En février 2013, la consommation des ménages en biens recule légèrement (-0,2 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - février 2013

En février, les dépenses de consommation des ménages en biens reculent de 0,2 % en volume*, après avoir diminué de 0,9 % en janvier. Cette légère baisse est principalement imputable au recul des achats de textile-cuir.

Informations rapides
No 72
Paru le : 29/03/2013
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En février, les dépenses de consommation des ménages en biens reculent de 0,2 % en volume*, après avoir diminué de 0,9 % en janvier. Cette légère baisse est principalement imputable au recul des achats de textile-cuir.

Biens fabriqués : en recul

Biens durables : en hausse

Après une forte baisse en janvier (–7,1 %), les dépenses en biens durables augmentent en février (+0,9 %). Les dépenses en automobiles, qui avaient chuté en janvier (-11,5 %) après un mois de décembre très dynamique lié à l’anticipation du durcissement du malus au 1er janvier 2013, se redressent légèrement en février (+2,4 %). En revanche, les achats en équipement du logement baissent de nouveau en février (–0,9 %, après –3,0 %).

Textile-cuir : en baisse sensible

En février, la consommation de textile, habillement et cuir recule de 6,1 %, après un mois de janvier en augmentation (+3,5 %).

Autres biens fabriqués : en légère baisse

Les dépenses de consommation en autres biens fabriqués baissent légèrement en février (–0,2 %, après –0,1 % en janvier), avec notamment une forte baisse des dépenses en quincaillerie-bricolage. En revanche, les dépenses de produits de santé se stabilisent.

[* Les volumes sont mesurés aux prix de l’année précédente chaînés de 2005 et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS CJO).]

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : en légère baisse

Après une quasi-stabilité en décembre 2012 (+0,1 %) puis une légère hausse en janvier 2013 (+0,3 %), la consommation en produits alimentaires baisse quelque peu en février (–0,4 %).

Énergie : en hausse

L’augmentation des dépenses de consommation des ménages en énergie débutée en janvier (+1,6 %) se poursuit en février (+1,9 %), en raison de températures sensiblement en dessous des normales saisonnières.

L’évolution de janvier est révisée à la baisse de 0,1 point

La consommation en biens est maintenant estimée à –0,9 % en janvier, au lieu de –0,8 % précédemment.

Ces révisions sont imputables à l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors, notamment sur l’équipement du logement, ainsi qu’à l’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Déc. Janv. Févr. Févr.13/
2012 2013 2013 Févr.12
Alimentaire 14,620 14,670 14,615
évolution (%) 0,1 0,3 –0,4 –3,1
Biens fabriqués 21,140 20,521 20,338
évolution (%) 2,0 –2,9 –0,9 –1,6
Dont:
automobiles 4,921 4,353 4,456
évolution (%) 5,6 –11,5 2,4 –3,4
éqpt. du logement 5,470 5,308 5,259
évolution (%) 3,0 –3,0 –0,9 1,6
textile-cuir 3,829 3,962 3,721
évolution (%) –0,4 3,5 –6,1 –5,7
autres biens fabriqués 6,011 6,006 5,993
évolution (%) 0,3 –0,1 –0,2 0,0
Énergie 6,304 6,406 6,526
évolution (%) –3,3 1,6 1,9 –5,8
Dont prod. pétroliers 3,822 3,854 3,895
évolution (%) –3,4 0,8 1,1 –5,8
Total 41,961 41,572 41,497
évolution (%) 0,3 –0,9 –0,2 –2,9
Produits manufacturés 36,431 35,875 35,621
évolution (%) 0,7 –1,5 –0,7 –2,5