En janvier 2014, la consommation des ménages en biens recule (-2,1 %) du fait de moindres dépenses en automobiles et énergieDépenses de consommation des ménages en biens - janvier 2014

En janvier, les dépenses de consommation des ménages en biens reculent de 2,1 % en volume*, après avoir augmenté de 0,2 % en décembre. Cette baisse est principalement imputable au recul des achats d’automobiles et à une nouvelle baisse de la consommation d’énergie.

Informations rapides
No 47
Paru le : 28/02/2014
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En janvier, les dépenses de consommation des ménages en biens reculent de 2,1 % en volume*, après avoir augmenté de 0,2 % en décembre. Cette baisse est principalement imputable au recul des achats d’automobiles et à une nouvelle baisse de la consommation d’énergie.

Biens fabriqués : en recul

Biens durables : en baisse

Après un rebond en décembre (+2,8 %), les dépenses en biens durables reculent en janvier (–4,3 %) en raison du fort repli des dépenses en automobiles. Ces dernières chutent en janvier (-7,7 %), après avoir été plutôt dynamiques en décembre (+2,9 %), du fait d’achats anticipés de voitures, en prévision du renforcement du malus écologique au 1er janvier 2014. Elles baissent de 0,6 % par rapport au mois de janvier 2013. Par ailleurs, les achats en équipement du logement baissent légèrement (–1,1 %), après un mois de décembre dynamique (+3,6 %).

Textile-cuir : en hausse

La consommation de textile, habillement et cuir retrouve, à la faveur de la période des soldes de janvier, un niveau proche de celui atteint en novembre (+1,9 %, après –1,8 %).

Autres biens fabriqués : en hausse

En janvier, les dépenses de consommation en autres biens fabriqués se redressent (+0,5 % après -0,1 % en décembre) notamment celles en quincaillerie-bricolage qui rebondissent.

[* Les volumes sont mesurés aux prix de l’année précédente chaînés de 2005 et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS CJO).]

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : en baisse

Après une quasi-stabilité en décembre (+0,1 %), la consommation en produits alimentaires baisse à nouveau en janvier (-0,5 %). Cette baisse est en particulier imputable au recul des dépenses en tabac, notamment lié à la hausse de prix survenue ce mois.

Énergie : en forte baisse

La consommation des ménages en énergie baisse fortement en janvier (-6,3 %, après -1,3 %). Après un mois de décembre déjà doux, des températures au-dessus des normales du mois de janvier entraînent une nouvelle baisse des dépenses pour le chauffage (électricité, gaz, fioul…).

L’évolution de décembre est rehaussée de 0,3 point

La consommation en biens est maintenant estimée à +0,2 % en décembre, alors qu’elle était annoncée en baisse de 0,1 % précédemment.

Cette révision est imputable à l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors, notamment concernant l’équipement du logement, ainsi qu’à l’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Nov. Déc. Janv. Janv.14/
2013 2013 2014 Janv.13
Alimentaire 14,854 14,868 14,790
évolution (%) –0,5 0,1 –0,5 0,1
Biens fabriqués 20,874 21,078 20,736
évolution (%) 0,7 1,0 –1,6 1,2
Biens durables 10,950 11,257 10,769
evolutions –0,1 2,8 –4,3 2,5
Dont automobiles 4,544 4,676 4,318
évolution (%) –0,3 2,9 –7,7 –0,6
Dont éqpt. du logement 5,522 5,719 5,656
évolution (%) 0,1 3,6 –1,1 7,3
textile-cuir 3,935 3,864 3,939
évolution (%) 3,4 –1,8 1,9 –1,6
autres biens fabriqués 5,996 5,989 6,021
évolution (%) 0,2 –0,1 0,5 1,1
Énergie 6,497 6,416 6,011
évolution (%) 7,0 –1,3 –6,3 –5,5
Dont prod. Pétroliers 3,883 3,904 3,659
évolution (%) 5,5 0,6 –6,3 –4,3
Total 42,198 42,295 41,406
évolution (%) 1,4 0,2 –2,1 –0,5
Produits manufacturés 36,372 36,674 36,114
évolution (%) 0,2 0,8 –1,5 0,6