Au deuxième trimestre 2015, les tensions sur l’appareil de production sont quasiment stablesEnquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie - juillet 2015

En juillet 2015, les industriels considèrent que les tensions sur l’appareil de production sont quasiment inchangées. Le taux d’utilisation des capacités de production (TUC) est quasi stable par rapport au trimestre précédent (82,2 %). Depuis le troisième trimestre 2008, les capacités de production dans l’industrie manufacturière sont moins utilisées qu’en moyenne sur la période 1994-2007.

Informations rapides
No 175
Paru le : 22/07/2015
Prochaine parution le : 24/01/2018 à 08h45 - janvier 2018

Des tensions sur l’appareil de production quasiment stables

En juillet 2015, les industriels considèrent que les tensions sur l’appareil de production sont quasiment inchangées. Le taux d’utilisation des capacités de production (TUC) est quasi stable par rapport au trimestre précédent (82,2 %). Depuis le troisième trimestre 2008, les capacités de production dans l’industrie manufacturière sont moins utilisées qu’en moyenne sur la période 1994-2007.

Le solde relatif aux goulots de production est quasi stable, à un niveau légèrement au-dessus de la normale. La proportion d’entreprises considérant leur capacité de production comme « plus que suffisante » est supérieure à celle des entreprises estimant que leur capacité est insuffisante. Cet écart s’est accru en juillet et le solde se situe au-dessus de sa moyenne de longue période.

Graph2 – Évolution du taux d'utilisation des capacités de production

Des perspectives de demande mieux orientées

En juillet 2015, un peu plus d’industriels jugent que la demande globale au cours des derniers mois recule, mais le solde correspondant reste légèrement supérieur à sa moyenne de long terme. À l’inverse, le solde sur la demande étrangère augmente légèrement et se situe au-dessus de sa moyenne de long terme. Pour les trois prochains mois, les chefs d’entreprise sont plus nombreux à anticiper une nouvelle amélioration de la demande globale et de la demande étrangère ; les soldes correspondant se maintiennent au-dessus de leur moyenne. En juillet, les industriels sont plus nombreux à signaler des difficultés d’offre seulement (21 % contre 12 % en avril), la proportion atteignant son plus haut niveau depuis fin 2011.

Graph1 – Opinion sur l'évolution passée de la demande

tableau1 – Opinion des industriels : demandes et facteurs de production

Soldes d’opinion, en % CVS
Opinion des industriels : demandes et facteurs de production
Industrie manufacturière Moy.* Oct. 14 Jan. 15 Avril 15 Juil. 15
Demande globale
Évolution passée 0 –4 –3 5 1
Évolution prévue 1 4 2 4 9
Demande étrangère
Évolution passée 3 –2 12 6 8
Évolution prévue 5 2 5 12 13
Facteurs de production
Goulots de production (en %) 22 22 24 24 25
Jugement sur les capacités de production 14 18 14 14 20
Taux d’utilisation des capacités de production (en %) 84,6 80,7 80,7 82,3 82,2
Difficultés d’offre et de demande
Difficultés d’offre et de demande 8 11 9 12 11
Difficultés d’offre seulement 20 16 14 12 21
Difficultés de demande seulement 44 49 44 39 37
  • * : Moyenne de longue période depuis 1976.
  • Les résultats de la dernière enquête sont provisoires
  • Source : Insee - enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie

Plus d’industriels indiquent une baisse passée de leurs effectifs

En juillet, les industriels sont un peu plus nombreux à estimer que les effectifs ont diminué au cours des derniers mois. Le solde correspondant reste cependant un peu au-dessus de sa moyenne de longue période. Pour les prochains mois, les industriels ne sont pas plus optimistes : le solde correspondant est stable et demeure également supérieur à sa moyenne de longue période.

Moins d’un tiers des industriels interrogés éprouvent des difficultés de recrutement ; la part est en légère hausse et légèrement au-dessus de sa moyenne de long terme.

Graph3 – Opinions des industriels sur l’évolution des effectifs

Légère progression des salaires

Selon les chefs d’entreprise de l’industrie manufacturière, les salaires ont progressé de 0,3 % au cours du deuxième trimestre 2015.

Le solde d’opinion sur la durée hebdomadaire du travail est quasi stable. Un peu plus d’industriels anticipent une baisse de cette durée dans les prochains mois.

Quasi-stagnation des prix de vente

Selon les industriels, les prix de vente dans l’industrie manufacturière ont quasiment stagné au deuxième trimestre 2015 (+0,1 % après +1,0 %) ; ils anticipent une quasi-stabilité au trimestre prochain (-0,1 %).

Quasiment autant d’entrepreneurs de l’industrie manufacturière rencontrent des difficultés de trésorerie que le trimestre précédent (13 %). Cette proportion reste en dessous de son niveau moyen.

Dégradation de l’opinion sur les perspectives d’exportation

En juillet 2015, les perspectives générales d’exportation se dégradent. Après une hausse de 36 points depuis juillet 2014, le solde correspondant perd 13 points mais reste nettement supérieur à sa moyenne de longue période.

Un peu plus de chefs d’entreprise jugent qu’au deuxième trimestre 2015, leur compétitivité sur le marché national et sur le marché de l’Union européenne s’améliore. À l’inverse, le solde sur la compétitivité hors de l’Union européenne se dégrade, mais reste toutefois supérieur à sa moyenne de longue période.

Graph4 – Position de compétitivité

tableau2 – Opinion des industriels : emploi, compétitivité, trésorerie, salaires et prix de vente

Soldes d’opinion, en % CVS
Opinion des industriels : emploi, compétitivité, trésorerie, salaires et prix de vente
Industrie manufacturière Moy.* Oct. 14 Jan. 15 Avril 15 Juil. 15
Effectifs
Évolution passée –11 –9 –10 –7 –9
Évolution prévue –13 –10 –11 –8 –8
Difficultés de recrutement 28 26 27 27 29
Durée du travail
Évolution passée –3 –2 0 2 1
Évolution prévue –5 –2 0 1 –1
Trésorerie et salaires
Difficultés de trésorerie 15 13 12 12 13
Salaires passés 0,5 0,3 0,3 0,1 0,3
Prix de vente
Évolution passée 0,1 –0,6 –1,2 1,0 0,1
Évolution prévue 0,2 –0,5 –1,1 –0,2 –0,1
Compétitivité
Sur le marché national 1 –7 0 –2 –1
Sur le marché de l’Union européenne –1 –8 –3 –1 0
Sur le marché hors de l’Union européenne –1 –3 0 9 3
Perspectives générales d'exportation –10 –15 –2 13 0
  • * : Moyenne de longue période depuis 1976.
  • Les résultats de la dernière enquête sont provisoires.
  • Pour les salaires et les prix de vente, une question quantitative est posée.
  • Source : Insee - enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie