La baisse de l’emploi hors intérim se poursuit au 2ème trimestre 2009Emploi salarié - 2e trimestre 2009

L’emploi salarié des secteurs principalement marchands est en repli depuis le second trimestre 2008 ; au deuxième trimestre 2009, la baisse se poursuit mais celle-ci est moins marquée qu’en début d’année (– 0,7% après –1,1% au premier trimestre, soit –2,5% sur un an). Cette baisse est, pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2008, entièrement imputable aux secteurs hors intérim.

Informations rapides
No 233
Paru le : 10/09/2009
Prochaine parution le : 12/12/2017 à 07h30 - troisième trimestre 2017

Le nombre de personnes en emploi dans les secteurs marchands a baissé de 113 700 au 2ème trimestre 2009

L’emploi salarié des secteurs principalement marchands est en repli depuis le second trimestre 2008 ; au deuxième trimestre 2009, la baisse se poursuit mais celle-ci est moins marquée qu’en début d’année (– 0,7% après –1,1% au premier trimestre, soit –2,5% sur un an). Cette baisse est, pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2008, entièrement imputable aux secteurs hors intérim.

La baisse de l’emploi se poursuit dans l’industrie

La forte contraction de l’emploi a commencé dans l’industrie au quatrième trimestre 2008 et se prolonge (-1,5 % après -1,4 % au premier trimestre). Au deuxième trimestre 2009, l’emploi industriel baisse ainsi de 52 200 postes, et de 143 800 postes sur un an.

L’emploi dans le tertiaire hors intérim se replie de nouveau, mais se stabilise dans l’intérim

Les effectifs dans l’intérim se stabilisent au deuxième trimestre (+0,6 %) après deux trimestres de très fortes baisses (-27,0 % entre le troisième trimestre 2008 et le premier trimestre 2009). Ces salariés sont comptés dans le tertiaire, même s’ils effectuent une mission dans l’industrie ou dans la construction. Hors intérim, l’emploi continue de se replier dans le tertiaire, mais dans des proportions encore limitées comme au premier trimestre 2009 (-0,6 % après -0,5 %).

Tableau 1 – Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs concurrentiels : en milliers…

données cvs en milliers
Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs concurrentiels : en milliers…
Évolution sur 3 mois Évolution sur un an Niveau
2009 2009 2009 2009
T1 T2 T2 T2
Ensemble des secteurs (*) -178,7 -106,8 -381 17979,1
Secteurs principalement marchands -185,9 -113,7 -421,6 16131,5
Industrie -48,3 -52,2 -143,8 3412,1
dont industrie manufacturière -50,0 -52,0 -145,8 3040,1
Construction -13,3 -11,3 -27,0 1456,5
Tertiaire -124,4 -50,2 -250,8 11262,9
dont intérim -87,3 2,5 -177,7 436,6
Secteurs principalement non marchands (*) 7,2 6,9 40,6 1847,6

    Tableau 3 – ... en pourcentage

    données cvs en %
    ... en pourcentage
    Évolution sur 3 mois Évolution sur un an
    2009 2009 2009
    T1 T2 T2
    Ensemble des secteurs (*) -1,0 -0,6 -2,1
    Secteurs principalement marchands -1,1 -0,7 -2,5
    Industrie -1,4 -1,5 -4,0
    dont industrie manufacturière -1,6 -1,7 -4,6
    Construction -0,9 -0,8 -1,8
    Tertiaire -1,1 -0,4 -2,2
    dont intérim -16,7 0,6 -28,9
    Secteurs principalement non marchands (*) 0,4 0,4 2,2
    • (*) Champ : ensemble de l'économie hors agriculture et emploi public dans les secteurs non marchands (administration, éducation, santé et action sociale)
    • Source : Insee, estimations d'emploi

    Tableau 4 – Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs concurrentiels (*)

    données cvs en milliers
    Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs concurrentiels (*)
    Code Évolution sur 3 mois Évolution sur un an Niveau
    Naf 2009 2009 2009 2009
    rev.2 Libellé T1 T2 T2 T2
    DE Industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution 1,7 -0,2 2,0 372,0
    C1 Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits a base de tabac -2,8 1,4 -7,0 548,7
    C2 Cokéfaction et raffinage -0,4 -0,1 -0,4 12,4
    C3 Fabrication d'équipements électriques, électroniques, informatiques ; fabrication de machines -6,7 -10,8 -24,7 497,7
    C4 Fabrication de matériels de transport -4,9 -4,0 -11,8 373,0
    C5 Fabrication d'autres produits industriels -35,2 -38,6 -101,9 1608,2
    FZ Construction -13,3 -11,3 -27,0 1456,5
    GZ Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles -23,7 -11,2 -48,6 2983,2
    HZ Transports et entreposage -11,7 -10,2 -21,9 1327,7
    IZ Hébergement et restauration -8,0 -9,6 -15,6 898,1
    JZ Information et communication 1,8 -12,8 -13,0 671,6
    KZ Activités financières et d'assurance 4,1 2,7 9,2 826,6
    LZ Activités immobilières -1,3 -2,4 -13,9 205,0
    MN Activités scientifiques et techniques ; services administratifs et de soutien -99,3 -7,6 -189,0 2651,0
    dont intérim : -87,3 2,5 -177,7 436,6
    OQ Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale 7,2 6,9 40,6 1847,6
    RU Autres activités de services (**) 13,8 0,9 42,0 1699,7
    • (*) Champ : ensemble de l'économie hors agriculture et emploi public dans les secteurs non marchands (administration, éducation, santé et action sociale)
    • (**) Champ : hors activités extra-territoriales
    • Source : Insee, estimations d'emploi

    Graph1 – Emploi salarié des secteurs principalement marchands

    L’emploi baisse plus au deuxième trimestre que dans la publication provisoire

    L’évolution de l’emploi dans les secteurs marchands a été révisée à la baisse entre la publication provisoire du 14 août 2009 et la publication révisée : -113 700, contre -74 100 dans l’estimation provisoire. En effet, l’estimation provisoire d'emploi salarié est obtenue à partir de la source Acemo, disponible plus rapidement, mais qui ne couvre que les établissements de 10 salariés et plus ; les séries sont ensuite révisées à partir des données des Urssaf, seule source couvrant la totalité des établissements (cf. note de méthode).

    En plus de cette révision habituelle, la publication du deuxième trimestre 2009 a été marquée par le passage à la nouvelle nomenclature « NAF rev 2 ». Le champ des secteurs dits « essentiellement marchands » couvre 15 des 17 postes de la nouvelle nomenclature d’activité française NAF (secteurs DE à MN et secteur RU). Il regroupe les activités les plus sensibles à la conjoncture et est presque équivalent au champ publié en ancienne NAF jusqu’au 14 août 2009.

    Enfin, la série trimestrielle est désormais calée sur l’emploi issu du dispositif ESTEL (Estimations d’emploi localisé) ; le concept d’emploi est plus proche de celui au sens du Bureau international du travail (BIT), ce qui modifie les niveaux d’emploi, mais pas les évolutions.