En octobre 2013, la consommation des ménages en biens baisse (-0,2 %) du fait du net repli des dépenses en énergieDépenses de consommation des ménages en biens - octobre 2013

En octobre, les dépenses de consommation des ménages en biens baissent de 0,2 % en volume*, après avoir reculé de 0,1 % en septembre. Cette baisse est imputable au recul des dépenses en énergie (–4,9 %).

Informations rapides
No 272
Paru le : 29/11/2013
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En octobre, les dépenses de consommation des ménages en biens baissent de 0,2 % en volume*, après avoir reculé de 0,1 % en septembre. Cette baisse est imputable au recul des dépenses en énergie (–4,9 %).

Biens fabriqués : en accélération

Biens durables : nouvelle progression

Les dépenses en biens durables augmentent de nouveau en octobre (+0,8 % après +0,7 % en septembre). Ce résultat s’explique notamment par une accélération des dépenses en automobiles (+1,5 %, après +0,8 %), peut-être par anticipation de la réduction du bonus en novembre et du durcissement du malus en janvier prochain. Les achats en équipement du logement progressent également (+0,1 %, après +0,4 %).

Textile-cuir : nouvelle baisse

En octobre, la consommation d’habillement, textile et cuir diminue pour le deuxième mois consécutif (–0,3 % après –0,9 % en septembre).

Autres biens fabriqués : en légère hausse

Après s’être stabilisées entre juillet et septembre, les dépenses de consommation en autres biens fabriqués augmentent légèrement en octobre (+0,2 %), notamment en raison du rebond des dépenses en quincaillerie-bricolage.

graph1_new – La consommation totale de biens

graph2_new – Alimentaire et biens fabriqués

graph3_new – Décomposition des biens fabriqués

Alimentaire : rebond

Après deux mois consécutifs de baisse (–0,6 % en août et –0,2 % en septembre), la consommation en produits alimentaires rebondit en octobre (+1,4 %), notamment celle des dépenses en tabac.

Énergie : en net recul

Après une légère baisse en septembre (–0,7 %), la consommation des ménages en énergie se contracte fortement en octobre (–4,9 %), traduisant notamment l’effet de températures au-dessus des normales saisonnières sur les dépenses de chauffage. En outre, les dépenses en carburants se replient fortement.

La légère baisse de septembre est confirmée

L’évolution de la consommation en biens reste estimée à –0,1 % en septembre, comme lors de la précédente publication.

De légères révisions se compensant globalement résultent de la ré-estimation des modèles de CVS et de l’intégration de nouvelles informations connues depuis lors sur les indicateurs utilisés, notamment l’intégration des indices de chiffres d’affaires de septembre.

graph4_new – Énergie

tab1 – Dépenses de consommation des ménages

En milliards d'euros chaînés
Août Sept. Oct. Oct.13/
2013 2013 2013 Oct.12
Alimentaire 14,771 14,745 14,955
évolution (%) –0,6 –0,2 1,4 1,4
Biens fabriqués 20,537 20,569 20,654
évolution (%) 0,2 0,2 0,4 0,3
Dont:
automobiles 4,462 4,498 4,564
évolution (%) –0,5 0,8 1,5 0,0
éqpt. du logement 5,391 5,414 5,418
évolution (%) 1,0 0,4 0,1 4,2
textile-cuir 3,821 3,789 3,778
évolution (%) 1,1 –0,9 –0,3 –3,7
autres biens fabriqués 5,983 5,983 5,997
évolution (%) 0,0 0,0 0,2 0,9
Énergie 6,416 6,374 6,064
évolution (%) –0,7 –0,7 –4,9 –4,1
Dont prod. pétroliers 3,925 3,891 3,688
évolution (%) –0,7 –0,9 –5,2 –4,1
Total 41,709 41,659 41,575
évolution (%) –0,3 –0,1 –0,2 –0,1
Produits manufacturés 36,051 35,998 36,250
évolution (%) –0,2 –0,1 0,7 0,6