Les équipements sportifs en Languedoc-Roussillon

Avec 12 400 équipements sportifs, la région Languedoc-Roussillon dispose d'autant d'équipements qu'en France métropolitaine hors Île-de-France, au regard de sa population. Des disparités selon les territoires apparaissent, notamment en temps d'accès concernant les 5 types d'équipements qui ont fait l'objet de ce dossier, à savoir les bassins de natation, les terrains de grands jeux, les salles multisports, les plateaux d'EPS et multisports de proximité et les sports traditionnels régionaux (balle au tambourin, course camarguaise et joutes nautiques). Les perspectives d'évolution démographique devraient permettre aux acteurs publics d'envisager les besoins futurs selon les territoires et selon les types d'équipements, en particulier concernant les cinq types d'équipements analysés. Ce dossier a été réalisé dans un but d'aide à la décision publique et de partage de connaissance accessible à tout citoyen, en partenariat entre la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) de Languedoc-Roussillon et l'Insee. En complément de ce dossier, une synthèse régionale sur l'ensemble des équipements sportifs a été rédigée dans la collection Insee Analyses Languedoc-Roussillon n° 18, d'octobre 2015.

Insee Dossier Languedoc-Roussillon
Paru le : 09/10/2015
Consulter

Plateaux d'EPS, skateparks et sites de vélo freestyle

Ludivine BARNAUD, Pauline BUFFARD, Insee

Le Languedoc-Roussillon est une région bien dotée en petits équipements extérieurs type plateaux d'Éducation Physique et Sportive (EPS), skateparks et sites de vélo freestyle. Ces installations, permettant la pratique de nombreux sports librement, sont des équipements de proximité très accessibles aux habitants puisque 85 % de la population réside dans une commune équipée. Pour les résidents des communes non équipées, leur temps de trajet est en moyenne de 8 minutes pour accéder à l'équipement de ce type le plus proche, soit 2 minutes de moins qu'en moyenne de province. À l'horizon 2030, si les évolutions démographiques se poursuivaient, les zones autour de Narbonne, l'aire urbaine de Montpellier et la zone entre Montpellier et Nîmes pourraient pâtir d'un déficit d'équipements au regard de leur population résidente et du nombre d'installations actuel.

Insee Dossier Languedoc-Roussillon
Paru le : 09/10/2015