Au premier semestre 2015, les industriels jugent leurs résultats d’exploitation plus satisfaisantsEnquête de trésorerie dans l'industrie - Juin 2015

Avertissement : Dans la publication du mois de juin 2015, les pondérations utilisées pour agréger les réponses des chefs d’entreprise ont été mises à jour. Il en résulte des changements dans la valeur de l’ensemble des résultats publiés au titre de cette enquête, négligeables au niveau le plus agrégé mais qui peuvent être significatifs à un niveau sectoriel fin.

Avertissement : Dans la publication du mois de juin 2015, les pondérations utilisées pour agréger les réponses des chefs d’entreprise ont été mises à jour. Il en résulte des changements dans la valeur de l’ensemble des résultats publiés au titre de cette enquête, négligeables au niveau le plus agrégé mais qui peuvent être significatifs à un niveau sectoriel fin.

Ensemble de l’industrie

Les résultats d’exploitation sont jugés plus satisfaisants

Au premier semestre 2015, les industriels sont plus nombreux qu’au semestre précédent à juger que leurs résultats d’exploitation sont satisfaisants. Le solde d’opinion correspondant progresse de 9 points, pour atteindre un niveau (+22) nettement au-dessus de sa moyenne de longue période (+5). La baisse des frais financiers et celle des prix d’approvisionnement sont les principaux facteurs de cette amélioration.

La situation de trésorerie est quasi stable, à un niveau normal

En revanche, quasiment autant d’industriels qu’au semestre précédent jugent que leur situation de trésorerie est difficile. Le solde correspondant, quasi stable (-9), reste très proche de son niveau moyen de longue période (-8). Un peu plus d’industriels jugent que la variation des crédits-clients et celle des stocks ont exercé une influence défavorable sur la trésorerie. En sens inverse, un peu plus d’entre eux signalent que les dépenses d’équipement et les investissements financiers ont contribué positivement.

Les entreprises sont un peu moins nombreuses à signaler une réduction de leur endettement

Moins d’industriels estiment que l’endettement à moyen-long terme a diminué. L’encours de crédit à court terme est en légère hausse par rapport au semestre précédent. Les industriels jugent par ailleurs que leurs fonds propres d’origine externe se sont stabilisés et qu’ils ont nettement moins recours aux billets de trésorerie, qu’au semestre précédent.

Amélioration prévue au second semestre 2015

Par rapport à la précédente enquête, les industriels anticipent une nette amélioration de leur trésorerie et de leurs résultats d’exploitation au cours du prochain semestre. Ils sont maintenant plus nombreux à envisager une amélioration du rythme de production et une augmentation de leurs dépenses d’équipement.

tableau1 – Opinion relative à la trésorerie et aux résultats d'exploitation dans l'industrie

Soldes d’opinion, en % CVS
Opinion relative à la trésorerie et aux résultats d'exploitation dans l'industrie
Moy* Juin14 Déc14 Juin15
Trésorerie –8 –6 –8 –9
Résultats d’exploitation 5 7 13 22
Évolution prévue de la trésorerie –1 8 1 10
Évolution prévue des résultats d’exploitation 8 5 0 6
  • * : Moyenne de longue période des soldes d’opinion.

Graph1 – Trésorerie dans l'industrie

Graph2 – Résultats d'exploitation

Principaux regroupements industriels

INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

Au premier semestre 2015, les soldes sur la situation de trésorerie et les résultats d’exploitation des entreprises du secteur agroalimentaire sont en hausse et se situent au-dessus de leur moyenne de long terme. Cependant, les industriels du secteur restent légèrement pessimistes sur l’évolution de leur trésorerie pour le semestre à venir, comme ils l’étaient il y a six mois.

BIENS D’ÉQUIPEMENT

Selon les chefs d’entreprises du secteur des biens d’équipement, la situation de trésorerie et les résultats d’exploitation se dégradent au premier semestre 2015. Les soldes correspondant se situent en dessous de leur moyenne sur longue période. Les industriels sont toutefois plus optimistes qu’au semestre précédent sur l’évolution future de leur trésorerie et de leurs résultats d’exploitation.

MATÉRIELS DE TRANSPORT

Automobile

Au premier semestre 2015, la situation de la trésorerie dans la branche automobile s’améliore, retrouvant un niveau proche de sa moyenne de longue période. Les résultats d’exploitation sont jugés bien plus satisfaisants que le semestre précédent, avec un solde nettement supérieur à son niveau moyen. La baisse des prix des approvisionnements et celle des charges salariales sont les principaux facteurs de ce regain. Pour le second semestre 2015, les industriels du secteur sont moins optimistes qu’au semestre précédent sur la situation de trésorerie, le solde correspondant restant toutefois supérieur à sa moyenne de long terme. Ils jugent notamment que leurs dépenses d’équipement augmenteraient et que leurs prix de vente diminueraient. Toutefois, leurs résultats d’exploitation s’amélioreraient avec des perspectives plus favorables d’activité.

Autres matériels de transport

Dans le secteur des autres matériels de transport (constructions navale, aéronautique et ferroviaire), la situation de trésorerie se détériore au premier semestre 2015 ; les résultats d’exploitation sont néanmoins jugés plus satisfaisants qu’en moyenne sur longue période. Selon les industriels, la situation de la trésorerie se dégraderait au second semestre 2015. Ils anticipent une hausse du rythme de leur activité et les résultats d’exploitation continueraient de s’améliorer.

AUTRES INDUSTRIES

Dans les autres branches de l’industrie manufacturière, les soldes d’opinion sur la situation de trésorerie et sur les résultats d’exploitation, quasi stables, sont proches ou légèrement supérieurs à leur niveau moyen sur longue période. Pour le semestre à venir, les industriels prévoient une amélioration de leur trésorerie, malgré une hausse de leurs dépenses d’équipement, ce qui conduirait à une baisse de leur endettement à moyen-long terme. Un peu moins d’industriels que lors de la précédente enquête prévoient de meilleurs résultats d’exploitation.

tableau2 – Trésorerie et résultats d'exploitation par sous-secteurs

Soldes d’opinion, en % CVS
Trésorerie et résultats d'exploitation par sous-secteurs
NA* : (A17) et [A 38] Moy** Juin14 Déc14 Juin15
(C1) Industrie agroalimentaire
Situation actuelle de la trésorerie -6 -5 -8 1
Résultats d'exploitation 9 22 26 29
Évolution prévue de la trésorerie 3 -11 -1 -2
Évolution prévue des résultats d'exploitation 10 4 0 0
(C3) Biens d’équipement
Situation actuelle de la trésorerie -8 -6 -13 -15
Résultats d'exploitation 7 7 12 6
Évolution prévue de la trésorerie 0 2 -10 8
Évolution prévue des résultats d'exploitation 11 2 -1 4
(C4) Matériels de transport
Situation actuelle de la trésorerie -6 -13 -12 -11
Résultats d'exploitation 7 -5 12 38
Évolution prévue de la trésorerie -3 7 36 1
Évolution prévue des résultats d'exploitation 8 -8 4 17
Dont automobile [CL1]
Situation actuelle de la trésorerie -8 -12 -14 -6
Résultats d'exploitation -3 -7 17 59
Évolution prévue de la trésorerie 0 -1 46 9
Évolution prévue des résultats d'exploitation 9 0 -2 11
Autres matériels de transport [CL2]
Situation actuelle de la trésorerie -4 -14 -10 -16
Résultats d'exploitation 5 -2 7 16
Évolution prévue de la trésorerie -9 17 26 -6
Évolution prévue des résultats d'exploitation 4 -20 10 23
(C5) Autres industries
Situation actuelle de la trésorerie -10 -5 -9 -10
Résultats d'exploitation 3 8 6 6
Évolution prévue de la trésorerie -3 6 -12 5
Évolution prévue des résultats d'exploitation 7 6 4 2
  • *NA : nomenclature agrégée , fondée sur la NAF rév. 2.
  • ** : Moyenne de longue période des soldes d’opinion.
  • Source : enquête de trésorerie dans l'industrie - Insee