Développement et trajectoire de l'Aire Urbaine de Rouen - Similitudes et singularités de Rouen comparée aux grandes aires urbaines à dominante tertiaire

Quels sont les facteurs favorables au développement économique des grandes aires urbaines et comment expliquer que leur trajectoire au cours de ces dix dernières années divergent ? La croissance démographique et l'élévation du niveau de formation de la population sont fortement liées à la hausse de l'emploi des grandes aires urbaines. Le développement de certaines fonctions économiques a également pesé, de manière favorable ou non, sur l'emploi. C'est particulièrement le cas des fonctions fabrication, transports-logistique ou encore conception-recherche qui ont joué positivement sur la croissance de l'emploi. Sectoriellement, la grande aire urbaine de Rouen est proche des grandes aires où les activités tertiaires sont très présentes. Cependant, le territoire rouennais a connu une croissance de l'emploi moins forte que ces dernières. Cette plus faible dynamique est notamment liée à une croissance démographique plus lente. La question de l'attractivité résidentielle se pose alors. De même, l'accueil des hauts diplômés est un facteur favorable pour une croissance de l'emploi plus forte. Le développement des métiers de conception-recherche, de fabrication, des transports et de logistique est également un gage de croissance de l'emploi qui, renforcé, dynamiserait la croissance de l'emploi au sein de la grande aire urbaine rouennaise, au même titre que la poursuite de la baisse du chômage.

Consulter

Rouen parmi les 34 grandes aires urbaines à dominante tertiaire

Laurent BRUNET, Caroline LEVOUIN et Cédric MUREAU (INSEE)

Des grandes aires urbaines (GAU) présentant une structure sectorielle proche ont vu leur emploi évoluer de manière différente. Une classification des 146 GAU, à partir de leur structure sectorielle en 1999, a permis de déterminer quatre groupes selon leur profil économique : dominante tertiaire, tertiaire non marchand, touristique ou industrielle. La GAU de Rouen appartient au groupe des 34 GAU à dominante tertiaire. Parmi elles, 18 comprennent une capitale régionale ou une métropole. Bien que proches sectoriellement, la GAU de Rouen se distingue de ces 18 GAU par une présence plus forte des activités liées à la construction, à l'immobilier, au transport-entreposage, à l'industrie automobile et aux assurances. En revanche, les activités culturelles et la recherche-développement y sont moins développées.

Insee Dossier Normandie
Paru le : 09/02/2016