Comptes nationaux des administrations publiques - premiers résultats – année 2008Comptes nationaux des administrations publiques - premiers résultats (PIB) - année 2008

En 2008, le déficit public notifié s’élève à 65,9 milliards d’euros, soit 3,4 % du PIB. Le déficit se dégrade de 14,6 milliards d’euros.

Informations rapides
No 89
Paru le : 31/03/2009
Sommaire
  1. Commentaire
  2. Tableau

Commentaire

En 2008, le déficit public notifié s’élève à 65,9 milliards d’euros, soit 3,4 % du PIB. Le déficit se dégrade de 14,6 milliards d’euros.

La dette publique notifiée, qui s’élève fin 2008 à 1 327,1 milliards d’euros, s’est accrue de +9,8 % après +5,1 % en 2007. Elle atteint 68,1 % du PIB fin 2008 [chiffre actualisé, cf. avertissement supra], après 63,8 % fin 2007.

La progression de la dette publique nette est moindre : elle s’établit à 61,3 %, après 59,1 % en 2007. En particulier, les mesures d’aide au secteur financier intervenues en fin d’année n’ont quasiment pas d’impact sur l’évolution de la dette publique nette (+1,0 milliard d'euros) alors qu’elles contribuent à augmenter la dette publique notifiée de 24,6 milliards d'euros.

Avertissement - Les comptes des administrations publiques présentés dans l’Informations rapides n° 89 du 31 mars 2009 ont été actualisés le 30 septembre 2009 dans le cadre de la notification de finances publiques par l'Insee auprès de la Commission européenne. Ces résultats sont disponibles dans le thème "Comptes nationaux", à la rubrique "Finances publiques".

Tableau

Tableau 1 – Ratios de finances publiques

(taux en % du PIB)
Ratios de finances publiques
2004 2005 2006 2007 2008
Déficit public notifié * -3,6 -2,9 -2,3 -2,7 -3,4
Dette publique notifiée 64,9 66,4 63,7 63,8 68,1
Dette publique nette (**) 58,5 60,5 59,4 59,1 61,3
Recettes publiques 49,6 50,4 50,4 49,6 49,3
Dépenses publiques 53,2 53,4 52,7 52,3 52,7
Prélèvements obligatoires 43,2 43,6 43,9 43,2 42,8
  • * Le déficit public notifié se distingue du besoin de financement par la prise en compte des flux d’intérêts liés à des opérations de swaps effectuées par les administrations publiques (0,3 milliard d’euros en 2008).
  • (**) La dette publique nette est égale à la dette publique notifiée moins les dépôts, les crédits et les titres de créance négociables détenues par les administrations publiques sur les autres secteurs
  • Sources : Comptes nationaux base 2000 - Insee, Direction générale des finances publiques (DGFIP), Direction générale du Trésor et de la Politique économique (DGTPE), Banque de France.