En janvier 2015, la consommation des ménages en biens augmente de nouveau (+0,6 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - janvier 2015

En janvier 2015, les dépenses de consommation des ménages en biens continuent d’augmenter : +0,6 % en volume*, après +1,6 % en décembre. Cette hausse résulte notamment du dynamisme des achats d’automobiles et des dépenses de gaz et d’électricité. En revanche, la consommation en fuel et carburants se replie nettement.

Informations rapides
No 44
Paru le : 27/02/2015
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En janvier 2015, les dépenses de consommation des ménages en biens continuent d’augmenter : +0,6 % en volume*, après +1,6 % en décembre. Cette hausse résulte notamment du dynamisme des achats d’automobiles et des dépenses de gaz et d’électricité. En revanche, la consommation en fuel et carburants se replie nettement.

Biens fabriqués : progression en janvier

En janvier, la consommation des ménages en biens fabriqués progresse fermement (+1,3 % après +0,2 %).

Biens durables : net rebond

Les dépenses en biens durables se redressent en janvier (+1,9 % après –0,3 %). Cette hausse est principalement imputable à la forte progression des achats d’automobiles (+3,2 % après –0,1 %). Les achats en équipement du logement, et notamment en meubles, rebondissent également (+1,4 % après –0,5 % en décembre).

Habillement : de nouveau en hausse

Les achats en textile, habillement et cuir accélèrent en janvier (+2,0 % après +1,7 %). Il s’agit du quatrième mois de hausse après la chute de septembre, lorsque les dépenses en habillement avaient atteint leur plus bas niveau depuis octobre 2001.

Autres biens fabriqués : légère baisse

En janvier, les dépenses en autres biens fabriqués diminuent légèrement (–0,2 %, après +0,1 %).

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : quasi-stabilité

La consommation en produits alimentaires est quasi stable en janvier (–0,1 % après +0,7 % en décembre). La consommation en tabac diminue légèrement.

Énergie : net ralentissement

La consommation des ménages en énergie ralentit nettement en janvier, après une forte hausse en décembre (+0,6 % après +6,9 %). Cette inflexion reflète pour l’essentiel un contrecoup des dépenses en fuel et carburant très dynamiques en décembre. La consommation de gaz et d’électricité continue d’augmenter à un rythme élevé avec le retour des températures à un niveau proche des normales saisonnières, après un automne très doux.

L’évolution de décembre est rehaussée de 0,1 point

La progression de la consommation en biens en décembre 2014 est révisée de +0,1 point : elle est estimée à +1,6 %, contre +1,5 % dans la précédente publication.

Cette révision est imputable à l’intégration de nouvelles informations ainsi qu’à l’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Nov. Déc. Janv. Janv.15/
2014 2014 2015 Janv.14
Alimentaire 15,882 15,988 15,974
évolution (%) –0,1 0,7 –0,1 1,4
Biens fabriqués 20,013 20,057 20,313
évolution (%) 0,6 0,2 1,3 2,2
Biens durables 10,020 9,991 10,178
évolution (%) 0,1 –0,3 1,9 5,6
- dont automobiles 4,591 4,584 4,731
évolution (%) –1,5 –0,1 3,2 4,0
- dont éqpt. du logement 4,203 4,180 4,237
évolution (%) 1,8 –0,5 1,4 10,1
Textile-cuir 4,016 4,083 4,163
évolution (%) 2,3 1,7 2,0 –0,4
Autres biens fabriqués 5,982 5,985 5,974
évolution (%) 0,3 0,1 –0,2 –1,2
Énergie 6,708 7,173 7,214
évolution (%) 0,0 6,9 0,6 5,8
- dont prod. pétroliers 4,143 4,516 4,422
évolution (%) –0,7 9,0 –2,1 4,7
Total 42,551 43,217 43,491
évolution (%) 0,2 1,6 0,6 2,6
Produits manufacturés 36,651 37,124 37,196
évolution (%) 0,0 1,3 0,2 2,1