Hausse des prix à la consommation de 0,5 % en moyenne en 2014Prix à la consommation - moyennes annuelles (IPC) - 2014

Ce document présente l’évolution des moyennes annuelles des prix observés par l’Insee au cours de l’année 2014 dans le cadre de l’indice des prix à la consommation. Les indices de prix pour le mois de décembre en variation mensuelle et en glissement annuel font l’objet d’une autre publication. Moyennes annuelles et glissements annuels sont des concepts différents : le premier compare les prix d’une année donnée à ceux de l’année précédente ; le second s’appuie sur les prix observés un seul mois d’une année donnée, rapportés à ceux du même mois de l’année précédente.

Ce document présente l’évolution des moyennes annuelles des prix observés par l’Insee au cours de l’année 2014 dans le cadre de l’indice des prix à la consommation. Les indices de prix pour le mois de décembre en variation mensuelle et en glissement annuel font l’objet d’une autre publication. Moyennes annuelles et glissements annuels sont des concepts différents : le premier compare les prix d’une année donnée à ceux de l’année précédente ; le second s’appuie sur les prix observés un seul mois d’une année donnée, rapportés à ceux du même mois de l’année précédente.

En moyenne annuelle, les prix à la consommation ont augmenté de 0,5 % en 2014 après +0,9 % en 2013. Hors tabac, la hausse des prix à la consommation est un peu plus modérée (+0,4 % après +0,7 % entre 2012 et 2013). Ce ralentissement résulte de celui des prix de l’énergie, des produits manufacturés, et des produits alimentaires, ces trois postes reculant en 2014 . Tirés à la hausse par l’augmentation des taux de TVA, les prix des services ont en revanche légèrement accéléré. Enfin, les prix des tabacs sont restés dynamiques.

Repli des prix des produits alimentaires

En 2014, les prix des produits alimentaires se sont repliés de 0,6 % (après +1,4 % en 2013) du fait, principalement, du net recul des prix des produits frais (—4,1 % en moyenne en 2014), dont l’offre a été stimulée tout au long de l’année par des conditions climatiques favorables. La baisse des prix est plus marquée pour les fruits frais (—5,8 %) que pour les légumes frais (—4,7 %). Hors produits frais, les prix de l’alimentation sont quasi stables (—0,1 % par rapport à 2013), avec des évolutions divergentes selon les postes de consommation : seuls les prix des fromages rebondissent (+1,7 % après —0,8 % en 2013) tandis que ceux de la viande (+0,9 % après +2,8 %) et des boissons alcoolisées (+1,7 % après +3,2 %) ralentissent ; les prix de la plupart des autres postes alimentaires s’inscrivent en baisse.

Tableau1 – Moyennes annuelles des variations des indices des prix

Base 100 : année 1998
Moyennes annuelles des variations des indices des prix
Moyennes annuelles Variations
Regroupements conjoncturels Pondé rations 2014 2013 2014 de 2013 à 2014 (en %)
a) Ensemble des ménages France entière (métropole et DOM)
ENSEMBLE (00 E) 10000 127,21 127,85 0,5
ALIMENTATION (4000 E) 1653 132,59 131,82 –0,6
Produits frais (4001 E) 210 143,94 138,08 –4,1
Alimentation hors produits frais (4002 E) 1443 130,99 130,91 –0,1
TABAC (4034 E) 204 245,43 258,30 5,2
PRODUITS MANUFACTURES (4003 E) 2653 101,04 100,16 –0,9
Habillement et chaussures (4004 E) 438 107,50 107,48 0,0
Produits de santé (4005 E) 434 80,78 78,51 –2,8
Autres produits manufacturés (4006 E) 1781 104,48 103,84 –0,6
ENERGIE (4007 E) 850 179,14 177,46 –0,9
dont Produits pétroliers (4008 E) 475 207,89 199,06 –4,2
SERVICES (4009 E) 4640 133,73 136,06 1,7
Loyers, eau et enlèvement (4010 E) 748 139,97 142,04 1,5
Services de santé (4011 E) 552 121,90 122,26 0,3
Transports et communications (4012 E) 503 95,34 96,37 1,1
Autres services (4013 E) 2837 143,57 146,73 2,2
ENSEMBLE HORS LOYERS ET HORS TABAC (5000 E) 9202 124,83 125,29 0,4
ENSEMBLE HORS ENERGIE (4017 E) 9150 123,47 124,26 0,6
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 E) 9796 125,43 125,94 0,4
b) Ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé France entière (métropole et DOM)
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 D) 9707 125,23 125,73 0,4
ENSEMBLE (00 D) 10000 127,83 128,53 0,5
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Recul global des prix de l’énergie

Les prix à la consommation de l’énergie ont diminué de 0,9 % en 2014 (après +0,8 % en 2013). Les prix des produits pétroliers ont de nouveau nettement baissé (—4,2 % en 2014 après —2,3 % en 2013), dans le sillage de la chute des prix du pétrole du second semestre 2014. Les prix des fiouls domestiques se sont ainsi contractés en moyenne de 6,7 % en 2014 (après —3,1 % en 2013) et ceux des carburants ont baissé de 4,0 % (après —2,5 % en 2013). Par ailleurs, les prix du gaz de ville se sont repliés en 2014 (—0,6 % après +3,9 % en 2013). En revanche, les prix de l’électricité sont restés dynamiques (+5,7 % après +6,5 % en 2013).

Ralentissement des prix des services de logement

En 2014, les prix des services de logement (loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères) ont de nouveau légèrement décéléré (+1,5 % après +1,8 % en 2013 et +2,0 % en 2012). Les loyers des résidences principales, pour la plupart revalorisés en fonction des évolutions passées de l’inflation, ont freiné en 2014 (+1,0 % après +1,6 % en 2013) suivant le mouvement général de désinflation. Par ailleurs, les cotisations d’assurance habitation ont décéléré en 2014 (+3,2 % après +6,4 % en 2013). En revanche, les prix des services liés au logement (fourniture d’eau et autres services) ont été tirés à la hausse par le relèvement des taux de TVA en janvier 2014 et ont ainsi accéléré (+2,7 % après +1,8 % en 2013). De même, les prix de l’entretien et de la réparation courante du logement ont davantage augmenté en 2014 (+3,3 % après +2,0 %).

Nouvelle baisse des prix de la santé

En 2014, la baisse des prix de la santé s’est poursuivie au même rythme qu’en 2013 (—1,1 % en moyenne annuelle) du fait d’un nouveau recul des prix des produits de santé (—2,8 % en 2014 après —3,4 % en 2013) tandis que les tarifs des services de santé ont ralenti (+0,3 % après +0,8 % en 2013). En 2014, les hausses des honoraires des médecins (+0,2 % après +0,1 %) et celles des dentistes (+1,1 % après +0,9 %) ont été comparables à celles de 2013. Les prix des services paramédicaux sont restés pratiquement stables en 2014, les dernières revalorisations d’importance étant intervenues fin 2012 et début 2013. Enfin, les tarifs des assurances complémentaires santé ont accéléré en 2014 (+3,0 % après +1,4 % en 2013).

Des communications encore moins onéreuses

Après une chute de 9,6 % en 2013, les prix des services de communications se sont légèrement réduits en 2014 (—0,6 %). En moyenne, les prix des services de télécommunications sont restés quasi inchangés en 2014 (—0,1 % après —10,4 % en 2013). Par ailleurs, les prix des services postaux ont accéléré (+4,1 % après +3,4 % en 2013). En revanche, la chute des prix des équipements de téléphonie et de télécopie s’est amplifiée (—15,0 % après —12,6 % en 2013).

Baisse des prix des autres produits manufacturés

Les prix des autres produits manufacturés ont globalement baissé de 0,6 % en 2014, après avoir été pratiquement stables en 2013 (+0,1 %). Les prix des équipements audiovisuels, photographiques et informatiques (—7,2 %) et des équipements ménagers (—2,2 %) ont reculé de façon presque aussi marquée qu’en 2013 (respectivement —7,5 % et —2,2 %). Les prix d’autres produits se sont repliés en 2014 : les articles de ménage en textile (—0,4 % après +3,5 % en 2013), la verrerie, vaisselle et des ustensiles de ménage (—0,5 % après +0,5 % en 2013) et les effets personnels (—1,0 % après +2,0 % en 2013). Par ailleurs, les prix de l’habillement et des chaussures sont restés globalement stables en 2014 après une hausse de 0,9 % en 2013.

Pour les autres services, la hausse des prix s’est poursuivie à un rythme équivalent à celui de 2013

La hausse des prix des autres services a été pratiquement de la même ampleur en 2014 (+2,2 %) qu’en 2013 (+2,1 %) malgré l’augmentation des taux de TVA intervenue en janvier 2014. Cependant, plusieurs prix ont assez nettement accéléré en 2014 : ceux de l’hôtellerie, des cafés et des restaurants (+2,8 % en 2014 après +2,2 % en 2013), des services financiers (+2,4 % après +1,7 % en 2013) et des services de transport (+1,8 % après +0,9 % en 2013).