Offre de soins de proximité en Haute-Normandie : Étude prospective des besoins en professionnels de santé

Sous l'effet du vieillissement de la population, la demande haut-normande en matière de soins de proximité va augmenter ces prochaines années. Déjà faiblement dotée en professionnels de santé, la Haute-Normandie va en plus devoir faire face à de très nombreux départs en retraite. Les dynamiques d'installation constatées ces dernières années devraient permettre, si elles se prolongent, d'améliorer la densité régionale en infirmiers et en kinésithérapeutes. Elles seraient en revanche insuffisantes au regard des besoins en nouveaux dentistes et ne compenseraient qu'une part très minoritaire des départs de médecins.

Insee Dossier Haute-Normandie
Paru le : 15/12/2015
Consulter

Demande de soins et démographie médicale de proximité : état des lieux et perspectives à l'horizon 2022

Jérôme FOLLIN, Cédric MUREAU et Catherine SUEUR (INSEE) Cartographie : Julien DELAMARE (INSEE)

Quatre médecins sur dix et un dentiste sur trois cesseraient leur activité en Haute-Normandie à l'horizon 2022. Ces proportions seraient nettement moins élevées pour les infirmiers et les kinésithérapeutes. Pour contribuer au nécessaire renouvellement de l'offre de santé de proximité, l'apport de nouveaux médecins s'avèrerait largement insuffisant s'il s'effectuait au même rythme que ces dernières années. Les enjeux de renouvellement concernent quasiment tous les territoires de Haute-Normandie, mais certains d'entre eux présentent une situation particulièrement tendue.

Insee Dossier Haute-Normandie
Paru le : 15/12/2015