En avril 2014, la consommation des ménages en biens diminue légèrement (-0,3 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - avril 2014

En avril, les dépenses de consommation des ménages en biens diminuent de 0,3 % en volume*, après avoir augmenté de 0,6 % en mars. Cette baisse est principalement imputable au recul des dépenses en énergie.

Informations rapides
No 123
Paru le : 28/05/2014
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En avril, les dépenses de consommation des ménages en biens diminuent de 0,3 % en volume*, après avoir augmenté de 0,6 % en mars. Cette baisse est principalement imputable au recul des dépenses en énergie.

Biens fabriqués : en légère baisse

Biens durables : en hausse

Les dépenses en biens durables accélèrent légèrement en avril (+0,5 % après +0,3 %), du fait notamment des achats d’automobiles (+0,7 % après + 0,4 % en mars). Les achats en équipement du logement ralentissent mais continuent de croître (+0,2 % après +0,7 %).

Textile-cuir : de nouveau en baisse

La consommation de textile, habillement et cuir recule de nouveau (–1,5 % après –1,7 %). C’est la troisième baisse consécutive depuis février.

Autres biens fabriqués : en repli

En avril, les dépenses de consommation en autres biens fabriqués se replient (–0,4 % après +0,3 %), notamment du fait du recul des achats en quincaillerie-bricolage.

* Les volumes sont mesurés aux prix de l’année précédente chaînés de 2010 et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS CJO).

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : la hausse se poursuit

La consommation en produits alimentaires augmente pour le deuxième mois consécutif (+1,1 % après +0,5 %), après un début d’année morose (-0,9 % sur l’ensemble du premier trimestre).

Énergie : net repli

En avril, la consommation des ménages en énergie se contracte nettement (–3,3 %) après un rebond en mars (+2,8 %). Ce profil est principalement imputable aux dépenses pour le chauffage (électricité, gaz, fioul domestique…), qui baissent du fait de températures de nouveau au-dessus des normales en avril. En outre, les dépenses en carburants diminuent également.

L’évolution de mars est rehaussée de 0,2 point

La consommation en biens est maintenant estimée à 0,6 % en mars, au lieu de 0,4 % estimé lors de la précédente publication.

Cette révision résulte notamment du calage des comptes infra-annuels sur les nouveaux comptes annuels révisés à l’occasion du changement de base des comptes nationaux, de la réestimation des modèles de CVS et de CJO, ainsi que de l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors sur les indicateurs utilisés.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Dépenses de consommation des ménages
Févr. Mars Avril Avril14/
2014 2014 2014 Avril13
Alimentaire 15,672 15,745 15,919
évolution (%) –0,5 0,5 1,1 2,7
Biens fabriqués 19,800 19,776 19,739
évolution (%) 0,0 –0,1 –0,2 1,8
Biens durables 9,757 9,787 9,835
évolution 1,2 0,3 0,5 3,6
Dont automobiles 4,698 4,718 4,750
évolution (%) 3,0 0,4 0,7 4,0
Dont éqpt. du logement 3,796 3,822 3,828
évolution (%) –1,1 0,7 0,2 3,9
textile-cuir 4,052 3,985 3,924
évolution (%) –2,6 –1,7 –1,5 –0,6
autres biens fabriqués 5,990 6,007 5,986
évolution (%) –0,2 0,3 –0,4 0,5
Énergie 6,759 6,945 6,715
évolution (%) –1,3 2,8 –3,3 –11,4
Dont prod. Pétroliers 4,143 4,337 4,187
évolution (%) –2,2 4,7 –3,4 –10,2
Total 42,192 42,450 42,335
évolution (%) –0,4 0,6 –0,3 –0,5
Produits manufacturés 36,181 36,446 36,450
évolution (%) –0,5 0,7 0,0 1,2