En novembre, la consommation des ménages en biens augmente légèrement (+0,2 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - novembre 2012

En novembre, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 0,2 % en volume*, après avoir reculé de 0,1 % en octobre. Cette hausse modeste est principalement imputable à la progression des dépenses en énergie. En revanche, les achats d’automobiles et de textile-cuir sont en recul.

Informations rapides
No 322
Paru le : 28/12/2012
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En novembre, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 0,2 % en volume*, après avoir reculé de 0,1 % en octobre. Cette hausse modeste est principalement imputable à la progression des dépenses en énergie. En revanche, les achats d’automobiles et de textile-cuir sont en recul.

Biens fabriqués : en léger recul

Biens durables : en baisse

Après une hausse en octobre (+0,9 %), les dépenses en biens durables reculent en novembre (–0,6 %) en raison principalement d’un repli des dépenses en automobiles (–0,9 %, après +1,1 %). En revanche, les achats en équipement du logement rebondissent (+0,6 %, après –0,1 %).

Textile-cuir : en baisse

La consommation de textile, habillement et cuir baisse de nouveau en novembre (–0,8 %, après –1,0 %) ; notamment celle de textile (linge de maison,…) chute.

Autres biens fabriqués : en légère hausse

En novembre, les dépenses de consommation en autres biens fabriqués augmentent légèrement (+0,3 %, après une stabilité en octobre). En particulier, les dépenses en articles de quincaillerie-bricolage se redressent.

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : de nouveau en baisse

La consommation en produits alimentaires continue la baisse entamée en août (–0,5 % en octobre et en novembre).

Énergie : en hausse

Après une stabilité en octobre, la consommation des ménages en énergie rebondit en novembre (+2,7 %). La consommation d’énergie pour le chauffage (gaz, électricité, fioul) est notamment stimulée par des températures légèrement en-dessous des normales saisonnières dans la moitié nord du pays. Par ailleurs, les dépenses en gazole accélèrent.

Les évolutions de septembre et d’octobre sont rehaussées de 0,1 point

L’évolution de la consommation en biens est maintenant estimée à +0,1 % en septembre, au lieu de 0,0 % précédemment, et à –0,1 % en octobre, au lieu de –0,2 % précédemment.

Ces révisions sont imputables à l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors, notamment sur les dépenses d’habillement et de biens durables, à la révision d’indicateurs dans l’énergie, ainsi qu’à l’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Sept. Oct. Nov. Nov.12/
2012 2012 2012 Nov.11
Alimentaire 14,778 14,700 14,626
évolution (%) –0,1 –0,5 –0,5 –1,3
Biens fabriqués 20,711 20,763 20,690
évolution (%) 0,2 0,2 –0,3 –1,8
Dont:
automobiles 4,680 4,732 4,690
évolution (%) –2,1 1,1 –0,9 –8,3
éqpt. du logement 5,187 5,183 5,213
évolution (%) 1,6 –0,1 0,6 3,6
textile-cuir 3,895 3,857 3,827
évolution (%) 1,4 –1,0 –0,8 –2,6
autres biens fabriqués 5,993 5,992 6,010
évolution (%) 0,6 0,0 0,3 1,3
Énergie 6,411 6,411 6,584
évolution (%) 0,1 0,0 2,7 6,5
Dont prod. pétroliers 3,900 3,908 3,997
évolution (%) 0,3 0,2 2,3 4,9
Total 41,863 41,828 41,893
évolution (%) 0,1 –0,1 0,2 –0,2
Produits manufacturés 36,225 36,233 36,175
évolution (%) 0,1 0,0 –0,2 –1,0