En octobre 2011, la consommation des ménages en biens est quasi stableDépenses de consommation des ménages en biens - octobre 2011

En octobre, les dépenses de consommation des ménages en biens sont stables en volume*, après avoir reculé de 0,2 % en septembre. D’une part, la consommation de textile-cuir rebondit. Mais d’autre part les dépenses en énergie et les achats d’automobiles reculent.

Informations rapides
No 290
Paru le : 30/11/2011
Prochaine parution le : 29/11/2017 à 08h45 - octobre 2017

En octobre, les dépenses de consommation des ménages en biens sont stables en volume*, après avoir reculé de 0,2 % en septembre. D’une part, la consommation de textile-cuir rebondit. Mais d’autre part les dépenses en énergie et les achats d’automobiles reculent.

Biens fabriqués : en augmentation

Biens durables : en légère baisse

Les dépenses en biens durables baissent légèrement en octobre (–0,2 %), après avoir augmenté en septembre (+1,7 %). Cette baisse est imputable aux achats d’automobiles qui se replient, dans le marché du neuf et de l’occasion (–1,0 % après +2,3 % en septembre). Ce recul est en partie compensé par l’augmentation des dépenses d’équipement du logement.

Textile-cuir : en forte hausse

Les achats de textile-cuir rebondissent en octobre (+3,8 %) après un recul à l’été (–0,9 % en août et –2,6 % en septembre).

Autres biens fabriqués : en hausse

Les dépenses de consommation en autres biens fabriqués accélèrent en octobre (+0,9 % après +0,2 % en septembre), notamment celles de quincaillerie-bricolage.

[* Les volumes sont mesurés aux prix de l’année précédente chaînés de 2005 et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS CJO).]

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : en légère baisse

La consommation en produits alimentaires baisse légèrement en octobre (–0,3 % après +0,6 % en septembre), notamment celle de tabac. L’augmentation des prix du tabac mi-octobre avait en effet conduit les ménages à anticiper leurs achats en septembre.

Énergie : en recul

La consommation en énergie recule de nouveau en octobre (–2,0 % après –3,1 % en septembre), en raison de températures douces par rapport aux normales saisonnières.

La baisse de la consommation de biens en septembre est révisée à –0,2 % au lieu de –0,5 %.

La baisse de la consommation en biens est maintenant estimée à –0,2 % en septembre, au lieu de –0,5 % précédemment.

Cette révision s’explique notamment par l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors dans les dépenses en énergie, ainsi que par la révision de saisonnalité liée au nouveau traitement des soldes dans les prix du textile-cuir.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Août Sept. Oct. Oct.11/
2011 2011 2011 Oct.10
Alimentaire 14,599 14,684 14,643
évolution (%) 0,2 0,6 –0,3 –0,3
Biens fabriqués 20,383 20,461 20,652
évolution (%) –0,3 0,4 0,9 0,5
Dont:
automobiles 4,738 4,849 4,800
évolution (%) 1,8 2,3 –1,0 –2,0
éqpt. du logement 5,007 5,064 5,120
évolution (%) –2,8 1,2 1,1 2,2
textile-cuir 3,879 3,777 3,921
évolution (%) –0,9 –2,6 3,8 –0,5
autres biens fabriqués 5,730 5,745 5,798
évolution (%) –0,1 0,2 0,9 1,8
Énergie 6,601 6,394 6,269
évolution (%) 2,6 –3,1 –2,0 –5,9
Dont prod. pétroliers 4,100 3,915 3,828
évolution (%) 2,8 –4,5 –2,2 –6,9
Total 41,561 41,493 41,489
évolution (%) 0,4 –0,2 0,0 –0,9
Produits manufacturés 35,988 36,019 36,127
évolution (%) 0,3 0,1 0,3 –0,2