Rebond du chiffre d'affaires du commerce de détail (hors automobiles et motocycles) en juin 2009 (+1,1 %)Volume des ventes dans le commerce de détail et les services personnels (ICA) - Juin 2009

Le chiffre d'affaires du commerce de détail à l’exception des automobiles et des motocycles rebondit en juin (+1,1 % en volume, CVS-CJO).

Tous les indices commentés dans ce numéro d’Informations Rapides sont des indices "en volume", c'est-à-dire calculés en éliminant l'impact des variations de prix, et « CVS-CJO », obtenus en éliminant les variations saisonnières ou dues au nombre de jours ouvrables.

Le chiffre d'affaires du commerce de détail à l’exception des automobiles et des motocycles rebondit en juin (+1,1 % en volume, CVS-CJO). Il aurait également augmenté en juillet, d’après nos estimations précoces (+1,0 % - cf. tableau ci-contre). Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires progresse de 1,2 % (T/T-1).

L’évolution en mai est révisée à la baisse (–0,8 %, initialement annoncée à –0,2 %) 1.

En juin, le chiffre d’affaires est en hausse dans tous les secteurs du commerce de détail : +1,3 % dans les magasins non spécialisés, +1,1 % dans les magasins spécialisés et +0,5 % hors magasin.

En juin, le chiffre d’affaires du commerce et réparation d’automobiles et de motocycles est stable par rapport à mai (+0,0 %). Par rapport au premier trimestre, le chiffre d’affaires recule légèrement au deuxième (–0,2 %).

Le chiffre d’affaires dans le secteur de l’hébergement et restauration est en baisse en juin (–0,5 %), pour le troisième mois consécutif. Il diminue entre le premier et le deuxième trimestre (–1,1 %). Cette diminution prolonge le mouvement de baisse amorcé début 2008.

Le chiffre d’affaires des services aux ménages est en hausse en juin (+0,5 %), après une baisse marquée en mai. Le chiffre d'affaires des arts, spectacles et activités récréatives rebondit (+1,9 %) tandis que celui des autres activités de services est de nouveau en baisse (–0,6 %).

Pour l’ensemble des services aux ménages, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre est quasi stable (+0,1 %) par rapport au premier.

(1) Les révisions peuvent résulter de deux facteurs :

l’arrivée de nouvelles déclarations ;

la réestimation des coefficients cvs-cjo prenant en compte les données du dernier mois.

Graph1 – Chiffre d'affaires dans le commerce de détail et les services personnels

Tableau 1 – Indices mensuels de chiffre d’affaires

Volume CVS-CJO, base 100 en 2005
Indices mensuels de chiffre d’affaires
Nomenclature NAF rév. 2 * Variation en %
Poids T/T–4 (1) T/T–1 (1) Mai/ Avril Juin / Mai
Commerce et réparation d’autos et de motos (45) 1000 –11,0 –0,2 1,3 0,0
Commerce de détail, hors autos et motos (47) 1000 –0,2 1,2 –0,8 1,1
En magasin non spécialisé 415 –1,5 0,9 –1,8 1,3
En magasin spécialisé 545 0,8 1,4 –0,3 1,1
Hors magasin 40 –2,8 –0,3 –0,7 0,5
Hébergement et restauration (I) 1000 –5,7 –1,1 –0,3 –0,5
Services aux ménages (R+S) 1000 –0,7 0,1 –2,7 0,5
Arts, spectacles et activités récréatives 472 –0,1 0,0 –4,2 1,9
Autres activités de services 526 –1,2 0,3 –1,5 –0,6
  • * Pour le détail des postes, cf. tableau en p. 2.
  • (1) Trois derniers mois (T) rapportés aux mêmes mois de l'année précédente (T-4) ou aux trois mois précédents (T-1).
  • Nota Bene : pour des raisons d'arrondi, l'évolution d'un agrégat peut différer légèrement de l'évolution de ses composantes.

Tableau 2 – Indices mensuels de chiffre d’affaires : estimation précoce*

Volume CVS-CJO, base 100 en 2005
Indices mensuels de chiffre d’affaires : estimation précoce*
Variation en %
Juillet 09/ Juin 09 Juillet 09/ Juillet 08
Commerce de détail (47) 1,0 1,4
  • * Cette estimation précoce de l’évolution du chiffre d’affaires du commerce de détail est calculée économétriquement à partir d’un ensemble de sources, disponibles moins d’un mois après la fin du mois considéré.