Augmentation des prix des logements anciens au 3e trimestre (+2,5 %)Indices des prix des logements anciens - 3e trimestre 2010

Au troisième trimestre 2010, les prix des logements anciens ont progressé de 2,5 % selon les données provisoires corrigées des variations saisonnières (CVS) : +2,5 % pour les maisons et +2,4 % pour les appartements. Il s’agit de la cinquième hausse consé-cutive. Sur un an, les prix sont en forte hausse : +8,6 % pour les prix des appartements comme pour ceux des mai-sons.

Informations rapides
No 289
Paru le : 25/11/2010
Prochaine parution le : 22/02/2018 à 08h45 - quatrième trimestre 2017

Avertissement : les chiffres provisoires du troisième trimestre pour la province ne sont pas publiés dans ce numéro d’Informations Rapides. Le Conseil scientifique des indices Notaires-Insee a en effet décidé de décaler leur parution pour garantir leur qualité : la collecte et la codification des actes de vente ont pris du retard en raison de la forte hausse du nombre d’actes de ventes et d’un nouveau système de collecte électronique qui n’est pas encore opérationnel. Ce décalage est susceptible de se reproduire lors de la prochaine publication.

Au troisième trimestre 2010, les prix des logements anciens ont progressé de 2,5 % selon les données provisoires corrigées des variations saisonnières (CVS) : +2,5 % pour les maisons et +2,4 % pour les appartements. Il s’agit de la cinquième hausse consécutive.

Sur un an, les prix sont en forte hausse : +8,6 % pour les prix des appartements comme pour ceux des maisons.

En Île-de-France, les prix des logements anciens continuent de croître au troisième trimestre 2010

En Île-de-France, au cours du troisième trimestre 2010, les prix des logements anciens ont progressé de 2,8 % (chiffres provisoires CVS). Cette hausse est due principalement à celle des prix des appartements (3,4 %), les prix des maisons augmentant également mais de façon moins marquée (1,5 %).

Les prix des appartements augmentent de façon notable à Paris (4,3 %), dans les Hauts-de-Seine (3,5 %), et dans l’Essonne (3,4 %) tandis que les prix des maisons augmentent fortement dans les Yvelines (3,7 %) et en Seine-Saint-Denis (2,8 %).

Sur un an, les prix franciliens progressent très nettement (10,6 %). Le pic atteint à la mi–2008 est désormais dépassé. Cette hausse est plus forte pour les appartements (12,2 %) que pour les maisons (7,6 %).

Graphique1 – Variations annuelles des prix des logements anciens

  • Insee, Notaires d'Île-de-France - Base Bien, Perval

Graphique2 – Indices des prix des logements anciens en Île-de-France

  • Insee, Notaires d'Île-de-France - Base Bien, Perval

Tableau1 – Variations des prix des logements anciens en France métropolitaine

Variations des prix des logements anciens en France métropolitaine
Variations (en %) au cours des
3 derniers mois (CVS) 12 derniers mois
2010 T1 2010 T2 (sd) 2010 T3 (p) 2010 T1 2010 T2 (sd) 2010 T3 (p)
Ensemble 2,6 1,9 2,5 1,6 6,2 8,6
Appartements 2,6 1,9 2,4 1,8 6,5 8,6
Maisons 2,6 1,8 2,5 1,5 6,0 8,6
  • (p) : provisoire
  • (sd) : semi-définitif
  • Sources : Insee, Notaires d'Île-de-France - Base Bien, Perval

Le volume de transactions continue d’augmenter

Le nombre de transactions de logements est estimé à 714 000 sur les douze mois de septembre 2009 à août 2010. Il est en augmentation de 4,8 % par rapport aux transactions conclues de juin 2009 à mai 2010. Sur un an, la hausse est très marquée (+26,6 % par rapport à la période allant de septembre 2008 à août 2009).

Graphique3 – Nombre de transactions de logements anciens cumulé sur 12 mois

  • CGEDD-Meeddm d'après bases notariales et DGFiP

Révisions 

La hausse des prix au deuxième trimestre 2010 s’établit à +1,9 % selon les données actuelles (semi-définitives), soit une révision à la hausse de 0,2 point par rapport à l’évolution publiée le 6 octobre.

L’évolution des prix en Île-de-France est révisée à la hausse de 0,2 point (+2,6 % au lieu de +2,4 %).

L’évolution des prix en province est également révisée à la hausse de 0,2 point (+1,4 % au lieu de +1,2 %). S’agissant de la province, les révisions sont un peu plus fortes pour les prix des maisons (+0,3 point) que pour ceux des appartements (+0,1 point).

Tableau2 – Variations des prix des logements anciens en France métropolitaine

Variations des prix des logements anciens en France métropolitaine
Variations (en %) au cours des
3 derniers mois (CVS) 12 derniers mois
2010 T1 2010 T2 (sd) 2010 T3 (p) 2010 T1 2010 T2 (sd) 2010 T3 (p)
France métropolitaine 2,6 1,9 2,5 1,6 6,2 8,6
- Appartements 2,6 1,9 2,4 1,8 6,5 8,6
- Maisons 2,6 1,8 2,5 1,5 6,0 8,6
Île-de-France 3,4 2,6 2,8 1,6 8,0 10,6
Province 2,2 1,4 ** 1,6 5,2 **
Appartements
Province 1,7 0,9 ** 1,5 4,4 **
Agglomérations > 10 000 hab 1,6 0,9 ** 1,5 4,4 **
- Villes-centres 1,7 1,2 ** 1,8 5,0 **
- Banlieues 1,7 0,5 ** 1,1 3,4 **
Agglomérations < 10 000 hab 2,5 0,5 ** 1,6 4,3 **
Île-de-France 3,6 3,0 3,4 2,1 8,8 12,2
Paris 3,8 3,3 4,3 2,4 10,0 13,8
Seine-et-Marne 5,3 1,7 0,6 4,1 7,8 8,9
Yvelines 1,9 2,4 2,3 –0,1 6,1 8,4
Essonne 6,3 –0,5 3,4 5,2 6,4 10,2
Hauts-de-Seine 3,1 3,8 3,5 1,2 8,5 13,2
Seine-Saint-Denis 2,6 2,4 2,4 2,4 8,0 10,2
Val-de-Marne 3,5 2,4 2,2 3,0 7,2 9,2
Val-d'Oise 4,4 2,7 0,6 1,5 7,7 8,5
Maisons
Province 2,4 1,8 ** 1,7 5,8 **
Île-de-France 3,1 2,0 1,5 0,7 6,4 7,6
Seine-et-Marne 3,3 1,2 1,8 1,4 5,3 7,6
Yvelines –0,3 1,0 3,7 –3,3 2,6 4,9
Essonne 3,5 1,2 1,3 –0,6 4,7 6,6
Hauts-de-Seine 5,1 7,9 –2,5 0,6 16,7 9,2
Seine-Saint-Denis 5,0 –0,6 2,8 3,9 6,1 8,1
Val-de-Marne 4,3 4,0 0,7 2,2 10,1 11,1
Val-d'Oise 4,1 1,6 1,3 2,6 6,6 9,7
Provence-Alpes-Côte d'Azur nd nd nd 0,6 4,9 **
- Appartements nd nd nd 1,4 4,4 **
- Maisons nd nd nd –0,8 5,8 **
- Marseille appartements nd nd nd 0,7 9,4 **
Rhône-Alpes nd nd nd 2,9 6,5 **
- Appartements nd nd nd 1,5 5,8 **
- Maisons nd nd nd 4,9 7,6 **
- Lyon appartements nd nd nd 3,2 7,3 **
  • ** indice publié le 6 janvier 2011
  • (p) : provisoire
  • (sd) : semi-définitif
  • (nd) : non disponible
  • Sources : Insee, Notaires d'Île-de-France - Base Bien, Perval