En mai, la consommation des ménages en biens augmente de nouveau (+0,4 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - mai 2012

En mai, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 0,4 % en volume*, après avoir progressé de 0,7 % en avril. Cette hausse est principalement imputable au rebond des achats de textile-cuir. En revanche, les dépenses en énergie reculent après un mois d’avril dynamique.

Informations rapides
No 162
Paru le : 29/06/2012
Prochaine parution le : 29/11/2017 à 08h45 - octobre 2017

En mai, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 0,4 % en volume*, après avoir progressé de 0,7 % en avril. Cette hausse est principalement imputable au rebond des achats de textile-cuir. En revanche, les dépenses en énergie reculent après un mois d’avril dynamique.

Biens fabriqués : en hausse

Biens durables : en légère reprise

Les dépenses en biens durables augmentent en mai (+0,4 %, après –0,1 % en avril) en raison principalement d’une hausse des achats d’automobiles (+1,9 % en mai, après –1,8 %), tant sur le marché du neuf que sur celui de l’occasion. À l’inverse, les achats en équipement du logement sont en recul (–1,4 % après +2,1 %).

Textile-cuir : en net rebond

Après une forte baisse en avril, probablement liée à une météo peu propice aux achats de vêtements de printemps-été, les achats de textile-cuir rebondissent fortement en mai (+11,1 % après –9,9 % en avril).

Autres biens fabriqués : en légère hausse

Les dépenses de consommation en autres biens fabriqués sont en légère hausse en mai (+1,1 % après –1,0 % en avril), soutenues notamment par le rebond des achats en quincaillerie-bricolage.

[* Les volumes sont mesurés aux prix de l’année précédente chaînés de 2005 et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS CJO).]

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : en légère baisse

Après deux mois consécutifs de baisse, la consommation en produits alimentaires recule de nouveau en mai (–0,3 %), malgré un rebond des dépenses en tabac.

Énergie : en recul

Après une vive hausse en avril (+11,1 %) due à des températures inférieures au normales saisonnières, la consommation des ménages en énergie se replie en mai (–3,3 %). Les dépenses en gaz et électricité sont notamment en net recul, alors que la consommation de carburants progresse légèrement.

La progression de la consommation de biens en avril est rehaussée de 0,1 point

La hausse de la consommation en biens est maintenant estimée à +0,7 % en avril, au lieu de +0,6 % précédemment.

Cette révision provient de l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors, ainsi que de l’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Mars Avril Mai Mai 12/
2012 2012 2012 Mai 11
Alimentaire 14,743 14,654 14,608
évolution (%) –2,1 –0,6 –0,3 –1,8
Biens fabriqués 20,745 20,268 20,790
évolution (%) 0,8 –2,3 2,6 0,6
Dont:
automobiles 4,782 4,696 4,784
évolution (%) 3,2 –1,8 1,9 1,2
éqpt. du logement 5,084 5,191 5,119
évolution (%) –0,3 2,1 –1,4 0,5
textile-cuir 3,903 3,518 3,909
évolution (%) –0,3 –9,9 11,1 –2,1
autres biens fabriqués 5,976 5,914 5,980
évolution (%) –0,1 –1,0 1,1 2,3
Énergie 6,095 6,772 6,546
évolution (%) –11,5 11,1 –3,3 5,8
Dont prod. pétroliers 3,758 4,102 3,986
évolution (%) –8,5 9,1 –2,8 6,5
Total 41,479 41,761 41,919
évolution (%) –2,6 0,7 0,4 0,6
Produits manufacturés 36,186 35,699 36,207
évolution (%) –0,6 –1,3 1,4 0,2