Les prix à la consommation augmentent de 0,2 % en mai 2015  et de 0,3 % sur un anIndice des prix à la consommation - résultats définitifs (IPC) - mai 2015

En mai 2015, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de nouveau légèrement (+0,2 % après +0,1 %). Sur un an, il s’élève pour le deuxième mois consécutif (+0,3 % après +0,1 % en avril). Corrigé des variations saisonnières, il croît de 0,3 % sur un mois comme sur un an.

Informations rapides
No 139
Paru le : 11/06/2015
Prochaine parution le : 14/12/2017 à 08h45 - novembre 2017

Évolution mensuelle : +0,2 % ; variation sur un an : +0,3 %

En mai 2015, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de nouveau légèrement (+0,2 % après +0,1 %). Sur un an, il s’élève pour le deuxième mois consécutif (+0,3 % après +0,1 % en avril). Corrigé des variations saisonnières, il croît de 0,3 % sur un mois comme sur un an.

La hausse des prix à la consommation en mai 2015 est surtout due aux augmentations saisonnières des prix des produits alimentaires et des services dédiés au tourisme à l'approche de la période estivale. De plus, les produits pétroliers se sont de nouveau renchéris et les prix de certains produits manufacturés se sont raffermis.

Hausse modérée des prix des services

En mai 2015, les prix des services augmentent de nouveau légèrement (+0,1 % comme en avril ; +1,3 % sur un an), avec des variations plus marquées par grand poste de consommation : comme chaque année en mai, les prix des services liés au logement reculent nettement (-0,6 %, comme en mai 2014 ; +1,0 % sur un an) du fait de la baisse saisonnière des prix des services de chauffage central (-27,2 %). Par ailleurs, les prix des services liés au tourisme augmentent à l’amorce de la saison estivale : +0,3 % pour les services d’hôtellerie, cafés et restaurants (+1,2 % sur un an) ; +16,9 % pour les voyages touristiques tout compris (-0,4 % sur un an) et +2,9 % pour les locations de résidences de vacances (+0,9 % sur un an). À l'inverse, les prix des services du transport aérien se replient (-2,8 % en mai ; +1,5 % sur un an) après une vive hausse en avril (+8,0 %), pendant la période des vacances scolaires de printemps.

Tableau2 – Variations des indices de prix détaillés

base 100 : année 1998
Variations des indices de prix détaillés
Regroupements Pondé- Indices Variations (en %) au cours
conjoncturels rations 2015 mai 2015 du dernier mois des 12 derniers mois
a) Ensemble des ménages - France
ENSEMBLE (00 E) 10000 128,57 0,2 0,3
Ensemble CVS (00 C) 10000 128,29 0,3 0,3
ALIMENTATION (4000 E) 1662 132,97 0,5 0,4
Produits frais (4001 E) 211 150,90 3,2 6,4
Alimentation hors produits frais (4002 E) 1451 130,48 0,0 –0,5
TABAC (4034 E) 199 259,28 0,0 0,3
PRODUITS MANUFACTURÉS (4003 E) 2584 100,41 0,1 –0,7
Habillement et chaussures (4004 E) 437 111,94 0,6 0,0
Produits de santé (4005 E) 427 76,19 –0,5 –3,1
Autres produits manufacturés (4006 E) 1720 103,94 0,2 –0,2
ÉNERGIE (4007 E) 815 174,33 1,0 –2,4
dont Produits pétroliers (4008 E) 418 189,11 2,1 –6,3
SERVICES (4009 E) 4740 137,48 0,1 1,3
Loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères (4010 E) 767 142,72 –0,6 1,0
Services de santé (4011 E) 568 122,98 0,1 0,6
Transports et communications (4012 E) 510 97,04 –0,5 1,6
Autres services (4013 E) 2895 148,71 0,4 1,5
ENSEMBLE HORS LOYERS ET HORS TABAC (5000 E) 9192 125,99 0,3 0,3
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 E) 9801 126,65 0,2 0,3
b) Ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé - France
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 D) 9714 126,43 0,2 0,3
ENSEMBLE (00 D) 10000 129,24 0,2 0,3
c) Ménages du 1er quintile de la distribution des niveaux de vie - France
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 Q) 9687 127,70 0,2 0,3
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Tableau1 – Évolution des indices d'inflation sous-jacente* et de l'IPCH**

Évolution des indices d'inflation sous-jacente* et de l'IPCH**
Regroupements Pondé- Indices Variations (en %) au cours
conjoncturels rations 2015 mai 2015 du dernier mois des 12 derniers mois
ENSEMBLE "sous-jacent" (4022 S) 6042 123,15 0,2 0,6
I.A.A. hors viandes, produits laitiers et exotiques (4019 S) 715 124,69 0,0 –0,4
Produits manufacturés (4020 S) 2103 104,60 0,3 –0,2
Services y compris loyers et eau (4021 S) 3224 140,97 0,1 1,3
Ensemble IPCH (00 H) 116,32 0,2 0,3
  • *Les indices d'inflation sous-jacente excluent les tarifs publics et les produits à prix volatils, et sont corrigés des mesures fiscales et des variations saisonnières. Base 100 en 1998, ils sont calculés pour l'ensemble des ménages et pour la France métropolitaine.
  • **IPCH : indice des prix à la consommation harmonisé, utilisé pour les comparaisons entre membres de l'Union européenne. Base 100 en 2005, il est calculé pour tous les ménages, France entière.
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Graphique1 – Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC) et de l'inflation sous-jacente (ISJ)

Nouveau renchérissement des produits pétroliers

En mai 2015, les prix de l’énergie sont encore en hausse (+1,0 % ; -2,4 % sur un an) du fait du renchérissement des produits pétroliers (+2,1 % ; -6,3 % sur un an), suite à la remontée des cours du brut depuis février 2015. Les prix des carburants augmentent nettement (+2,0 % ; -5,4 % sur un an) et plus encore ceux des combustibles liquides (+ 3,4 % ; -11,3 % sur un an). En revanche, les prix du gaz de ville baissent (-1,1 % après +0,5 % ; -1,8 % sur un an) et ceux de l'électricité sont stables (+4,3 % sur un an).

Légère hausse des prix des produits manufacturés

Les prix des produits manufacturés augmentent légèrement en mai 2015 (+0,1 % comme en avril) mais restent en recul sur un an (-0,7 %). Les prix de l'habillement et des chaussures s’accroissent au même rythme qu’en avril (+0,6 % ; stabilité sur un an après -0,5 % en avril). Les prix d'autres produits manufacturés continuent d’augmenter, notamment les meubles et les articles d'ameublement (+1,1 % après +0,1 % ; +0,5 % sur un an) et les articles de ménage en textile (+1,0 % après +1,2 % en avril ; +1,8 % sur un an). De plus, les fleurs et plantes se renchérissent de façon saisonnière (+1,4 %). Ces hausses sont en partie compensées par un nouveau recul des prix des produits de santé (-0,5 % ; -3,1 % sur un an) et par les baisses de prix des équipements audio-visuels, photographiques et informatiques, même si celles-ci sont moins marquées qu’au cours des derniers mois (-4,6 % sur un an après -5,1 % en avril et -7,2 % en mai 2014).

Rebond saisonnier des prix des fruits frais

En mai 2015, les prix de l'alimentation se redressent (+0,5 % sur un mois) après une stabilité en avril. Cette hausse est due essentiellement au rebond saisonnier des prix des produits frais (+3,2 %, +6,4 % sur un an), en particulier des fruits frais (+10,5 %, +6,6 % sur un an). Cependant, les prix des légumes frais (-1,8 % ; +8,2 % sur un an) et ceux des poissons et crustacés frais (-2,0 % ; +1,6 % sur un an) se replient. Hors produits frais, les prix de l'alimentation sont stables, comme en avril. Sur un an, les prix de l’alimentation s’élèvent de 0,4 %. Hors produits frais, ils baissent de 0,5 %, seuls les prix des viandes, des cafés, des fruits transformés et des vins sont en hausse sur un an.

Hausse de l’inflation sous–jacente en mai

En mai 2015, l’indicateur d'inflation sous-jacente (ISJ) croît de +0,2 % (après +0,1 % en mars et avril) et de 0,6 % sur un an (après +0,4 % en avril). L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) augmente de 0,2 % sur un mois et de 0,3 % sur un an (après +0,1 % sur un mois comme sur un an en avril).