En octobre, la consommation des ménages en biens recule légèrement (-0,2 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - octobre 2012

En octobre, les dépenses de consommation des ménages en biens reculent de 0,2 % en volume*, après une stabilité en septembre. En particulier, la hausse des achats en biens durables ne compense pas le fort recul des dépenses en tabac.

Informations rapides
No 294
Paru le : 30/11/2012
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En octobre, les dépenses de consommation des ménages en biens reculent de 0,2 % en volume*, après une stabilité en septembre. En particulier, la hausse des achats en biens durables ne compense pas le fort recul des dépenses en tabac.

Biens fabriqués : en hausse

Biens durables : en hausse

Après une baisse en septembre (–0,4 %), les dépenses en biens durables rebondissent en octobre (+0,5 %). En particulier, la hausse des dépenses en automobiles (+0,7 %, après –1,9 %) n’est pas compensée par le repli des achats en équipement du logement (–0,4 %, après +1,5 %).

Textile-cuir : également en progression

La consommation de textile-cuir augmente en octobre (+0,5 %, après une stabilité en septembre).

Autres biens fabriqués : en légère baisse

Les dépenses de consommation en autres biens fabriqués baissent légèrement en octobre (–0,1 %, après +0,7 % en septembre). Notamment les dépenses en quincaillerie-bricolage reculent, après une vive hausse en septembre.

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : en baisse

Après deux mois consécutifs de baisse (–0,1 % en août et en septembre), la consommation en produits alimentaires continue de reculer en octobre (–0,6 %). Cette baisse résulte principalement d’une chute des dépenses en tabac, liée à une hausse des prix à compter du 1er octobre 2012.

Énergie : en recul également

Après une légère hausse en septembre (+0,1 %), la consommation des ménages en énergie se replie en octobre (–0,5 %). En particulier, les dépenses en gaz et électricité sont en recul alors que celles en carburants et en fioul domestique progressent légèrement.

L’évolution de septembre est révisée en baisse de 0,1 point

L’évolution de la consommation en biens est maintenant estimée stable en septembre, au lieu de +0,1 % précédemment.

Cette révision est imputable à l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors, notamment la forte baisse de la consommation d’équipements automobiles en septembre, ainsi qu’à l’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Août Sept. Oct. Oct.12/
2012 2012 2012 Oct.11
Alimentaire 14,804 14,789 14,698
évolution (%) –0,1 –0,1 –0,6 –0,8
Biens fabriqués 20,668 20,668 20,735
évolution (%) –0,6 0,0 0,3 –1,1
Dont:
automobiles 4,787 4,694 4,725
évolution (%) 1,1 –1,9 0,7 –4,2
éqpt. du logement 5,099 5,175 5,152
évolution (%) –2,3 1,5 –0,4 0,2
textile-cuir 3,844 3,845 3,864
évolution (%) –1,4 0,0 0,5 –2,1
autres biens fabriqués 5,952 5,994 5,988
évolution (%) –0,4 0,7 –0,1 0,6
Énergie 6,398 6,405 6,370
évolution (%) –2,1 0,1 –0,5 1,4
Dont prod. pétroliers 3,885 3,895 3,903
évolution (%) –3,3 0,3 0,2 0,7
Total 41,834 41,827 41,752
évolution (%) –0,7 0,0 –0,2 –0,5
Produits manufacturés 36,201 36,190 36,196
évolution (%) –0,8 0,0 0,0 –0,9