La consommation des ménages en biens rebondit en novembre 2014 (+0,4 % après -0,8 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - novembre 2014

En novembre 2014, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 0,4 % en volume*, après un recul de 0,8 % en octobre. Cette hausse est principalement imputable aux dépenses en habillement (+2,4 % après +3,0 % en octobre) et en énergie (+0,8 % après –6,0 % en octobre). Les dépenses de consommation en produits manufacturés sont quasi stables (+0,1 % après +0,2 %).

Publications grand public
Informations rapides – No 297
Paru le : 23/12/2014
Prochaine parution le : 23/12/2016 à 08h45 - novembre 2016

En novembre 2014, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 0,4 % en volume*, après un recul de 0,8 % en octobre. Cette hausse est principalement imputable aux dépenses en habillement (+2,4 % après +3,0 % en octobre) et en énergie (+0,8 % après –6,0 % en octobre). Les dépenses de consommation en produits manufacturés sont quasi stables (+0,1 % après +0,2 %).

Biens fabriqués : en hausse

Biens durables : quasi-stabilité

En novembre, les dépenses en biens durables ralentissent (+0,1 % après +0,4 %). Les achats d’automobiles reculent (–1,2 % après +0,3 % en octobre) et les dépenses d’équipement du logement accélèrent (+1,4 % après +0,9 %).

Habillement : de nouveau en progression

En novembre, les dépenses en textile, habillement et cuir progressent pour le deuxième mois consécutif (+2,4 % après +3,0 %). Elles avaient atteint en septembre leur plus bas niveau depuis octobre 2001.

Autres biens fabriqués : légère accélération

Les dépenses en autres biens fabriqués accélèrent un peu en novembre (+0,6 % après +0,4 % en octobre). Ce profil résulte principalement des dépenses en quincaillerie-bricolage.

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : quasi-stabilité

En novembre, la consommation en produits alimentaires est globalement stable (–0,1 % comme en octobre). La consommation de tabac diminue.

Énergie : timide rebond

Après une chute en octobre (–6,0 %), la consommation des ménages en énergie se redresse en novembre (+0,8 %). Cette reprise résulte notamment d’une hausse des dépenses en gaz et en électricité. En effet, bien que les températures aient été encore douces en novembre, leur écart à la moyenne saisonnière s'avère moins élevé qu'en octobre, de sorte que les besoins de chauffage ont augmenté par rapport à octobre. À l’inverse, les dépenses de consommation des ménages en carburants diminuent en novembre. Sur un an, les dépenses totales d’énergie reculent de 8,9 %.

L’évolution d’octobre 2014 est rehaussée de 0,1 point

L’évolution de la consommation en biens en octobre 2014 est révisée de +0,1 point (–0,8 % contre –0,9 % dans la précédente publication).

Cette révision est imputable à l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors sur les indicateurs utilisés, en particulier sur l’équipement du logement, ainsi qu’à l’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Sept. Oct. Nov. Nov.14/
2014 2014 2014 Nov.13
Alimentaire 15,898 15,878 15,867
évolution (%) 0,4 –0,1 –0,1 0,2
Biens fabriqués 19,658 19,835 19,974
évolution (%) –1,7 0,9 0,7 1,1
Biens durables 9,958 9,994 10,002
évolution (%) 0,3 0,4 0,1 3,2
- dont automobiles 4,648 4,661 4,606
évolution (%) 0,7 0,3 –1,2 –1,1
- dont éqpt. du logement 4,075 4,111 4,169
évolution (%) –0,8 0,9 1,4 9,8
Textile-cuir 3,781 3,894 3,989
évolution (%) –7,7 3,0 2,4 –2,7
Autres biens fabriqués 5,931 5,956 5,989
évolution (%) –0,7 0,4 0,6 0,5
Énergie 7,075 6,648 6,703
évolution (%) –0,6 –6,0 0,8 –8,9
- dont prod. pétroliers 4,389 4,155 4,130
évolution (%) –0,9 –5,3 –0,6 –8,1
Total 42,638 42,311 42,493
évolution (%) –0,7 –0,8 0,4 –1,1
Produits manufacturés 36,531 36,595 36,626
évolution (%) –0,6 0,2 0,1 0,2