Projections de ménages à l'horizon 2030

Pour les acteurs publics chargés de l'aménagement du territoire, connaître l'évolution à venir de la population constitue un enjeu fort. Cette connaissance est d'autant plus nécessaire dans une région comme Midi-Pyrénées qui se caractérise par un fort dynamisme démographique. La Dreal et l'Insee se sont associés pour apporter un éclairage prospectif à l'horizon 2030 sur l'évolution possible du nombre des ménages et de leurs caractéristiques, sous les hypothèses de maintien des tendances démographiques récentes et des comportements de cohabitation à l'échelle des territoires de Midi-Pyrénées. Au travers de 18 fiches illustrées et commentées, pour la région, les huit départements et les neuf grandes aires urbaines, ce dossier décrit pour chaque territoire, l'évolution passée du nombre de ménages et la progression possible de ceux-ci à l'horizon 2030.

Insee Dossier Midi-Pyrénées
Paru le : 06/11/2015
Consulter
Sommaire

Aire urbaine de Tarbes, la croissance des ménages la plus faible des grandes aires de Midi-Pyrénées

Christophe BORDET

En 2009, 115 900 personnes vivent dans l'aire urbaine de Tarbes, ce qui représente la moitié de la population des Hautes- Pyrénées. La quasi-totalité vit au sein de ménages, unité désignant l'ensemble des personnes qui partagent la même résidence principale. L'aire urbaine de Tarbes compte ainsi 53 200 ménages en 2009. Ils seraient 59 150 en 2030 si les tendances démographiques récentes et les comportements de cohabitation se maintenaient. Le nombre de ménages progresserait de 11,2 % sur la période 2009-2030, soit en moyenne de 0,5 % par an. Cette hausse serait encore plus modérée que celle de l'ensemble des Hautes-Pyrénées qui est le département ayant la croissance la plus faible de Midi-Pyrénées (+ 12,8 % contre + 26,3 % en moyenne régionale). En 2030, les ménages de l'aire urbaine de Tarbes représenteraient 50,4 % des ménages hauts-pyrénéens contre 51,2 % en 2009. Entre 1990 et 2009, la progression du nombre de ménages dans l'aire urbaine était légèrement supérieure à celle du département (+ 1,1 % en moyenne par an contre + 1,0 % pour les Hautes-Pyrénées).

Insee Dossier Midi-Pyrénées
Paru le : 06/11/2015