Au second semestre 2014, les résultats d’exploitation des entreprises industrielles sont jugés un peu plus satisfaisantsEnquête de trésorerie dans l'industrie - décembre 2014

Au second semestre 2014, les industriels sont un peu plus nombreux qu’au semestre précédent à juger que leurs résultats d’exploitation sont satisfaisants. Le solde d’opinion correspondant progresse de 2 points à +10, soit un niveau supérieur à la normale (+7). La baisse des frais financiers et celle des prix d’approvisionnement sont les principaux facteurs de cette légère amélioration.

Ensemble de l’industrie

Les résultats d’exploitation sont jugés un peu plus satisfaisants

Au second semestre 2014, les industriels sont un peu plus nombreux qu’au semestre précédent à juger que leurs résultats d’exploitation sont satisfaisants. Le solde d’opinion correspondant progresse de 2 points à +10, soit un niveau supérieur à la normale (+7). La baisse des frais financiers et celle des prix d’approvisionnement sont les principaux facteurs de cette légère amélioration.

La situation de trésorerie est perçue comme un peu plus difficile

En revanche, les industriels sont un peu plus nombreux à juger que leur situation de trésorerie est difficile. Le solde correspondant perd 3 points à -9, en dessous de son niveau moyen sur longue période (-5). Les dépenses d’investissement et la variation des ressources externes (fonds propres, concours à moyen-long terme y compris crédit-bail) ont exercé une influence un peu plus défavorable sur la trésorerie. Pour autant, la détérioration est limitée par les variations de stocks et celles des crédits-clients.

La légère dégradation de la situation de trésorerie se traduirait au premier semestre 2015 par une diminution du rythme d’activité (production, volume de travail) et des dépenses d’investissement en équipement.

Les entreprises sont plus nombreuses à signaler une réduction de leur endettement

Les industriels jugent que leurs fonds propres externes (apport en numéraire) se sont réduits. Davantage d’industriels estiment que l’endettement à moyen-long terme et l’encours de crédit à court terme ont diminué.

Détérioration prévue au premier semestre 2015

Par rapport à la précédente enquête, les industriels sont un peu plus nombreux à anticiper une baisse de leur trésorerie et de leurs résultats d’exploitation au cours du

prochain semestre. Le solde sur l’évolution prévue de la trésorerie reste toutefois supérieur à sa moyenne de longue période.

tableau1 – Opinion relative à la trésorerie et aux résultats d'exploitation dans l'industrie

Soldes d’opinion, en % CVS
Opinion relative à la trésorerie et aux résultats d'exploitation dans l'industrie
Moy* DEC13 JUN14 DEC14
Trésorerie –5 –8 –6 –9
Résultats d’exploitation 7 –4 8 10
Évolution prévue de la trésorerie 0 –8 9 6
Évolution prévue des résultats d’exploitation 9 4 3 –2

    Graph1 – * : Moyenne des soldes d’opinion depuis 1990.Trésorerie dans l'industrie

    Graph2 – Résultats d'exploitation

    Principaux regroupements industriels

    INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES

    Au second semestre 2014, les soldes sur la situation de trésorerie et les résultats d’exploitation des entreprises du secteur agroalimentaire sont quasi stables. La situation de trésorerie est jugée proche de la normale alors que le solde sur les résultats d’exploitation est nettement supérieur à sa moyenne de long terme. Les industriels du secteur sont moins pessimistes sur l’évolution de leur trésorerie pour le semestre à venir qu’ils ne l’étaient il y a six mois.

    ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES, ÉLECTRONIQUES, INFORMATIQUES, MACHINES

    Selon les chefs d’entreprises du secteur des biens d’équipement, la situation de trésorerie et leurs résultats d’exploitation au second semestre restent proches de leur moyenne sur longue période. En décembre, les chefs d’entreprise sont plus pessimistes qu’en juin sur l’évolution future de leur trésorerie et de leurs résultats d’exploitation.

    MATÉRIELS DE TRANSPORT

    Automobile

    Au second semestre 2014, tandis que la situation de la trésorerie dans la branche automobile est perçue comme plus difficile et nettement en dessous de la normale, les résultats d’exploitation sont jugés plus satisfaisants que le semestre précédent. Plusieurs facteurs y contribuent, principalement la baisse des prix des approvisionnements et celle des frais financiers. Pour le premier semestre 2015, les industriels du secteur sont plus pessimistes qu’au semestre précédent sur leurs résultats d’exploitation. En revanche, la situation de trésorerie s’améliorerait nettement alors grâce à la hausse des prix de vente.

    Autres matériels de transport

    Dans le secteur des autres matériels de transport (constructions navale, aéronautique et ferroviaire), la situation de trésorerie et les résultats d’exploitation sont jugés plus difficiles qu’en moyenne sur longue période. Selon les industriels, ils progresseraient nettement au premier semestre 2015. La situation actuelle de trésorerie conduit les industriels à prévoir une augmentation de leur endettement de moyen-long terme.

    AUTRES INDUSTRIES MANUFACTURIÈRES

    Dans les autres branches de l’industrie manufacturière, les soldes sur la situation de trésorerie et sur les résultats d’exploitation se détériorent et passent en dessous de leur niveau moyen sur longue période. Pour le semestre à venir, plus d’industriels prévoient une dégradation de leur trésorerie et de leurs résultats d’exploitation qu’en juin dernier. La situation actuelle de leur trésorerie conduit les industriels à prévoir une baisse de leurs dépenses d’équipement et une hausse de leur endettement à moyen-long terme.

    tableau2 – Trésorerie et résultats d'exploitation par sous-secteurs

    Soldes d’opinion, en % CVS
    Trésorerie et résultats d'exploitation par sous-secteurs
    NA* : (A17) et [A 38] Moy** DEC13 JUN14 DEC14
    (C1) Industries agricoles et alimentaires
    Situation actuelle de la trésorerie –5 –9 –5 –6
    Résultats d'exploitation 11 15 23 25
    Évolution prévue de la trésorerie 4 –8 –12 –1
    Évolution prévue des résultats d'exploitation 11 –4 2 0
    (C3) Équipements élec., électr., informatiques, machines
    Situation actuelle de la trésorerie –7 –10 –6 –9
    Résultats d'exploitation 7 13 10 8
    Évolution prévue de la trésorerie 1 –13 2 –7
    Évolution prévue des résultats d'exploitation 10 10 3 –5
    (C4) Matériel de transport
    Situation actuelle de la trésorerie –2 –12 –9 –11
    Résultats d'exploitation 7 –52 –6 16
    Évolution prévue de la trésorerie –2 4 8 48
    Évolution prévue des résultats d'exploitation 10 8 –4 0
    Dont automobile [CL1]
    Situation actuelle de la trésorerie –3 –10 –6 –10
    Résultats d'exploitation –4 –76 –8 25
    Évolution prévue de la trésorerie 2 2 3 61
    Évolution prévue des résultats d'exploitation 14 1 3 0
    Autres matériels de transports [CL2]
    Situation actuelle de la trésorerie –2 –16 –15 –14
    Résultats d'exploitation 6 –3 –2 –3
    Évolution prévue de la trésorerie –9 7 17 22
    Évolution prévue des résultats d'exploitation 2 21 –20 0
    (C5) Autres industries
    Situation actuelle de la trésorerie –7 –9 –4 –12
    Résultats d'exploitation 6 6 12 0
    Évolution prévue de la trésorerie –2 –10 7 –13
    Évolution prévue des résultats d'exploitation 9 9 4 1
    • *NA : nomenclature agrégée , fondée sur la NAF rév. 2.
    • ** : Moyenne de longue période des soldes d’opinion.
    • Source : enquête de trésorerie dans l'industrie - Insee