Les prix à la consommation sont en baisse de 0,6 % en janvier 2014 ; ils augmentent de 0,7 % sur un anIndice des prix à la consommation - résultats définitifs (IPC) - janvier 2014

En janvier 2014, l’indice des prix à la consommation (IPC) baisse de 0,6 % après une hausse de 0,3 % en décembre 2013. Sur un an, il augmente de 0,7 % comme en décembre 2013. Hors tabac, l'IPC recule également de 0,6 % en janvier 2014 et est en hausse de 0,5 % sur un an. Corrigé des variations saisonnières, l'IPC est stable en janvier 2014. Le recul de l’IPC en janvier 2014 s’explique, pour l’essentiel, par les soldes d’hiver à l’origine de la forte baisse des prix des produits manufacturés à laquelle s’ajoute le repli saisonnier des tarifs des services liés au tourisme. L’effet des soldes est cette année légèrement majoré par un calendrier de collecte intégralement situé en période de soldes. En janvier, l’augmentation des prix du tabac (+2,1 % en moyenne ; +5,6 % sur un an), les changements des taux de TVA et les hausses saisonnières des tarifs de certains services n'ont pas compensé ces baisses temporaires de prix.

Informations rapides
No 38
Paru le : 20/02/2014
Prochaine parution le : 12/10/2017 à 08h45 - septembre 2017

Évolution mensuelle : —0,6 % ; variation sur un an : +0,7 %

En janvier 2014, l’indice des prix à la consommation (IPC) baisse de 0,6 % après une hausse de 0,3 % en décembre 2013. Sur un an, il augmente de 0,7 % comme en décembre 2013. Hors tabac, l'IPC recule également de 0,6 % en janvier 2014 et est en hausse de 0,5 % sur un an. Corrigé des variations saisonnières, l'IPC est stable en janvier 2014. Le recul de l’IPC en janvier 2014 s’explique, pour l’essentiel, par les soldes d’hiver à l’origine de la forte baisse des prix des produits manufacturés à laquelle s’ajoute le repli saisonnier des tarifs des services liés au tourisme. L’effet des soldes est cette année légèrement majoré par un calendrier de collecte intégralement situé en période de soldes. En janvier, l’augmentation des prix du tabac (+2,1 % en moyenne ; +5,6 % sur un an), les changements des taux de TVA et les hausses saisonnières des tarifs de certains services n'ont pas compensé ces baisses temporaires de prix.

Les soldes d’hiver contribuent à faire baisser les prix des produits manufacturés

En janvier 2014, les prix des produits manufacturés reculent de 3,0 % et de 1,2 % sur un an sous l'effet des soldes d'hiver. Les prix de l’habillement et des chaussures reculent ainsi de 15,4 % en janvier 2014 et de 4 % sur un an. De même, les prix des gros appareils ménagers diminuent de 2,2 % (—1,7 % en janvier 2013) et de 3,3 % sur un an, ceux des meubles et des articles d’ameublement de 2,4 % (—2,1 % en 2013 ; +0,7 % sur un an) et ceux des articles de ménage en textile de 5,8 % (—5,7 % en janvier 2013 ; +0,5 % sur un an). Par ailleurs, la baisse des prix des appareils technologiques se poursuit  (—1,5 % et —7,7 % sur un an pour les équipements audio-visuels, photographiques et informatiques ; —2,7 % et —14,4 % sur un an pour les équipements de téléphonie et de télécopie). Enfin, les nouveaux barèmes des malus écologiques contribuent à la hausse des prix des automobiles neuves qui progressent de 2,5 % en janvier (+2,9 % sur un an).

Tableau2 – Variations des indices de prix détaillés

base 100 : année 1998
Variations des indices de prix détaillés
Variations (en %) au cours
Regroupements conjoncturels Pondé ration 2014 Indices janv. 2014 du dernier mois des 12 derniers mois
a) Ensemble des ménages - France
ENSEMBLE (00 E) 10000 126,93 –0,6 0,7
Ensemble CVS (00 C) 10000 127,66 0,0 0,6
ALIMENTATION (4000 E) 1653 132,14 –0,1 0,4
Produits frais (4001 E) 210 138,83 –1,3 0,1
Alimentation hors produits frais (4002 E) 1443 131,18 0,1 0,4
TABAC (4034 E) 204 255,15 2,1 5,6
PRODUITS MANUFACTURÉS (4003 E) 2653 98,59 –3,0 –1,2
Habillement et chaussures (4004 E) 438 94,90 –15,4 –4,0
Produits de santé (4005 E) 434 79,62 –0,5 –2,7
Autres produits manufacturés (4006 E) 1781 103,98 –0,5 –0,4
ÉNERGIE (4007 E) 850 179,91 0,8 0,1
dont Produits pétroliers (4008 E) 475 203,72 –0,2 –3,1
SERVICES (4009 E) 4640 134,77 0,3 1,7
Loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères (4010 E) 748 141,52 0,3 1,7
Services de santé (4011 E) 552 121,91 –0,2 0,2
Transports et communications (4012 E) 503 95,52 –1,9 0,6
Autres services (4013 E) 2837 144,91 0,7 2,2
ENSEMBLE HORS LOYERS ET HORS TABAC (5000 E) 9202 124,38 –0,7 0,5
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 E) 9796 125,04 –0,6 0,5
b) Ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé - France
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 D) 9707 124,87 –0,6 0,6
ENSEMBLE (00 D) 10000 127,63 –0,5 0,7
c) Ménages du 1er quintile de la distribution des niveaux de vie - France
ENSEMBLE HORS TABAC (4018 Q) 9679 126,18 –0,7 0,6
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Tableau1 – Évolution des indices d'inflation sous-jacente* et de l'IPCH**

Évolution des indices d'inflation sous-jacente* et de l'IPCH**
Variations (en %) au cours
Regroupements conjoncturels Pondé rations 2014 Indices janv. 2014 du dernier mois des 12 derniers mois
ENSEMBLE "sous-jacent" (4022 S) 6053 122,06 –0,4 0,1
I.A.A. hors viandes, produits laitiers et exotiques (4019 S) 713 126,06 0,3 –0,1
Produits manufacturés (4020 S) 2162 103,88 –1,6 –1,3
Services y compris loyers et eau (4021 S) 3178 138,60 0,0 1,1
Ensemble IPCH (00 H) 114,63 –0,6 0,8
  • *Les indices d'inflation sous-jacente excluent les tarifs publics et les produits à prix volatils, et sont corrigés des mesures fiscales et des variations saisonnières. Base 100 en 1998, ils sont calculés pour l'ensemble des ménages et pour la France métropolitaine.
  • **IPCH : indice des prix à la consommation harmonisé utilisé pour les comparaisons entre les pays membres de l'Union européenne. Base 100 en 2005, il est calculé pour tous ménages, France entière.
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Graphique1 – Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC) et de l'inflation sous-jacente (ISJ)

  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Hausse des prix des services

Les prix des services augmentent de 0,3 % en janvier 2014 (+1,7 % sur un an après +1,4 % en décembre 2013) en lien, notamment, avec la hausse des taux de TVA. Ainsi, en janvier 2014, les prix des services d’entretien et de réparation des logements augmentent de 2,0 % (+3,3 % sur un an), ceux de l‘entretien et de la réparation automobile de 1,4 % (+3,1 % sur un an), ceux de la restauration et des cafés de 1,1 % (+3,0 % sur un an) et ceux des services récréatifs et culturels de 0,6 % (+2,0 % sur un an). En outre, plusieurs tarifs ont été revalorisés en janvier 2014 dont ceux de l’assainissement de l’eau (+2,5 % ; +3,9 % sur un an),

des assurances habitation (+2,1 % ; +3,2 % sur un an), des assurances santé (+3,7 % ; +3,0 % sur un an) ainsi que des services financiers (+1,4 % ; +2,5 % sur un an). Sont aussi en hausse les tarifs des transports routiers de voyageurs (+1,7 % ; +3,4 % sur un an) et ceux des transports combinés (+2,2 % ; +2,7 % sur un an). A contrario, après les vacances de Noël, les prix des transports aériens baissent en janvier de 10,4 % (—1,7 % sur un an), ceux des hébergements de 2,3 % (+1,1 % sur un an) et des voyages touristiques tout compris de 16,5 % (stables sur un an). Enfin, les assurances automobiles baissent (—2,5 % ; —4,2 % sur un an) en raison de promotions.

Hausse des prix de l’énergie

En janvier 2014, l’énergie renchérit (+0,8 % ; +0,1 % sur un an) du fait de la hausse des prix de l’électricité (+2,8 % ; +7,5 % sur un an) et, dans une moindre mesure, des prix du gaz (+0,8 % ; —0,3 % sur un an), alors que les prix des produits pétroliers se replient (—0,2 % ; —3,1 % sur un an).

Légère baisse des prix de l’alimentation

Les prix de l’alimentation diminuent en janvier 2014 de 0,1 % (+0,4 % sur un an). De manière saisonnière, les prix des produits frais reculent (—1,3 % ; —1,0 % en janvier 2013 ; +0,1 % sur un an) : les prix des fruits frais baissent de 4,6 % (comme en janvier 2013 ; —1,9 % sur un an), tandis que les prix des légumes frais sont quasi stables (+0,1 % ; +1,0 % sur un an). Hors produits frais, les prix des produits alimentaires augmentent légèrement en janvier (+0,1 % ; +0,4 % sur un an) mais seuls les prix des boissons alcoolisées sont dynamiques (+0,8 % ; +2,7 % sur un an), en raison notamment de la hausse des taxes qui leur sont appliquées.

Baisse de l’inflation sous–jacente

L’indicateur d'inflation sous-jacente (ISJ) fait abstraction des variations des mesures fiscales. Il est notamment corrigé des changements de taux de TVA intervenus en janvier 2014 alors que ceux-ci ne sont pas encore perceptibles sur tous les prix à la consommation (notamment s’agissant des prix des produits manufacturés). En janvier 2014, l’ISJ est ainsi en repli (—0,4 %) et son taux de croissance annuel est de +0,1 %. L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) baisse de 0,6 % en janvier 2014 (+0,8 % sur un an comme en décembre 2013).