Entre 2012 et 2013, les prix ont augmenté de 0,9 % en moyennePrix à la consommation - moyennes annuelles (IPC) - 2013

En moyenne annuelle, les prix à la consommation ont augmenté de 0,9 % en 2013 après +2,0 % en 2012. Hors tabac, la hausse des prix à la consommation est plus modérée encore (+0,7 % entre 2012 et 2013 après +1,9 % entre 2011 et 2012). Excepté les prix du tabac qui ont accéléré en 2013 (+6,8 % après +6,2 % en moyenne annuelle en 2012), les prix des principaux postes de consommation ont ralenti ou reculé de nou-veau en 2013.

Ce document présente l’évolution des moyennes annuelles des prix observés par l’Insee au cours de l’année 2013 dans le cadre de l’indice des prix à la consommation. Les indices de prix pour le mois de décembre en variation mensuelle et en glissement annuel font l’objet d’une autre publication. Moyennes annuelles et glissements annuels sont des concepts différents : le premier compare les prix d’une année donnée à ceux de l’année précédente ; le second s’appuie sur les prix observés un seul mois d’une année donnée, rapportés à ceux du même mois de l’année précédente.

En moyenne annuelle, les prix à la consommation ont augmenté de 0,9 % en 2013 après +2,0 % en 2012. Hors tabac, la hausse des prix à la consommation est plus modérée encore (+0,7 % entre 2012 et 2013 après +1,9 % entre 2011 et 2012). Excepté les prix du tabac qui ont accéléré en 2013 (+6,8 % après +6,2 % en moyenne annuelle en 2012), les prix des principaux postes de consommation ont ralenti ou reculé de nouveau en 2013.

Décélération des prix des produits alimentaires

Les prix des produits alimentaires ralentissent en 2013 (+1,4 % après +3,0 % en 2012). Les prix des produits frais sont restés dynamiques essentiellement sous l’effet d’une vive hausse des prix des fruits frais (+6,7 % en moyenne annuelle en 2013 après +4,3 % en 2012) due à des conditions climatiques difficiles ayant pesé sur l’offre en cours d’année. Hors produits frais, l’augmentation des prix des produits alimentaires a été plus limitée en 2013 (+0,9 %) qu’en 2012 (+2,7 %). Les prix de la viande sont restés élevés (+2,8 % en 2013 après +3,0 % en 2012) de même, dans une moindre mesure, que ceux des boissons alcoolisées (+3,2 % en 2013 après +4,0 % en 2012) notamment en raison de la hausse des droits d’accises sur certains alcools.

Tableau1 – Moyennes annuelles des variations des indices des prix

Base 100 : année 1998
Moyennes annuelles des variations des indices des prix
Moyennes annuelles
Regroupements conjoncturels Pondérations 2013 2012 2013 Variations de 2012 à 2013 (en %)
a) Ensemble des ménages France entière (métropole et DOM)
ENSEMBLE (00 E) 10000 126,12 127,21 0,9
ALIMENTATION (4000 E) 1658 130,82 132,59 1,4
Produits frais (4001 E) 210 137,89 143,94 4,4
Alimentation hors produits frais (4002 E) 1448 129,81 130,99 0,9
TABAC (4034 E) 206 229,80 245,43 6,8
PRODUITS MANUFACTURES (4003 E) 2738 101,45 101,04 –0,4
Habillement et chaussures (4004 E) 458 106,51 107,50 0,9
Produits de santé (4005 E) 455 83,65 80,78 –3,4
Autres produits manufacturés (4006 E) 1825 104,42 104,48 0,1
ENERGIE (4007 E) 822 177,74 179,14 0,8
dont Produits pétroliers (4008 E) 495 212,82 207,89 –2,3
SERVICES (4009 E) 4576 132,16 133,73 1,2
Loyers, eau et enlèvement (4010 E) 748 137,55 139,97 1,8
Services de santé (4011 E) 542 120,94 121,90 0,8
Transports et communications (4012 E) 506 99,55 95,34 –4,2
Autres services (4013 E) 2780 140,58 143,57 2,1
ENSEMBLE HORS LOYERS ET HORS TABAC (5000 E) 9202 123,97 124,83 0,7
ENSEMBLE HORS ENERGIE (4017 E) 9178 122,39 123,47 0,9
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 E) 9794 124,50 125,43 0,7
b) Ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé France entière (métropole et DOM)
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 D) 9704 124,33 125,23 0,7
ENSEMBLE (00 D) 10000 126,70 127,83 0,9
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Ralentissement des prix de l’énergie en 2013

Les prix à la consommation d’énergie ralentissent fortement en 2013, leur augmentation en moyenne annuelle décélérant de +5,2 % en 2012 à +0,8 % en 2013. Ce ralentissement provient pour l’essentiel du repli des prix des produits pétroliers (—2,3 % en 2013 après +5,8 % en 2012 et +15,8 % en 2011). En moyenne, le recul des prix du fioul domestique en 2013 a été un peu plus marqué (—3,1 % après +9,6 % en 2012) que celui des carburants automobiles (—2,5 % après +4,9 % en 2012). Par ailleurs, si les prix du gaz de ville ralentissent en 2013 (+3,9 % après +7,1 % en 2012), à l’inverse, ceux de l’électricité accélèrent nettement (+6,5 % en 2013 après +3,1 % en 2012).

Légère décélération des prix des services de logement

En 2013, les prix des services de logement (regroupement 4010 E : Loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères) ont légèrement décéléré (+1,8 % après +2,0 % en 2012). Globalement, les loyers des résidences principales ont augmenté au même rythme qu’en 2012 (+1,6 %). Hors énergie, les prix des autres services du logement ont ralenti (+2,1 % en 2013 pour les services d’entretien et de réparation courante du logement après +4,0 % en 2012 ; +1,8 % en 2013 après +3,6 % en 2012 pour les services de fourniture d’eau et les autres services liés au logement). En revanche, les cotisations d’assurance habitation ont fortement augmenté (+6,4 % en 2013 après +3,3 % en 2012).

Nouvelle baisse des prix de la santé

La baisse des prix de la santé s’est poursuivie en 2013 (—1,1 % en moyenne annuelle après —0,7 % en 2012) sous l’effet d’un nouveau recul des prix des produits de santé (—3,4 % en 2013 après —2,5 % en 2012). En outre, la hausse des prix des services ambulatoires de santé est restée modérée en 2013 (+0,8 % après +0,9 % en 2012) en raison principalement d’un nouveau ralentissement des honoraires des médecins (+0,1 % en 2013 après +0,5 % en 2012), les prix des services paramédicaux ayant légèrement accéléré (+1,6 % après +1,2 % en 2012) du fait de la revalorisation de certaines prestations fin 2012 et début 2013. Enfin, les tarifs des assurances complémentaires santé ont nettement ralenti en 2013 (+1,4 % après +5,4 % en 2012).

Fort recul des prix des communications

Le recul des prix des services de télécommunications est resté très sensible en 2013 (—10,4 % après —9,5 % en 2012). Comme en 2012, cette baisse de prix de ces services s’accompagne d’une nouvelle chute des prix des équipements de téléphonie et de télécopie (—12,6 % en moyenne annuelle en 2013 après —10,8 % en moyenne annuelle en 2012 et —12,7 % en 2011).

Moindre dynamisme des prix des autres produits manufacturés

Après leur rebond en 2012 (+2,2 % en moyenne annuelle), les prix de l’habillement et des chaussures ont ralenti en 2013 (+0,9 %). Globalement, les prix des autres produits manufacturés sont restés pratiquement stables en 2013 (+0,1 % après +1,1 % en 2012) avec des évolutions cependant différentes selon les postes de consommation. La baisse des prix des équipements audiovisuels, photographiques et informatiques s’est poursuivie à un rythme élevé en 2013 (—7,5 % après —7,1 % en 2012). Elle est restée particulièrement forte pour les équipements photographiques, de cinéma et les instruments optiques (—16,1 % en 2013 après —14,4 % en 2012) , les téléviseurs (—10,2 % après —15,0 % en 2012) ainsi que pour les ordinateurs (—7,9 % après —4,8 % en 2012). De même, les prix des gros appareils ménagers ont continué de se replier en 2013 (—2,9 % après —2,2 % en 2012). Enfin, après deux années de fortes hausses en lien avec l’augmentation des prix des métaux précieux, les prix de l’horlogerie bijouterie et joaillerie ont ralenti (+2,1 % après +9,2 % en 2012 et +13,5 % en 2011).

Ralentissement des prix des autres services

Les prix des autres services ont été également un peu moins élevés en 2013 (+2,1 %) qu’en 2012 (+2,7 %), du fait du ralentissement des prix de l’hôtellerie, des cafés et des restaurants (2,2 % en 2013 après +2,8 % en 2012), plus marqué pour les services d’hébergement (+1,6 % en 2013 après +3,1 % en 2012) que pour les activités de restauration et les cafés (+2,2 % en 2013 après +2,8 % en 2012). Les prix des services de transport ont également ralenti (+0,9 % en 2013 après +2,0 % en 2012) en raison notamment d’une diminution des prix des transports aériens de voyageurs (—0,7 % en 2013).