : Montpellier, avec une proportion de ces unions de 8,5 %, Béziers (4,5 %), Perpignan (4,6 %) et sur le bassin de la Garonne avec Toulouse (5,8 %). La part importante des mariages de couples de sexe identique conclus à Montpellier situe la ville en 3e position des grandes villes françaises de province après Rennes et Bordeaux.

Un mariage entre personnes de même sexe sur six célébré à Montpellier ou à Toulouse

Alors que la ville de Toulouse accueille 7 % des mariages de la région et Montpellier 4,6 %, 8,5 % des mariages régionaux entre personnes de sexe identique sont célébrés à Toulouse et 8,3 % à Montpellier.

En effet, les mariages entre personnes de même sexe sont plus fréquents dans les grandes villes. Un quart des ces unions sont célébrées dans une des deux métropoles ou dans une ville de plus de 50 000 habitants, contre un cinquième pour l’ensemble des mariages (figure 3).

Par ailleurs, si 20 % des mariages sont célébrés dans les petites communes de moins de 1 000 habitants, ils ne sont que 17 % pour les mariages entre personnes de même sexe.

Figure 3 – Les mariages entre personnes de même sexe plus urbains - Mariages célébrés en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées en 2014 par type de commune

Les mariages entre personnes de même sexe plus urbains - Mariages célébrés en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées en 2014 par type de commune
Nombre d'habitants Nombre de mariages Répartition des mariages (en %)
… entre personnes de sexe différent … entre personnes de même sexe Total … entre personnes de sexe différent … entre personnes de même sexe Total
moins de 1000 habitants 3 963 163 4 126 20,2 16,8 20,0
1000 à moins de 10 000 habitants 8 589 416 9 005 43,8 43,0 43,7
10 000 à moins de 50 000 habitants 3 313 153 3 466 16,9 15,8 16,8
50 000 à moins de 200 000 habitants 1 546 73 1 619 7,9 7,5 7,9
200 000 habitants ou plus 2 220 163 2 383 11,3 16,8 11,6
Total 19 631 968 20 599 100 100 100
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil

Nombre de pacs toujours en augmentation

En 2014, 16 090 Pactes civils de solidarité (Pacs) ont été conclus en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, soit 5,6 % de plus qu’en 2013. Cette augmentation est deux fois plus élevée qu’au niveau national (+ 2,8 %). Parmi les Pacs signés dans la région, 549 sont conclus entre personnes de même sexe, soit 3,4 %. Cette part est proche du niveau national (3,6 %).

Encadré

Contexte

La loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe a été promulguée le 17 mai 2013 en France. Le 1er mariage a été célébré le 29 mai 2013 à Montpellier.

Le Pacte Civil de Solidarité (Pacs) est un contrat de vie commune conclu par deux personnes physiques majeures, de sexe différent ou de même sexe, pour organiser leur vie commune (Art.515-1 du Code Civil). Créée en 1999, la loi sur le Pacs a connu plusieurs modifications. En particulier au 1er janvier 2005, le régime fiscal du Pacs relatif à l’impôt sur le revenu a été aligné sur celui du mariage.

Sources

Les statistiques d’état civil sur les mariages sont issues d’une exploitation des informations transmises par les mairies à l’Insee. Le code civil oblige à déclarer tout événement relatif à l'état civil (naissances, mariages, décès, reconnaissances) à un officier d'état civil dans des délais prescrits. L'Insee s'assure de l'exhaustivité et de la qualité des données avant de produire les fichiers statistiques d'état civil.

Les statistiques concernant le pacte civil de solidarité (Pacs) sont fournies par le ministère de la Justice.

Le recensement de la population sert de base aux estimations annuelles de population. Il en fixe les niveaux de référence pour les années où il est disponible.

Pour en savoir plus

Bellamy V., « 241 300 mariages en 2014 : une légère hausse due aux mariages entre personnes de même sexe » Insee Focus n° 55, mars 2016

Girard P., Martinelli D., Rabier R., « Toulouse et l’espace littoral, moteurs du dynamisme démographique de la région », Insee Analyses Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées n° 2, janvier 2016

Beaumel C., Bellamy V., « Bilan démographique 2015 », Insee Première n° 1581, janvier 2016

Beaumel C., Bellamy V., « Statistiques d’état civil sur les mariages en 2012 », Insee Résultats n° 152 Société, avril 2014